Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Le Galuchat, un cuir d’exception : la chronique du bracelet-montre d'ABP


Qu’est ce que le galuchat ? Galuchat, c’est avant tout un nom propre. Celui du premier artisan qui en occident a su travailler le cuir de requin roussette et de raie.



Une belle Jaeger-LeCoultre sur bracelet en galuchat copyright ABP
Jean-Claude Galluchat (avec deux « l », eh oui, l’Histoire a ses raisons que la raison ignore) était l'artisan maître gainier du roi Louis XV au 18ème. Il fit tellement référence à son époque en habillant de cette peau de poisson les objets les plus rares (coffres, malles, poignets d'épées, etc.) que le nom propre devint éponyme de la matière.

Quelque peu oublié, le galuchat revint à la mode dans les années 30 (période art déco), sombra à nouveau dans l’oubli, et revint en force il y une dizaine d’années, dans l’ameublement bien entendu, puis pour ce qui nous concerne, dans le bracelet-montre.

Je me doute que vous me croirez certainement chauvin, mais la mode du galuchat de raie dans le bracelet montre a été lancée par mon père, Jean-Claude Perrin (un autre « Jean-Claude). Je puis en témoigner, car en effet, je l’ai vu travailler ses tous premiers bracelets en galuchat.

Mais pourquoi les bracelets en galuchat sont-ils les plus chers des bracelets en cuir ? En vérité, le galuchat n’est pas à proprement parlé un cuir cher puisque la raie que nous travaillons tous (les artisans) est de la raie pastenague. Une espèce courante s’il en est, puisqu’on la trouve dans toutes les mers et océans du monde. .../...

Peaux de galuchat copyright ABP

Galuchat brut avec perle centrale pour montre Franck Muller Copyright ABP
En fait, le prix élevé des articles en galuchat est dû au fait que ce cuir est très difficile à travailler.

Si vous avez l’occasion un jour de manipuler l’une de ces peaux, vous observerez qu’elle est constituée pour moitié de cuir (l’épiderme) et pour moitié de minéral ou d’ivoire, au niveau du derme (quoique le terme derme ne soit pas approprié dans ce cas).

Or, l’ivoire ne se travaille pas comme le cuir, il se meule, se ponce, se poli. Ceci implique pour l’artisan consciencieux toute une batterie d’outils propre non plus à la sellerie-maroquinerie, mais aux métiers de la pierre et du métal. La complexité du travail et en l’occurrence, son caractère laborieux se répercutent naturellement sur le prix des articles en galuchat. Voilà pourquoi le galuchat est si cher.

Mais il y a encore mieux… Plus rare et plus cher : les bracelets en galuchat avec perle centrale. En effet, sur les peaux de galuchat, il n’y a qu’une seule perle centrale (le petit rond blanc au centre de chaque peau). Donc, bien évidemment, avec une peau, il est possible de réaliser une dizaine de bracelets, mais un seul uniquement doté de cette très convoitée perle centrale. Offre, demande et spéculation… dictent le prix.

Yann Perrin de chez l'Atelier du Bracelet Parisien pour www.montres-de-luxe.com

Une BR01 Bell and Ross avec bracelent en galuchat noir Copyright ABP
Atelier du bracelet parisien
28, place du marché Saint-Honoré
75001 PARIS

Tél. : 33 1 42 86 13 70
Fax. : 33 1 40 20 43 46
mail
Site Internet

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Septembre 2007 | Lu 41436 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos