Montres-de-luxe.com

Le vestiaire idéal de l'homme élégant : de l'art du rangement


Si l’élégance est aujourd’hui largement battue en brèche par les porteurs de t-shirts sous une veste et de baskets en toutes circonstances, pour le véritable élégant, les problèmes commencent avec l’organisation et le rangement de son vestiaire.



Dans un premier temps, il conviendra de définir le nombre de pièces qui constituera l’ossature de votre garde-robe afin de construire une penderie sur-mesure. L’idéal étant un placard unique permettant d’embrasser d’un seul coup d’œil ce que vous choisirez chaque matin et surtout, de pouvoir atteindre la chemise choisie sans avoir à sortir cinq autres pièces !
 
Un choix qui implique que votre penderie n’ait pas une profondeur double, sinon la rangée de derrière finit par être totalement oubliée. D’autre part, une pile de chemise ne doit pas dépasser cinq chemises. Au-delà, le poids finit par écraser celles du dessous.
 
On oubliera aussi les chemises rangées sur un cintre ! Une chemise doit être repassée et pliée. Ceci précisé, avant de définir l’architecture de la penderie idéale, il convient de connaître et de définir approximativement le nombre de pièces de votre garde-robe.

Pour les chemises, nous tablerons donc sur trente chemises avec un choix qui comporte deux chemises en chambray, deux ou trois chemises tattersall en viyella, deux chemises à manches courtes en madras (voire en patchwork), deux chemises de flanelle légère pour le week-end (une en tartan), deux chemises de smoking, le solde étant constitué de « button down » de chez Brooks Brother en oxford de divers coloris et bien sûr, de chemises classiques en popeline ou en sea islands cotton unies ou à motifs variés comme savent le faire les Anglais de chez Turnbull & Asser et de chez Hilditch & Key. Sans oublier bien sûr, le français Charvet qui reste un grand classique.
 
Pour ranger cette collection de chemises, nous privilégions un système de tiroir ouvert sur le devant où il sera possible de mettre deux à trois chemises par tiroir.
 
Pour les week-ends d’été, on disposera d’une dizaine de polos de couleurs qui trouveront place dans des cases carrées multifonctions. Dans le même type de cases seront rangés les différents pulls (en cashmere bien sûr) : 5 cols en V, 2 cardigans et 3 cols roulés ; voilà une base solide pour laquelle on choisira quelques coloris rafraîchissants ainsi qu’un ou deux modèles en intarsia.

A côté de ces classiques, on adoptera deux ras du cou en shetland, surnommé shaggy dog ; ils sont parfaits pour les week-ends à la campagne et s’accordent idéalement avec un Barbour. Pour les soirées d’été, deux pulls en alpaga seront parfaits. A la fois d’une grande légèreté et dispensant une chaleur parfaite dans la fraîcheur d’une nuit estivale, ils sont très élégants sous un blazer.  
 
L’autre grande partie du vestiaire d’un homme élégant est constituée d’un espace consacré au rangement des costumes, des vestes et des pantalons. Cinq ou six costumes, une dizaine de vestes et autant de pantalons impliquent des rangements bien conçus.
 
Un système de tringles basculantes semble être le plus adapté et permet un gain de place considérable. Un costume en flanelle gris moyen et un super 100 gris souris seront les bases de cet ensemble, un croisé Prince de Galles complétera les pièces formelles.
 
Pour l’été, on choisira un costume lin et soie. La soie ajoute de la tenue à l’ensemble et évite de se retrouver avec un chiffon au bout de deux heures ! Un bleu marine et un grège seront suffisants. Pour l’hiver un costume d’un tweed léger sera parfait pour les week-ends. Quant au smoking, il restera protégé de la poussière dans une housse de transport. 

Au chapitre des vestes, la latitude est large et à part quelques passages obligés comme les vestes en tweed ou le classique blazer, on pourra adopter la veste en velours côtelé très « Côte est ». En été, la veste en lin est indispensable et comme pour les costumes, on privilégiera un mélange lin et soie.
 
Afin de sortir de la classique veste, des vestes inspirées des modèles Arnys (Forestière ou Sorrel) offriront une touche d’originalité raffinée à votre garde-robe. Attention néanmoins à ne pas tomber dans la veste bavaroise très connotée…
 
Pour accompagner vos vestes, un assortiment de pantalons s’impose. Flanelle, gabardine, velours, super100, whipcord, le choix est vaste ! Il se multipliera de quelques fantaisies en tartan et de quelques Levi’s ou Lee.
 
Un compartiment distinct devra également être réservé aux vêtements d’« extérieur », manteaux ou pardessus, imperméables (trench-coat, raglan ou Barbour), blousons, seront ainsi mieux à leur place  qu’en vrac dans une entrée.

Une place importante devra être réservée aux chaussures. C’est un minimum de vingt à trente paires qu’il conviendra de ranger soigneusement sur un système permettant l’aération de la semelle. Voilà pour les éléments principaux d’un vestiaire idéal.
 
Il conviendra également de ranger avec efficacités les accessoires comme les cravates, les pochettes, les boutons de manchettes, les gants et les ceintures. Des tiroirs adaptés, si possible avec une façade en plexiglas qui facilitera la recherche de toutes ces petites pièces du vestiaire masculin. Les contre-portes de ce vestiaire pourront également être adaptées pour les rangements de certaines pièces comme les cravates.
 
On aura compris qu’une telle penderie devra être conçue sur-mesure en collaboration étroite avec un menuisier qualifié. Il faudra absolument choisir une construction en bois massif. On exclura toute construction en « aggloméré », en stratifié  ou tout autre matériaux plus économiques mais qui s’autodétruisent à l’usage.
 
Le chêne clair sérusé, le sycomore ou le teck seront des essences idéales pour la construction de ce meuble qui vous accompagnera toute votre vie, la veine et la teinte de ces bois ont une beauté intrinsèque qui rend inutile de les peindre.
 
Une penderie est la bibliothèque de vos vêtements préférés, des vieilles vestes que l’on ne veut pas éliminer et que l’on retrouve toujours avec plaisir.
 
Alors qu’une femme renouvelle annuellement sa garde-robe, un homme qui possède des pièces de qualité peut conserver son vestiaire durant plusieurs années. La patine des ans a toute sa place dans la garde-robe masculine.
 
Nous n’avons pas évoqué ici le choix de la coupe d’une veste ou de porter une pochette ou non, il s’agit d’un choix délibéré mais il est clair que nous reviendrons régulièrement sur chaque élément de votre vestiaire.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Janvier 2021 | Lu 1729 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances