Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Marseille : le marégraphe a besoin d'un coup de jeune


Le marégraphe est un fleuron de notre patrimoine largement méconnu. Installé à Marseille en bordure de mer depuis le 19ème siècle, il permet, grâce à son mécanisme d’horlogerie, de déterminer l’altitude « zéro » en France. Oui mais voilà, ce monument a besoin de se refaire une beauté et lance un appel aux dons. Une idée de parrainage pour une marque horlogère ?



Edifié à la fin du 19ème siècle sur la corniche Kennedy, le Marégraphe de Marseille est un observatoire classé parmi les monuments historiques depuis 2002 et ce n'est pas sans raison. Sur le plan historique, le marégraphe est d’une importance majeure au regard de l’évolution des procédés de mesure scientifiques. 
 
L’instrument présente des caractéristiques qui le rendent exceptionnel. Il a permis en effet de fixer l'altitude zéro comme niveau moyen de référence pour la mesure des altitudes françaises continentales. Depuis les toutes premières mesures réalisées en 1890, le niveau zéro s’est élevé de 16 cm. Composé d’un assemblage de pièces pour la plupart en laiton (comme en horlogerie), il est également le seul appareil de ce type à comprendre un intégrateur mécanique ou « totalisateur » dans le monde.     
 
« C’est un système ancien de la fin du 19ème siècle, qui enregistre le niveau de la mer sur papier grâce à un flotteur. Il faut démonter tout le mécanisme pour l’envoyer chez un horloger qui le nettoiera, avant de le remonter » indique dans le journal 20 minutes, Pierre Laulier directeur sud-est de l’IGN.

Marseille : le marégraphe a besoin d'un coup de jeune
« Les bâtiments du Marégraphe de Marseille ont été construits selon une architecture qui rappelle celle des phares, de par ses pierres de taille, sa solidité et sa sobriété. Il se distingue aussi par le volume et la qualité architecturale de l’ensemble immobilier qui le compose » indique le site Internet de la Fondation du Patrimoine.
 
Oui mais voilà, depuis quelques mois, son mécanisme d’horlogerie ne fonctionne plus. Il doit être réparé et entretenu, l’air de la mer faisant le plus grand bien à nos poumons mais pas aux machines… Le marégraphe a donc besoin de sous pour restaurer son « horlogerie » mais également la grille d’entrée de l’édifice qui est ouvert au public deux fois par an lors des journées du patrimoine.
 
L’IGN vient de lancer avec la fondation du Patrimoine, un appel au don pour financer les 65.000 euros de travaux : environ 7.000 euros pour l’horlogerie (une bonne idée de partenariat pour une marque horlogère en relation avec la mer) et le reste pour les grilles. Rappelons que les donneurs bénéficient d’une déduction d’impôts : pour 100 euros donnés, vous économisez 66 euros sur vos impôts.

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Mars 2018 | Lu 1367 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos