Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


MB&F : une HM4 ornée d’un panda volant miniature pour Only Watch


Ca y est… Depuis quelques jours, les marques horlogères commencent à dévoiler leurs créations en vu de la vente aux enchères caritative Only Watch qui aura lieu à Monaco en septembre prochain. Voici donc la montre unique imaginée par Maximilian Busser est ses amis : une HM4 créée en collaboration avec l’artiste chinois Huang Hankang. Cette pièce futuriste est surmontée… d’un panda volant en miniature ! Entre haute horlogerie et rêve d’enfant.



MB&F HM4 Only Watch 2011
Si nous rêvons tout au long de notre existence (aucun doute la-dessus), la sensation de voler est un songe nettement plus fréquent chez les enfants.

On ne sait pourquoi ces rêves se raréfient à l’adolescence, même s’il ne fait guère de doute que les capacités imaginatives de la plupart des adultes se réduisent au fur et à mesure qu’ils s’enracinent dans la réalité de l’existence et le train-train quotidien.

Rappelons que les enfants atteints par la myopathie de Duchenne souffrent d’une diminution de leur mobilité et d’une paralysie progressive. Pourtant, si leur corps se rigidifie, leur esprit continue de s’échapper dans leurs rêves et leur imagination.

La nouvelle création de MB&F, la HM4 Only Watch souhaite donc offrir « aux enfants un vol imaginaire, une raison de sourire et une cavalcade à bride abattue à travers le temps et l’espace ! » souligne le communiqué de la marque. Et d’ajouter : cette création « nous emporte dans un monde fantastique où un panda bienveillant est aux commandes d’une pièce unique, un jet HM4 ».

Alors qu’il visitait une galerie d’art il y a quelques années, Maximilian Büsser, fondateur de MB&F, est tombé en arrêt devant un tableau illustrant un panda volant sur une fusée et l’a acheté. Il portait la signature de Huang Hankang, un artiste chinois basé à Paris, qui a accepté de prendre la HM4 comme support afin de symboliser une libération et un rêve d’enfant.

Lorsque MB&F a demandé à Huang s’il souhaitait participer au projet Only Watch, un seul coup d’œil sur la HM4 Thunderbolt lui a suffi pour comprendre que, même s’il n’avait jamais pris auparavant ce mode d’expression en considération –à supposer qu’il en connaisse l’existence– il était disposé à relever ce défi pour une cause qui lui tient à cœur. Huang a dessiné, puis peint un charmant panda insouciant qui vole librement sur la HM4 alors que MB&F s’est attaché à conférer une expression horlogère à l’aquarelle de Huang. L’œuvre originale signée par l’artiste sera également remise à l’acquéreur de la HM4 Only Watch.

MB&F : une HM4 ornée d’un panda volant miniature pour Only Watch
Ainsi que Huang le relève : « J’ai perçu le travail de MB&F comme de l’art plutôt que de l’horlogerie car il provient d’une imagination sans entrave, à l’instar de ma peinture. »

Plus concrètement, cette HM4 Only Watch nourrit un monde de rêve dans lequel un panda en or massif chevauche la partie supérieure du jet HM4, qu’il pilote au moyen de rênes constituées de fils d’or tressés. Sculpté à la main, le panda a été coulé en or gris 18 carats selon la technique de la cire perdue.

Et même si la montre célèbre l’imagination sans limites des rêves d’enfance, pour les personnes qui sont tenues de s’ancrer dans la réalité de temps à autre, le panda et ses rênes sont amovibles. Leur retrait permet donc de transformer la machine volante en une véritable « horological machine ».

Rappelons que pour Only Watch 2009, MB&F avait présenté, en collaboration avec l’artiste américain Sage Vaughn, une –splendide- création.

Only Watch 2011

La HM4 Only Watch 2011 sera mise aux enchères lors d’Only Watch, la vente caritative au bénéfice de la recherche sur la myopathie de Duchenne, qui se tiendra le 22 septembre 2011 à Monaco, sous le patronage de SAS le Prince Albert II. Organisée tous les deux ans, cette vente aux enchères réunit tous les grands noms de la Haute Horlogerie suisse.

Maximilian Büsser a compris qu’il apporterait son soutien à Only Watch dès l’instant où il a rencontré Luc Pettavino, le président de l’AMM (Association Monégasque contre les Myopathies). « A mon âge, si je suis frappé par une maladie grave, je peux considérer que j’aurais déjà vécu une existence entière », dit-il, « mais c’est une tragédie pour un enfant dont la vie ne fait que commencer ».

Alors que Maximilian Büsser n’aurait jamais le front de prétendre qu’il comprend les souffrances d’un enfant atteint de cette terrible maladie, les premières années de l’existence revêtent une grande importance à ses yeux. D’ailleurs, ses machines temporelles plongent leurs racines dans ses rêves d’enfant.

Ce n’est qu’au décès de son père que Maximilian Büsser s’est senti libre de briser les chaînes pour laisser libre cours à son imagination et à son esprit créatif. « Il y a deux moments où l’on prend conscience de son destin de mortel », affirme-t-il, « quand vous avez un enfant ou que l’un de vos parents meurt ».

Huang Hankang
Soutenir la recherche pour lutter contre la myopathie de Duchenne

La myopathie de Duchenne est une affection génétique grave qui touche un garçon sur 3500. Elle provoque un affaiblissement progressif des muscles, à l’origine de difficultés respiratoires et cardiaques qui prennent une forme critique au fur et à mesure de la croissance. Rien qu’en Europe, environ 30.000 personnes souffrent de cette maladie.

Si aucun traitement ne parvient encore à guérir cette maladie, la recherche accomplit de grands progrès. L’une des percées les plus importantes réside dans la mise au point du Saut d’Exon – une technique chirurgicale qui permet à l’usine cellulaire « d’oublier » de lire la partie du gène qui porte l’anomalie responsable de la myopathie de Duchenne. Cette méthode a été développée par le groupe de Luis Garcia, chef de recherche au CNRS. Cet institut, qui joue un rôle essentiel dans la lutte contre la myopathie de Duchenne, est l’une des vingt équipes engagées dans la recherche qui bénéficient du soutien financier de l’AMM.

Huang Hankang

Né en 1977 à Suzhou dans la province du Jiangsu (Chine), Huang Hankang a commencé à peindre à l’âge de sept ans. Il a étudié les beaux-arts avant de s’établir à Paris pour poursuivre son éducation artistique, découvrir le monde et vivre une autre culture. Une exposition à New York en 2007, puis diverses présentations en Europe lui ont valu une reconnaissance internationale.

Huang recourt habituellement à la technique de l’aquarelle dont les délicates nuances et les couleurs lumineuses lui permettent de coder ses créations avec des messages puissants et d’une beauté saisissante. Plutôt que formuler des affirmations péremptoires, le travail de Huang interroge l’observateur. Ses œuvres illustrent souvent des animaux dans des situations ou des positions insolites et un panda qui vole sur un vaisseau spatial horloger incarne sans conteste une expression parfaitement cohérente de sa philosophie.

L’art est un mode de communication utilisé par Huang pour transmettre ses convictions à un large public. Le projet Only Watch en collaboration avec MB&F a donné à Huang une inhabituelle toile horlogère sur laquelle « peindre » son message. Cette opportunité lui a permis de découvrir que les Horological Machines de MB&F, plus proches de l’art que de l’horlogerie, sont issues de la fertile imagination de Maximilian Büsser tout comme ses œuvres sont le fruit de sa riche créativité.

MB&F : une HM4 ornée d’un panda volant miniature pour Only Watch

MB&F : une HM4 ornée d’un panda volant miniature pour Only Watch
Horological Machine N° 4 Thunderbolt

Une persistante passion d’enfance vouée à assembler des modèles réduits d’avion avait couvert les murs, les commodes et les plafonds de petits aéronefs en tous genres.

Les avions étaient les derniers objets que Maximilian Büsser voyait en fermant les yeux le soir et les premiers qu’il regardait en les ouvrant chaque matin. L’enfant est devenu un homme, mais une part d’enfance peuplée d’avions sommeillait toujours en lui jusqu’à la création de la… HM4 Thunderbolt !

Chacun des 311 composants de cette montre a été spécialement conçu pour la Thunderbolt, aucun mécanisme ou pièce préexistante n’a été utilisé en raison des caractéristiques extrêmes de son architecture.

Deux barillets montés en parallèle assurent 72 heures de fonctionnement et transfèrent leur énergie à deux nacelles identiques qui adoptent la forme de réacteurs et servent à l’affichage des indications –les heures et les minutes pour l’une, la réserve de marche pour l’autre– par l’entremise de rouages verticaux. Visible à travers le panneau en verre saphir situé sur la partie supérieure du boîtier, un pont à la silhouette aérodynamique sert de support au balancier. Son centre est évidé afin de révéler la plus grande partie de la roue oscillante et rendre hommage à la composante cinétique du langage artistique de MB&F.

Sur la nacelle gauche, la « quantité de carburant » résiduelle dans le réservoir –ou réserve de marche– est clairement indiquée par une aiguille squelettée qui rappelle le motif d’astéro-hache (de Goldorak, nostalgie nostalgie…) cher à MB&F. Sur la nacelle de droite, les heures et les minutes sont affichées par de larges aiguilles revêtues de Superluminova qui se terminent en pointe de flèche. Chacun des deux cadrans réalisés dans le style des instruments d’aviation est directement contrôlé par sa propre couronne – l’une pour remonter le mécanisme et remplir les réservoirs, l’autre pour régler l’heure – dont l’actionnement produit un effet direct et instantané sur le déroulement des événements.

Inspiré par l’aviation, le boîtier de la HM4 dégage une impression de vitesse, de force et de technologie. D’un point de vue optique, il se compose de trois parties : deux nacelles aux lignes aérodynamiques semblables à un réacteur d’avion, fixées sur une section horizontale qui abrite le moteur, clairement visible à travers les panneaux en saphir transparent, et la section centrale du boîtier lui-même.

Techniquement, le boîtier se compose donc de trois segments principaux. Ils comprennent une section antérieure en titane, qui intègre les cadrans et les cornes frontales articulées, une section centrale en saphir qui offre au regard un accès à 360° sur le mouvement à la finition raffinée et une section arrière qui se réduit peu à peu en direction des deux couronnes et entoure le balancier oscillant supporté par un pont aérodynamique.

A partir d’un bloc de saphir massif plus de 100 heures d’usinage complexe et d’un minutieux polissage sont nécessaires pour transformer un morceau de cristal opaque en un atrium baigné de lumière pour la section centrale qui révèle une partie du moteur de la Thunderbolt et certains détails de sa construction.

Spécificités techniques de la MB&F HM4 Only Watch 2011

MB&F : une HM4 ornée d’un panda volant miniature pour Only Watch
Signe particulier :
Un panda et des rênes amovibles en or 18 carats sont disposés sur le sommet de la Horological Machine N°4 alors que la signature de l’artiste, Huang Hankang figure sur le verre saphir du panneau d’affichage.

Boîtier :
Titane grade 5 et saphir avec un panda amovible en or gris 18 carats tenant des rênes en or
Dimensions (sans le panda) : 54 mm (largeur) x 52 mm (longueur) x 24 mm (hauteur)
Nombre de pièces : 65
Articulations des cornes : 3 °

Fonctions :
Indication des heures, des minutes et de la réserve de marche
Heures et minutes sur le cadran droit, indication de la réserve de marche sur le cadran gauche
Couronnes séparées pour le réglage de l’heure et le remontage du mouvement

Moteur :
Mouvement d’horlogerie tridimensionnel, entièrement développé par MB&F
Remontage manuel avec deux barillets en parallèle
Réserve de marche : 72 heures
Fréquence du balancier : 21'600 alternances par heure / 3 Hertz
Nombre de pièces : 311
Nombre de rubis : 50

Verres saphir :
Cinq verres saphir : 2 x cadrans, 1 x section centrale du boîtier, 2 x panneaux (dessus et dessous)

Bracelet et boucle :
Bracelet en veau noir cousu à la main avec boucle déployante au design personnalisé en titane et or gris attaché aux cornes articulées

Aquarelle :
La HM4 Only Watch est accompagnée de l’aquarelle originale réalisée par l’artiste Huang Hankang pour exprimer le message qu’il souhaite transmettre avec la Horological Machine N° 4 de MB&F.

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Juin 2011 | Lu 3484 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques