Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


La Rolex GMT Master : l’exemple même du placement-plaisir


Peu de marques peuvent se targuer d’avoir autant de modèles « placement-plaisir ». Submariner, Sea-Dweller, Explorer et bien sûr l’iconique GMT sont toutes des montres Rolex qui « bien achetées » peuvent être portées et revendues quelques années plus tard, avec une plus-value. Collector Square, l’un des spécialistes de la montre d’occasion sur le web revient sur l’évolution de la côte de ce garde-temps qui a fait rêver et fait encore rêver des milliers de collectionneurs.


La Rolex GMT Master : l’exemple même du placement-plaisir
Depuis quelques années, la GMT-Master est l’une des Rolex dont la progression de la côte est la plus impressionnante. Elle ne représente pourtant que 6% en volume des Rolex vendues aux enchères sur dix ans. Toutefois sa relative rareté sur le marché de la seconde main explique en partie son prix en augmentation constante.
 
La GMT est un véritable mythe chez Rolex. Au même titre que la Submariner. Au commencement étaient le rouge et le bleu… Dès son lancement en 1955, le modèle GMT-Master de Rolex se distingue par sa lunette tournante rouge et bleue graduée 24 heures. Doté d’une aiguille supplémentaire faisant le tour du cadran en 24 heures, cette montre permettait aux pilotes de ligne des vols intercontinentaux, en plein essor à cette époque, de lire l’heure dans deux fuseaux horaires simultanément.  
 
A l’origine, le disque de lunette de la GMT-Master était en plexiglas transparent, peint pour moitiés égales en rouge et en bleu sur sa partie interne. Ce mode de fabrication procurait une certaine profondeur à la lunette, la couleur transparaissant à travers la couche de plexiglas. En revanche, elles étaient relativement fragiles… Le plexi pouvait casser en cas de choc. C’est pour cela que rapidement, dès 1959, le disque en plexiglas a été remplacé par un disque en aluminium éloxé –une fois la fabrication de disques bicolores dans cette matière maîtrisée. Des variantes de couleurs ont existé par la suite, telles que brun et or sur des modèles or et acier, ou bordeaux et noir sur la GMT-Master II sortie en 1982 (également baptisée « Stendhal » ou « Coke en référence aux couleurs de Coca »). Précisons que la GMT-Master II se distingue par la possibilité de régler l’aiguille du second fuseau horaire à la main. Quant à la lunette que l’on appelle communément « céramique » (de son vrai nom « Cerachrom  ») elle apparait pour la première fois en 2005 sur le modèle en or et en 2007 sur le modèle acier.
 
Si la valeur de la GMT-Master II a été multipliée par 2,3 entre 2003 et 2013, le prix moyen de la GMT-Master a lui été multiplié par huit en dix ans (pour un modèle en acier) ! N’étant produite que jusque dans les années 1980, la GMT Master est en effet devenue une véritable montre de collection. Précisons que sur les trois types de lunettes, la « Pepsi » (bleu et rouge) est de loin la plus recherchée. Viennent ensuite la noire et rouge et enfin, la noire. Ces deux derniers modèles doivent généralement se négocier un peu moins chers que la Pepsi (env. 100 euros). Sachez également, qu’il n’est pas toujours évident de racheter une lunette Pepsi…   
 
Le nombre de Rolex GMT vendues aux enchères a été multiplié par six depuis 2003. Les GMT-Master sont deux à trois fois plus représentées aux enchères que les GMT Master II, du fait de leur ancienneté. Pourtant, cette fréquence ne diminue pas leur côte, confirmant leur statut de montre « collector ». Il existe en tout une vingtaine de références de Rolex GMT. La référence 1675 est la plus présentée aux enchères. Elle trouve acquéreur en moyenne à 8.735 euros sur ces trois dernières années pour un modèle en acier (très difficilement trouvable avec ses papiers et sa boite). La référence 6542 affiche, quant à elle, le prix moyen le plus élevé (55.465 euros) pour une montre en acier entre 2011 et 2013. Il s'agit de la GMT la plus ancienne, dont la rareté et la convoitise justifient le prix.
 
Autre modèle extrêmement collector : la fameuse 16760 surnommée Fat Lady (ou Sophia Loren). Elle fut produite entre 1983 et 1988. Elle doit son « petit nom » à son boitier plus épais (de type Explorer 2) que celui des autres GMT Master II. Elle est quasiment introuvable… Elle inaugure la série des GMT Master II (nouveau calibre 3085 avec aiguille des heures réglable de manière indépendante). A l’époque, elle n’était disponible à la vente que dans sa version noir/rouge, qui était d’ailleurs nouvelle à ce moment-là. C’est aussi la toute première GMT avec un verre saphir. Si vous trouvez cette référence un jour, c’est incontestablement l’un des modèles à acheter. Le chainon manquant entre l’incontournable 16750 et la plus « commune » 16700.  
 
Sur le marché de l'occasion (moins cher que celui des ventes aux enchères), le prix d'une GMT Master II en bon état, boite et papiers se négocie dans les 4.500/5.000 euros. Bonne chasse.

*Les données de l’étude proviennent de la base de données LuxPrice-index© par Collector Square, qui recense plus de 200.000 résultats de ventes aux enchères issus des principales maisons de ventes dans le monde sur 10 ans d’historique. Il s’agit donc d’un échantillon représentatif mais non exhaustif des résultats de ventes aux enchères de Rolex GMT Master (838 résultats étudiés pour les Rolex GMT).

Source : Collector Square

A savoir...

Lorsque la Pan American World Airways effectue son premier vol intercontinental non-stop entre New York et Moscou en 1959, la montre utilisée par l’équipage pour la navigation est un Chronomètre Rolex Oyster Perpetual GMT-Master. Permettant d’afficher simultanément deux fuseaux horaires de manière parfaitement lisible, la « GMT » deviendra la montre officielle de la Pan Am, l’une des compagnies aériennes les plus emblématiques de l’âge d’or de l’aviation civile. Pour la petite histoire, lorsque le Concorde effectua ses vols d’essai en 1960, les deux commandants de bord, le Britannique Brian Trubshaw et le Français André Turcat, portaient tous les deux une Rolex GMT Master. C’est dire si ce modèle est étroitement lié à l’aviation civile.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Septembre 2014 | Lu 27199 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos