Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or


Alors que la marque horlogère américaine Hamilton fête cette année ses 120 ans, Lionel Kallman, le directeur technique de la boutique l’Etoile d’Or à Paris (9ème), revient sur une pièce d’exception présentée par Hamilton à l’occasion de la Foire de Bâle 2012, et qui arrive actuellement chez les détaillants : le splendide chronomètre de marine Hamilton.


Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or
Pour mieux comprendre l’importance de ce chronomètre de marine, il convient de se replacer dans un contexte historique.

Et plus précisément, celui de la guerre qui a débuté en Europe en 1939 et qui a forcé l’armée américaine à reconsidérer son besoin crucial en garde-temps.

De fait comme on peut aisément l’imaginer, à l'époque, les bateaux et les avions n’étaient pas équipés des moyens électroniques sophistiqués que nous connaissons aujourd’hui !

Le chronomètre de marine était l’instrument indispensable de navigation pour tous les marins. Il leur permettait de calculer avec précision leur cap, donc de s’orienter et de parvenir à bon port. Quant à l’artillerie, sans ce type d’outils, elle était totalement aveugle !

Quand l’armée américaine s’est aperçue que l’Allemagne nazie allait envahir l’Europe, il lui a fallu réagir rapidement. En effet, si la Suisse était occupée par les nazis, les États-Unis perdaient totalement leurs fournisseurs de chronomètres de marine.

Or, je le répète, ces instruments étaient totalement indispensables aux militaires US. À l’époque, les Américains utilisaient surtout les chronomètres fabriqués par Ulysse Nardin. Mais ils s’approvisionnaient également en Angleterre, grand spécialiste de ce type d’horlogerie. Mais voilà, sa gracieuse majesté entrait elle aussi en guerre et elle aussi pouvait se faire envahir par les Allemands !

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le président américain, Franklin Delano Roosevelt décida donc de confier la fabrication de ses garde-temps à l’industrie horlogère américaine. Naturellement, la plupart des grandes compagnies horlogères américaines étaient sur les rangs pour devenir fournisseurs officiels de l’armée. Mais quelle ne fut pas leur surprise quand FDR leur demanda de fabriquer des chronomètres de marine en moins de dix-huit mois ! Avec, bien évidemment, des qualités de précisions égales -voire supérieures- à ce que faisait Ulysse Nardin !

Un certain nombre de grandes entreprises horlogères américaines préparèrent des prototypes… Mais qui n’atteignaient pas les qualités requises. D’autres abandonnèrent, tant le projet leur paraissait compliqué. FDR convoqua alors le patron de la société Hamilton qui fut reçu personnellement dans le célèbre bureau ovale. Pour la petite histoire, le président américain s’adressa à son compatriote de la manière suivante : « Je ne vous demande pas de fabriquer des horloges. Je vous ordonne de les fabriquer. Vous devez produire des chronomètres de marine pour l’effort de guerre américain ! »

Bref, les horlogers d’Hamilton se mirent au travail et présentèrent finalement ce merveilleux chronomètre que nous connaissons bien aujourd’hui. Beau, innovant et précis. Très précis même. Les premières livraisons eurent lieu peu de temps après l’attaque de Pearl Harbour (décembre 1941) par l'aviation japonaise. Rapidement, les bâtiments de guerre, les croiseurs et les sous-marins furent pourvus en Type 21 Hamilton.

De son côté, Roosevelt, qui reçut l’un des premiers exemplaires, promit qu’il en prendrait grand soin et qu’il serait conservé à la Maison Blanche jusqu’à la fin de la guerre ; et qu’il lui trouverait ensuite une place de choix dans sa bibliothèque personnelle de Hyde Park.

Naturellement, les chronomètres de marine Hamilton étaient présents et fidèles lors de l'opération Overlord en Normandie en 1944 : le jour H à l'heure H lors du débarquement des alliés.

Pour célébrer cette incroyable histoire et les 120 ans de la marque, l’horloger Hamilton –réputé pour son excellent rapport qualité-prix-, a réalisé une très belle série limitée de son fameux chronomètre de marine, miniaturisé et utilisable soit pendule dans sa boîte en bois ; soit au poignet par un ingénieux système breveté. Le tout à 2.200 euros. Par ailleurs, la marque propose aussi un beau modèle en version mécanique automatique (850 euros) qui reproduit fidèlement le magnifique cadran (gris, noir ou bleu) du chronomètre de marine.

Une belle idée de cadeau pour cette fin d'année 2012.

Disponible à l'Etoile d'Or !
28 rue du Faubourg Montmartre 75009 PARIS
Tél. : 01 42 46 97 20

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Chronomètre de marine Hamilton d'origine

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Le chronomètre de Marine Hamilton vu par Lionel Kallmann de l’Etoile d’Or

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Novembre 2012 | Lu 4149 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances