Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



MB&F : dix ans déjà


Alors que MB&F vient de sortir sa toute nouvelle montre, la HMX, qui vient célébrer les dix ans de cette marque horlogère qui a bouleversé notre manière de lire l’heure et d’apprivoiser le temps, revenons plus en détails sur l’origine de cette aventure. Celle d’un homme, Maximillian Busser. Et de ses amis…



MB&F fait partie de ces marques (avec Urkwerk, Christophe Claret, Vianney Alter, etc.) qui ont transformé l’horlogerie, parfois un peu poussiéreuse de papa, pour lui donner un nouvel élan, une nouvelle énergie créatrice. Tant en termes de design que d’utilisation de nouveaux matériaux et de lecture de l’heure différente et innovante.
 
Cette année, MB&F fête ses dix ans. Déjà. Et dix calibres. Pour l’occasion, l’horloger vient de présenter une série limitée de 80 pièces, 80 HMX disponibles en quatre couleurs (rouge Ferrari, vert British Racing, bleu Bugatti et noir Lotus). Chacune produite à vingt exemplaires uniquement.
 
Et contrairement aux autres marques, cette montre n’est pas la plus chères mais la moins chère que MB&F ait produite jusqu’à maintenant… Une sorte de cadeau fait aux clients fidèles (les montres leur sont réservées en priorité) et un investissement pour l’avenir. En effet, ce modèle sera très certainement un collector, d’ailleurs, certains marchands commencent d’ores et déjà à la rechercher… C’est dire !

Mais revenons à l’histoire de la marque. Tout commence en 2005. Après quinze années de management au sein de marques prestigieuses, Maximilian Büsser a quitté son poste de Directeur général chez Harry Winston pour créer MB&F -Maximilian Büsser & Friends. Plus concrètement, MB&F s’annonce « comme est un laboratoire d’art et de micromécanique voué à la conception et à la fabrication en petites séries de montres radicales, fruits d’une collaboration entre de brillants professionnels de l’horlogerie dont Maximilian Büsser apprécie non seulement talent mais aussi les valeurs humaines et la manière de travailler ».
 
En 2007, MB&F dévoile la HM1, sa première Horological Machine. Avec son boîtier sculptural en trois dimensions et son moteur finement décoré, la HM1 a clairement donné le ton des Horological Machines qui ont suivi : HM2, HM3, HM4, HM5, HM6 et maintenant HMX (X pour dix en chiffre romain). « Des Machines qui symbolisent le temps plutôt que des Machines qui donnent l’heure » aime à dire M.B.

Horological Machine No 6 Space Pirate
En 2011, MB&F lançait la collection des Legacy Machines. Ces pièces plus classiques, enfin, plus classiques selon les critères MB&F, qui rendent hommage à l’excellence horlogère du XIXe siècle, en réinterprétant des complications de grands horlogers novateurs du temps jadis sous la forme d’objets d’art contemporains. Les LM1 et LM2 ont été suivies par la LM101, la première Machine MB&F équipée d’un mouvement entièrement développé à l’interne.
 
Depuis lors, MB&F lance en alternance une Horological Machine résolument anticonformiste et une Legacy Machine inspirée par l’histoire horlogère. Sans compter la fameuse Starfleet Machine créée entre MB&F et L’Epée 1839… Et sa galerie genevoise où sont exposés, parmi les objets et les créations les plus fascinants de nos siècles.
 
Cette belle aventure horlogère a été marquée par de prestigieuses récompenses. Pour n’en citer que quelques-unes, MB&F a reçu le Prix du public (vote des amateurs d’horlogerie) et le Prix de la montre homme (vote du jury de professionnels) pour la Legacy Machine N°1 au Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2012. Lors de l’édition 2010, MB&F avait remporté le Prix de la montre design pour la HM4 Thunderbolt. Last but not least, la HM6 Space Pirate a été récompensée en 2015 par un « Red Dot : Best of the Best » -prix phare de la compétition internationale des Red Dot Awards.
 
Aujourd’hui, la marque –encore relativement confidentielle hors des sphères horlogères- est portée par de grands amateurs d’horlogerie, des hommes qui aiment autant leur Patek ou leur Lange et qui arbore également fièrement leur MB&F. Récompense suprême ? Certains patrons de grandes marques de montres avouent en catimini qu’ils se sont offerts une MB&F. Mais chut, c’est un secret ! 



Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Juin 2015 | Lu 822 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos