MatWatches : série spéciale Légion Etrangère


MatWatches, la marque horlogère française spécialisée dans les montres pour l’armée vient de dévoiler une nouvelle pièce qui a été imaginée en hommage à la Légion Etrangère. Un garde-temps en acier, puissant, imposant et massif, étanche à 300 mètres, doté d’un calibre mécanique automatique et d’un bracelet réalisé dans le cuir du « tablier du pionnier » par ABP. Une montre rare, aux finitions impeccables, qui ne sera produite qu’à 150 exemplaires.



MatWateches Légion Etrangère
La Légion étrangère est sans doute le corps d'armée le plus prestigieux de l'Armée française. Ou en tout cas, celui qui véhicule le plus d’histoires et de traditions.
 
Le code d'honneur du légionnaire, dont la devise est « Honneur et Fidélité », dicte à lui seul la conduite de ces hommes au quotidien ; en temps de guerre comme en temps de paix...
 
Les valeurs qu'incarne ce corps d’armée d’exception se traduisent notamment à travers certains détails vestimentaires comme les emblèmes, les symboles spécifiques, les chants et les musiques.
 
A l'occasion du 150ème anniversaire du fameux combat de Camerone en 1863 (voir encadré ci-dessous), la marque horlogère française MatWatches, spécialisée dans les montres pour l’armée, vient de créer deux montres  originales : une automatique éditée en série limitée de 150 exemplaires et un chronographe quartz précis au 1/20e de seconde.
 
Rappelons que les pionniers de la Légion étrangère forment une unité de traditions. Ils défilent en tête des troupes lors des prises d'armes et portent barbe, tablier de buffle et hache à l'épaule. C'est d’ailleurs la seule unité de ce type en service au sein de l'armée française.
 
Certains régiments de la Légion étrangère disposent encore, ponctuellement ou en permanence, de groupes de pionniers. La section de tradition se trouve au 1er régiment étranger d'Aubagne. C'est elle qui ouvre le défilé des troupes de la Légion lors du défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées, à Paris. C'est aussi elle qui est employée, lors des cérémonies de commémoration de la bataille de Camerone, le 30 avril, pour encadrer le porteur de la main de bois du capitaine Danjou.
 
Si les défilés de la Légion sont ouverts par cette unité, c'est pour maintenir cette tradition des sapeurs « ouvrant la route », toujours devant, à la peine, comme à l'honneur. Par ailleurs, c'est aussi une manière d'honorer les sous-officiers, puisque c'est l'un d'eux qui défile en tête de tous les éléments de la Légion étrangère.

MatWatches : série spéciale Légion Etrangère
La tenue spécifique des Pionniers :

La hache : elle servait autrefois à briser les obstacles de bois dressés par l'ennemi. À l'origine, il en existait six à pics et sept à marteaux.

Le tablier de cuir : le tablier avait initialement pour fonction de protéger les sapeurs des éclats de bois et de limiter les risques d'éventration sur les obstacles en cas de chute. Il est de couleur fauve (naturel).

Les gants à crispin : ces gants blancs à manchons de protection (les crispins) servaient à protéger les mains et poignets lors des travaux d'abatage.

La barbe : comme les pionniers montaient à l'assaut en premier, leur espérance de vie était très faible. De ce fait, ils avaient le droit, lorsqu'ils partaient au combat, de ne pas se raser et revenaient barbus lorsqu'ils survivaient. Le port de la barbe est devenu obligatoire, à la Légion étrangère, en 1844.

Rappelons que MatWatches est une entreprise horlogère artisanale basée à Paris particulièrement pointilleuse sur les finitions, les composants et les matériaux employés. Rien n’est laissé au hasard. L'idée de créer une montre reprenant les codes de la Légion étrangère est le fruit d'une réflexion sur le rapport au temps. La tradition de la commémoration qui perdure depuis 150 ans est donc l'occasion de souligner que la Légion Etrangère est et reste solidaire de ses hommes dans le temps.

Deux modèles ont été créés :

Tout d’abord, une montre « prestige » automatique en édition limitée et officielle « Légion étrangère » qui s'inscrit dans les codes intemporels de la montre militaire : bracelet cuir, boîtier acier massif, lisibilité et simplicité du cadran et détails évoquant les codes de cette institution d'élite. D’autre part, une montre chronographe à quartz pouvant satisfaire le plus grand nombre tant par ses fonctionnalités que par sa robustesse, son design très militaire (et son prix attractif).

Le modèle mécanique « série officielle » sera réalisé en édition limitée à 150 exemplaires. Le design est épuré et la robustesse de son boîtier en acier brossé (316L) est éprouvée. Son verre saphir inrayable et son mécanisme automatique garantissent la longévité de ses fonctionnalités. Les aiguilles et les chiffres sont traités au Superluminova. A noter la flamme de la Légion Etrangère qui apparait à 6 heures et les détails spécifiques aux couleurs officielles vert (trotteuse) et rouge (mention « série officielle ») de ce corps d’élite.

A noter également son bracelet en cuir taillé dans un véritable tablier de Pionniers de la Légion Etrangère ! Une excellente idée qui permet d’intégrer à ce modèle une dose d’authenticité incomparable. De plus, ce bracelet-montre est produit (cousu main) par l’un des meilleurs spécialistes ! En effet, MatWatches a confié cette mission à ABP (Atelier du Bracelet Parisien). Enfin, un message signé du Général commandant la Légion étrangère témoigne de ce partenariat. Il accompagne chaque montre numérotée et gravée, renforçant ainsi le caractère unique de cette série (disponible autant pour le grand public que pour les militaires).

En savoir plus sur la Légion Etrangère

MatWatches : série spéciale Légion Etrangère
La Légion étrangère est un corps de l'armée de terre française. Formée en 1831 pour permettre l'incorporation de soldats étrangers dans l'armée française, une partie de ses unités a fait partie, jusqu'en 1962, fin de la période coloniale, du 19e corps d'armée, noyau de l'Armée d'Afrique.

Les légionnaires, aussi appelés les Képis blancs, ont acquis leur prestige lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier, notamment dans le cadre des conquêtes coloniales, des deux guerres mondiales, et les guerres d'Indochine et d'Algérie.

La Légion étrangère est maintenant composée de 11 formations composées comme suit : trois régiments d'infanterie dont : 1 régiment d'infanterie parachutiste : le 2ème REP, deux régiments d'infanterie : le 2ème REI et le 3ème REI (Guyane) ainsi que d’un régiment de blindés légers : le 1er REC, deux régiments de génie le 1er et 2ème REG, 13ème DBLE (Abu Dhabi), le 1er RE situé à Aubagne, la formation au 4ème RE à Castelnaudary, Le GRLE pour le recrutement et la formation à Nogent sur Marne et le DLME (Mayotte).

L’armée française assiégeait Puebla. La Légion avait pour mission d’assurer, sur cent vingt kilomètres, la circulation et la sécurité des convois. La 3e compagnie du Régiment étranger fut designée mais elle n’avait pas d’officier disponible. Le capitaine Danjou en prend lui-même le commandement et les sous-lieutenants Maudet, porte-drapeau, et Vilain, payeur, sec joignent à lui volontairement.

Le 30 avril, à 1 heure du matin, la 3e compagnie, forte de trois officiers et soixante deux hommes, se met en route. Elle avait parcouru environ vingt kilomètres, quand, à 7 heures du matin, elle s’arrête à Palo Verde pour faire le café. À ce moment, l’ennemi se dévoile et le combat s’engage aussitôt. Le capitaine Danjou fait former le carré et, tout en battant en retraite, repousse victorieusement plusieurs charges de cavalerie, en infligeant à l’ennemi des premières pertes sévères. Pendant que les hommes organisent à la hâte la défense de l’auberge de Camerone, un officier mexicain, faisant valoir la grosse supériorité du nombre, somme le capitaine Danjou de se rendre. Celui-ci fait répondre : « Nous avons des cartouches et ne nous rendrons pas ».

Puis, levant la main, il jura de se défendre jusqu’à la mort et fit prêter à ses hommes le même serment. Il était 10 heures. Jusqu’à 6 heures du soir, ces soixante hommes, qui n’avaient pas mangé ni bu depuis la veille, malgré l’extrême chaleur, la faim, la soif, résistent à 2.000 Mexicains : huit cents cavaliers, mille deux cents fantassins.
À midi, le capitaine Danjou est tué d’une balle en pleine poitrine. À 2 heures, le sous-lieutenant Vilain tombe, frappé d’une balle au front. À ce moment, le colonel mexicain réussit à mettre le feu à l’auberge. Les Mexicains vont donner l’assaut général par les brèches qu’ils ont réussi a ouvrir, mais auparavant, le colonel Milan
adresse encore une sommation au sous-lieutenant Maudet ; celui-ci la repousse avec mépris.

L’assaut final est donné. Bientôt il ne reste autour de Maudet que cinq hommes : le caporal Maine, les légionnaires Catteau, Wensel, Constantin, Leonhard. Chacun garde encore une cartouche ; ils ont la baïonnette au canon et, réfugiés dans un coin de la cour, le dos au mur, ils font face. À un signal, ils déchargent leurs fusils à bout portant sur l’ennemi et se précipitent sur lui à la baïonnette. Le sous-lieutenant Maudet et deux légionnaires tombent, frappés à mort. Maine et ses deux camarades vont être massacrés quand un officier mexicain se précipite sur eux et les sauve. Il leur crie : « Rendez-vous ! »

« Nous nous rendrons si vous nous promettez de relever et de soigner nos blessés et si vous nous laissez nos armes ». Leurs baïonnettes restent menaçantes. « On ne refuse rien à des hommes comme vous ! », répond l’officier. Les soixante hommes du capitaine Danjou ont tenu jusqu’au bout leur serment. Pendant 11 heures, ils ont résisté à deux mille ennemis, en ont tué trois cents et blessé autant. Ils ont par leur sacrifice, en sauvant le convoi, rempli la mission qui leur avait été confiée.

L’empereur Napoléon III décida que le nom de Camerone serait inscrit sur le drapeau du Régiment étranger et que, de plus, les noms de Danjou, Vilain et Maudet seraient gravés en lettres d’or sur les murs des Invalides à Paris. En outre, un monument fut élevé en 1892 sur l’emplacement du combat. Il porte l’inscription : « Ils furent ici moins de soixante opposés à toute une armée, sa masse les écrasa. La vie plutôt que le courage abandonna ces soldats Français le 30 avril 1863. à leur mémoire, la patrie éleva ce monument »

Depuis, lorsque les troupes mexicaines passent devant le monument, elles présentent les armes. »

Spécificités techniques des deux modèles MatWatches Légion Etrangère

MatWatches : série spéciale Légion Etrangère
MATWATCHES AG6 LEGION ETRANGERE
Mouvement automatique ETA 2824
Verre saphir de 4 mm
Boîte acier 316L
Etanchéité 300m
Cadran et aiguilles exclusifs
Couronne et fond vissés
Bracelet exclusif taillé du même cuir que le tablier de Pionnier
Livré dans son écrin avec bracelet supplémentaire en toile
Edition limitée 150 pièces

Son prix est de 1.650 euros. Les ventes se deroulent exclusivent sur www.merairterre.com !
Premier arrivé, premier servi. Les numeros consécutifs sont attribués dans l'ordre de réception des commandes. La vente commencera le 30 avril 2013 date anniversaire de Camerone (à midi heure française).

MATWATCHES TIMER OPS LEGION ETRANGERE
Mouvement chronographe quartz
Verre minéral renforcé
Boite acier 316L traité PVD
Etanchéité 200m
Cadran et aiguilles exclusifs
Bracelet tactique en toile
Livré dans son écrin avec bracelet supplémentaire en cuir


MATWATCHES
18, rue Vignon
75009 PARIS
06 75 07 68 02
www.MatWatches.com

MatWatches : série spéciale Légion Etrangère

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Avril 2013 | Lu 5853 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques