Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Les costumes en cachemire : un peu de douceur dans un monde de brutes


On le sait, de toutes les laines, le cachemire est le « graal » d’une penderie bien choisie. Elle accompagne les shetlands, les mohairs et les flanelles, mais cette matière a quelque chose de plus qui la rend irrésistible : elle est synonyme d’un plaisir un peu égoïste, d’une douceur « pour soi ».



Si le cachemire s’utilise beaucoup en accessoires -écharpes, gants ou pulls- on y pense rarement pour les tissus de nos costumes !
 
Comme indiqué dans notre article précédent sur les vestes en cachemire, on ne réalise pas de costume à base de tissu « 100% cachemire » car le vêtement serait trop fragile et risquerait de craquer, surtout au niveau du pantalon.
 
Ainsi, les costumes dit « en cachemire » sont en réalité des mélanges de laine et de cachemire. Généralement, le cachemire est présent en petites quantités, ce qui anoblit et adoucit les laines qui serviront à confectionner nos costumes sans pour autant les rendre trop fragiles pour un porter au quotidien.

La très réputée maison londonienne Holland & Sherry propose deux gammes ; tout d’abord, la « Cap Horn » aux impressions délicieusement « British » ! Une laine anglaise lourde de 340 grammes que le drapier qualifie de « toutes saisons » ; en fait, c’est le poids habituel de nos costumes d’hiver en France.
 
Cette laine classique en Super 100 est d’une douceur moyenne. On n’y trouve qu’un petit pourcent de cachemire (donc 99% de laine) ! À la main, le résultat est très intéressant : c’est un drap résistant, avec du ressort, mais qui n’est pas sec comme les autres Super 100 de sa catégorie.

En fait, la liasse « Cape Horn » possède la grande douceur d’un Super 130 sans en partager les inconvénients (froissabilité et fragilité).

De l’autre côté du spectre des tissus pour costumes, Holland & Sherry offre une autre gamme, nettement plus luxueuse, la « Swann Hill ». Une liasse tailleur au goût très « continental » que l’on s’attendrait plus à trouver chez les drapiers italiens plutôt que dans les « mills » du drapier anglo-saxon.

Voilà donc une laine en Super 160 (extra douce) où Holland & Sherry ajoute 5% de cachemire (donc 95% de laine) dans une logique « jusqu'au-boutiste ». En résulte un tissu très italien dans l’esprit, très souple, très doux et très brillant avec un aspect presque duveteux.
 
Les tissus de la gamme « Swann Hill » sont de beaux exemples de technicité car, contrairement à beaucoup de laines supérieures (à partir du Super 150), ces tissus drapent extrêmement bien et froissent peu.

Résolument haut de gamme, les costumes en cachemire sont des costumes très habillés ; parfaits pour une soirée ou pour un mariage. Choisissez-les plutôt en trois pièces (vous n’êtes pas obligés de porter le gilet à chaque fois) sombres ou alors au contraire, très clairs.
 
La veste s’orne alors de revers en cran tailleur (les « peak lapels ») et n’a pas de poches plaquées (trop sport). Quant au pantalon, il est simple, avec des pinces si vous le souhaitez, mais sans revers ! Il faut laisser le tissu tomber élégamment sur le soulier. 
 
En matière de costumes, le cachemire n’est pas là pour remplir son rôle habituel. Il ne sert pas à vous tenir chaud mais apporte de la douceur et de l’aplomb à vos tenues !

Raphaël Sagodira

Comment assortir son costume en cachemire ? Les conseils de Francesco Mocchia di Coggiola, tailleur
Ah quale morbidezza ! (Ah quelle douceur !). Le costume en cachemire est un petit plaisir personnel invisible aux yeux du monde. S’offrir un tel tissu, c’est s’offrir un luxe plus délicat et plus raffiné que la flanelle classique.
 
En l’occurrence, je conseillerais un costume à rayures tennis très fines -presque cachées, comme le pourcentage de cachemire dans la laine- en Super 160 sur une base gris foncé. Portez-le pour une occasion professionnelle particulière, voire même un peu « challenging ».
 
Le costume trois-pièces se prête très bien l’exercice. Il est parfait imaginé ainsi : une veste à deux boutons, col aigu (qu’il est criminel de le concevoir à moins de neuf cm de largeur !) en construction ultralégère pour accompagner la souplesse du cachemire. Avec une épaule étroite construite à la “napolitaine” : c’est-à-dire, une épaule chemise, légèrement froncée.
 
Le gilet, quant à lui, reste droit à six boutons en corne couleur vermillon. Pour terminer, j’imagine le pantalon avec deux pinces ; à taille haute et assez ample pour permettre à la douceur de la matière de s'exprimer au maximum !

Contact Francesco Mocchia di Coggiola
Tel +33 614301322
fratellimocchiadicoggiola@gmail.com
Site Internet

Montres-de-luxe.com | Publié le 15 Avril 2022 | Lu 816 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances