Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Master Elements : une Yema en édition limitée pour les 60 ans de la marque


A l’occasion de son 60ème anniversaire, Yema Maison Horlogère Française 1948 vient de dévoiler un modèle exclusif « Made in France », édité en série numérotée limitée à 60 exemplaires pour le monde. La Master Elements est un « monstre » de 48 mm doté de quatre lunettes (une première mondiale) associant les trois éléments propres à l’histoire de la marque : l’air, la terre et la mer. Un modèle résolument sportif, masculin et totalement polyvalent.



Yema Master Elements
Le défi que s’étaient fixés les horlogers de Yema : faire cohabiter dans un seul et même boitier quatre lunettes distinctes pour réunir les trois éléments piliers de la marque : l’air, la terre et la mer…

C’est ainsi qu’après deux ans de recherche et de mise au point, la Master Elements est née.

Toute l’ingéniosité de la marque horlogère française a été de changer le fonctionnement traditionnel des lunettes de plongée et d’aviation que l’on trouve habituellement sur les garde-temps.

Réglées habituellement de façon manuelle, ces lunettes sont, dans le cas présent, actionnées chacune respectivement par une couronne : une roue à dents, positionnée à l’extrémité de la lunette et de la couronne, active le système du réglage.

La difficulté ? Intégrer au boîtier deux couronnes supplémentaires en respectant un impératif d’étanchéité totale tout en miniaturisant l’ensemble, pour atteindre un équilibre esthétique harmonieux et assurer un port confortable au poignet.

Master Elements : une Yema en édition limitée pour les 60 ans de la marque

Master Elements : une Yema en édition limitée pour les 60 ans de la marque
Singulier dans sa forme, le boîtier en acier abrite l’incontournable calibre Valjoux 7750. Très recherché aujourd’hui, ce mouvement chronographe à remontage automatique est reconnu pour la fiabilité de ses performances.

Le fond de boîte en verre saphir, imprimé bleu au nom de la montre, dévoile, aux férus d’horlogerie, le mécanisme du mouvement, propulsé par un rotor sur roulement à billes.

Le cadran en fibre de carbone affiche, à 3 heures, un guichet jour/date pensé jusque dans les moindres détails : changement instantané des informations par une simple action de la couronne (correcteur) et affichage du jour dans la langue de son choix (un disque français/anglais). La grande classe…

Etudions maintenant de plus près les quatre lunettes de ce modèle hors-norme… Tout d’abord, la Master Elements est dotée d’une échelle tachymétrique de précision. Graduée de 400 à 60 km, sur une lunette fixe en acier plaqué noir située à l’intérieur du cadran, elle permet de déterminer la vitesse moyenne sur une distance donnée. Il suffit d’appuyer sur le poussoir, en haut à droite du boîtier, pour déclencher l’aiguille centrale bleue du chronographe.

Mais la Master Elements est également équipée d’un système de règles à calcul de navigation, composé de deux lunettes en acier. L’une, interne au cadran, est rotative via le poussoir positionné en bas à gauche du boîtier. L’autre, externe au cadran et fixe, affiche une échelle logarithmique et différentes échelles de conversion (distances, carburant, poids). Complémentaires, ces deux lunettes permettent des calculs de navigation poussés pour estimer le temps de vol, connaître la consommation horaire en carburant ou encore calculer l’altitude à atteindre avec le taux et la durée ascensionnelle.

Master Elements : une Yema en édition limitée pour les 60 ans de la marque
Mais pas seulement ! Elles offrent aussi la possibilité de résoudre des calculs ordinaires : multiplication, division, règle de trois, racine carrée. Le fonctionnement ? Une superposition des deux échelles, effectuée selon les informations demandées, affiche le résultat souhaité.

La Master Elements affiche enfin une lunette de plongée unidirectionnelle, en acier plaqué noir, placée à l’extrémité externe du cadran. Le réglage du temps de plongée s’effectue par une action de la couronne, située en haut à gauche du boîtier. Etanche à 300 mètres, la Master Elements bénéficie du savoir-faire Yema, reconnue depuis 1953 pour son expertise dans l’étanchéité horlogère. Le fond de boîte ainsi que l’ensemble des couronnes et poussoirs, équipés chacun d’un double joint, sont vissés pour assurer une étanchéité parfaite à la montre et renforcer la sécurité du plongeur. Et pour ceux qui oublieraient de visser les couronnes et poussoirs, la Master Elements reste étanche à 50 mètres ! A noter : recouverts de Superluminova, les aiguilles et index offrent une lisibilité maximale.

Au-delà de sa conception mécanique, la Master Elements se distingue par son allure imposante. Exclusivement masculin, le boîtier acier aux proportions généreuses (48 mm de diamètre) est prolongé par des cornes courbées permettant d’épouser la morphologie du poignet d’où, un meilleur confort au porter. Contrasté par la blancheur des aiguilles stylisées et des index bâton, le cadran en fibre de carbone arbore trois compteurs uniformément noirs pour une lecture immédiate des données. Quant au bracelet, il est réalisé en cuir noir façon carbone coupé.

Sa seule fantaisie ? Le bleu, colorant l’aiguille centrale du chronographe ainsi que le liseré des couronnes et poussoirs, pour souligner ses racines françaises. Passionnément sportive, esthétiquement imposante, la Master Elements s’annonce comme le fer de lance de « Time of Heroes », la toute nouvelle collection Yema Maison Horlogère Française, qui sera lancée à l’occasion de Bâle 2008.

A l’occasion de son 60ème anniversaire, Yema Maison Horlogère Française lance le coup d’envoi de cette renaissance, en éditant ce garde-temps automatique, en série limitée numérotée à 60 exemplaires : la Master Elements. Vendue dans un magnifique coffret en cuir noir lui-même numéroté, cette montre, imprimée sous le verre saphir du nombre 60 à 12 heures, symbolise définitivement les 60 ans de la marque. Avis aux collectionneurs !

Pour les moins chanceux n’ayant pu se procurer l’un de ces 60 exemplaires, la Master Elements est également disponible en version quartz. D’allure similaire, elle est proposée en quatre couleurs –full black, noire et acier, chocolat, bleue-, cette déclinaison offre une complication supplémentaire : la fonction réveil.

Prix de vente public conseillé, en version automatique : 3.950 euros (495 euros en version quartz)

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Avril 2008 | Lu 10738 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques