Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


MB&F Moonmachine par Stepan Sarpaneva : demandez-leur la Lune


Maximilian Busser et ses amis (MB&F) se sont associés à Stepan Sarpaneva, horloger finlandais fasciné par la Lune… Résultat : la Moonmachine. Une véritable Horological Machine qui se dote d'une nouvelle complication… Un indicateur de phases et de faces de Lune. Le tout dans un étincelant firmament d'étoiles du Nord. Cette Moonmachine disponible en trois éditions limitées de 18 pièces chacune. Si MB&F et tellement Sarpaneva !



MB&F Moonmachine par Stepan Sarpaneva : demandez-leur la Lune
La Lune… Il y a environ 4,5 milliards d'années, alors que la Terre n'était pas encore formée, Théia, une proto-planète de la taille de Mars, aurait heurté notre planète et se serait désintégrée lors d'un « impact géant ».

Certains des débris de la collision furent attirés par la gravité terrestre et le reste -de la matière provenant de la Terre et de Théia- fut projeté en orbite autour de la Terre. En douze mois, l'amalgame de ces débris aurait formé la Lune.

Au cours des 4,4 milliards d'années suivantes, l'inclinaison de la Terre par rapport au soleil a été stabilisée par la force gravitationnelle de la Lune qui, avec des saisons tempérées relativement régulières sur presque toute la surface de la planète, a créé les conditions idéales à la formation et au développement de la vie.

Sans cet événement cataclysmique, nous ne serions probablement pas là... On peut donc dire que nous sommes tous –d’une certaine manière- des enfants de la Lune.

D’ailleurs, à peine l'homme moderne marchait-il sur la Terre qu'il levait déjà les yeux vers le ciel nocturne, le regard émerveillé par le plus grand et le plus brillant des globes célestes... Mais pas autant sans doute que le peuple de Finlande - y compris Stepan Sarpaneva - car la contrepartie moins romantique au Soleil de minuit estival, ce sont les interminables nuits hivernales qui donnent aux Finlandais plus de temps qu'aux autres pour étudier la Lune et les étoiles.

Maximilian Büsser et Stepan Sarpaneva
La Moonmachine est, elle aussi, née de la rencontre de deux mondes: celui de la HM3 Frog de MB&F et celui de l'horloger indépendant finlandais Stepan Sarpaneva.

Avant de lancer sa propre marque, Sarpaneva Watches, en 2003, Stepan Sarpaneva a travaillé avec certaines des marques suisses les plus prestigieuses, dont Piaget, Parmigiani -où il a collaboré avec Kari Voutilainen- Vianney Halter et Christophe Claret.

« Stepan a un sens incroyable du design (ndlr : son père et son oncle étaientt des designers finlandais reconnus) et un vrai souci du détail. Son travail et tout ce dont il s'entoure sont extrêmement cohérents », a déclaré à cette occasion Maximilian Büsser... Le MB de MB&F.

Les trois thèmes -signatures de Stepan- qui apparaissent dans la Moonmachine sont tous célestes : tour d’abord, son emblématique face de Lune (immédiatement identifiable), ensuite, les étoiles et constellations du Nord, et enfin la forme crénelée de la boîte de sa Korona (la « couronne » étant l'atmosphère du Soleil).

Ces trois éléments sont présents dans la Moonmachine. Les faces de Lune de Sarpaneva indiquent les phases de lune par un guichet en forme de « couronne », tandis que le rotor mystérieux est un disque en acier et or 22 ct percé au laser d'étoiles et de constellations visibles dans le ciel du Nord.

« Le mouvement visible sur la face avant de la HM3 Frog ajoutait un aspect technique qui compensait, par son sérieux, le côté ludique des indications en forme d'yeux de grenouille protubérants. En couvrant le mouvement, les phases de lune et le ciel de la Moonmachine cachent cela et rendent le garde-temps plus poétique. Avec la Moonmachine, la HM3 prend des allures de conte de fées », précise de son côté Stepan Sarpaneva.

MB&F Moonmachine par Stepan Sarpaneva : demandez-leur la Lune
La Frog (un « classique » chez MB&F) a été choisie comme plateforme pour la Moonmachine car son cadran, avec sa grande ouverture sur le mouvement, fournit à l'horloger un espace de jeu. De plus, les dômes imposants pour l'indication des heures et des minutes rappellent combien les mordus de science-fiction ont longtemps imaginé des habitations de même forme sur la Lune !

Plus concrètement, quelles sont les différences entre la Frog et la HM3 ? Sur la première, les dômes en aluminium tournent sous les dômes en verre saphir, sur la seconde ce sont les aiguilles des heures et des minutes qui se déplacent autour de leur cône stationnaire respectif. Dans la Moonmachine, les dômes sont perpendiculaires et non plus parallèles au poignet ! Une construction unique.

La réalisation de ces grands dômes tournants a posé d'innombrables défis techniques. Fabriqués en aluminium massif, l'épaisseur de leur paroi tient de la feuille de papier (0,28 mm), ce qui permet de réduire les besoins en énergie au strict minimum. Les dômes semi-sphériques en verre saphir ont été méticuleusement usinés et polis, car la plus petite imperfection peut créer des effets de loupe troublants. De plus, l'indication inhabituelle de l'heure sur la Frog a exigé le développement d'un nouveau train de rouages. En effet, le dôme des heures en aluminium de la Frog tourne sur lui-même en 12 heures alors que l'aiguille des heures de la HM3 accomplit une révolution en 24 heures.

Le rotor « Ciel du Nord » ajoute un fond saisissant aux deux faces de lune finies main. Il dissimule le rotor en or de la HM3, qui pourrait détourner l'attention, et utilise en même temps sa rotation pour ajouter de la vivacité au mouvement des étoiles. Percées au laser, ces dernières permettent à la lumière de se refléter sur le mouvement en-dessous et ne sont pas disposées au hasard ! En effet, elles forment les sept étoiles les plus brillantes d'Ursa Major, plus communément appelée la Grande Ourse, en plus des sept étoiles les plus brillantes d'Ursa Minor ou Petite Ourse, qui comprend Polaris, l'étoile Polaire. Dernier petit détail que les férus d’horlogerie apprécieront : l'une des étoiles est positionnée stratégiquement pour permettre l'accès lors de la maintenance.

Le ciel étoilé tournant du rotor ne donne pas seulement un sens métaphorique à la Moonmachine, il crée littéralement la vie puisqu'il génère l'énergie à la fois de la complication et du mouvement. L'emblème de MB&F -l'astéro-hache- trône à la place d'honneur, sur l'axe du rotor, entre les deux faces de lune. « Avec la Moonmachine, la HM3 n'a pas seulement l'air de voyager dans l'espace, elle fait partie de l'espace. Elle devient actrice, et non plus seulement observatrice » précise Stepan Sarpaneva.

Si le visage d'un homme, formé par des cratères à la surface de la Lune, est le fruit d'imaginations fertiles, les faces de lune de la Moonmachine représentent le visage de Stepan Sarpaneva. Difficile de faire plus personnel…

La Moonmachine est disponible en trois éditions limitées de 18 pièces chacune: boîtier en titane avec faces de lune en or blanc sur ciel bleu clair, boîtier en titane noir avec faces de lune en or blanc sur ciel bleu marine (modèle le plus réussi) et boîtier en or rose avec faces de lune en or rose sur ciel anthracite.

Spécificités techniques de la Moonmachine MBF et Stepan Sarpaneva

MB&F Moonmachine par Stepan Sarpaneva : demandez-leur la Lune
La MoonMachine repose sur une HM3 Frog spécialement configurée. La complication de la lune a été imaginée, conçue et créée par Stepan Sarpaneva. Elle est disponible en trois éditions limitées de 18 pièces chacune.

Mouvement : mécanisme horloger tridimensionnel conçu par Jean-Marc Wiederrecht/Agenhor, sur une base Girard-Perregaux modifiée par Stepan Sarpaneva
Balancier décrivant 28 800 alternances par heure
Rotor en acier et or 22 ct traité en DLC et percé d'étoiles
Indication des heures et des minutes transmise par des roulements à billes en céramique aux dômes tournants
Nombre de rubis : 36 (tous fonctionnels)
Nombre de composants : 319

Fonctions :
Heures sur un dôme en aluminium (accomplissant une rotation en 12 heures)
Minutes sur le second dôme en aluminium (accomplissant une rotation en 60 minutes)
Phases de lune affichées par deux lunes tournant sous une « couronne »

Boîtier :
Titane naturel, faces de lune en or blanc, ciel bleu clair, édition limitée de 18 pièces
ou
Titane noir, faces de lune en or blanc, ciel bleu marine, édition limitée de 18 pièces
ou
Or rose, faces de lune en or rose, ciel anthracite, édition limitée de 18 pièces
Dômes configurés pour être perpendiculaires au poignet.
Couronne vissée.
Dimensions, hors couronne et cornes : 47 mm x 50 mm x 19 mm
Nombre de composants : 55

Verres saphir : les dômes et les deux ouvertures sur le fond sont traités antireflet des deux côtés

Cadrans : dômes tournants en aluminium 0,58 g

Bracelet en alligator noir cousu main avec boucle déployante personnalisée en or 18 ct et titane


Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Mai 2012 | Lu 1611 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques