Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


MeisterSinger N° 03 Black PVD Edition Spéciale : noire et bronze


La marque horlogère allemande MeisterSinger, bien connue des amateurs de montres pour ses garde-temps dont la lecture de l’heure s’effectue par le biais d’une mono-aiguille, poursuit le développement de ses collections avec la N° 03 Black PVD Edition Spéciale. Une montre de 43 mm où le noir domine, juste rehaussé de quelques tonalités « bronze ».


MeisterSinger N° 03 Black PVD Edition Spéciale : noire et bronze
La N°03 Black PVD Edition Speciale s’inscrit dans le prolongement du modèle N° 01, la toute première montre à affichage mono-aiguille dotée d’un mouvement mécanique manuel créée par MeisterSinger.

Cette « N°03 » vient compléter la collection en apportant, pour le confort de son propriétaire un mouvement à remontage automatique que l’on peut observer au travers du fond transparent.

Comme toutes les montres MeisterSinger, ce garde-temps s’impose par sa simplicité et son originalité. À première vue, il semble qu’il manque à ce garde-temps l’aiguille des heures. Mais, il n’en n’est rien ! Le cadran –voir ci-dessous- entièrement manufacturé et émaillé par la marque est particulièrement élaboré.

Les chiffres et les aiguilles de couleur bronze « apportent une touche rétro tout en offrant une lisibilité exceptionnelle » assure la marque dans son communiqué.

Le boîtier, de forme classique et sobre de cette N° 03 Édition Spéciale a fait l’objet d’un traitement PVD noir alternant un aspect mat et poli. Cette « Édition Spéciale » possède un numéro unique gravé sur le fond du boîtier.

Rappelons que la marque MeisterSinger est née de la passion d’un homme : Manfred Brassler. Grand collectionneur de montres, ce designer a été maintes fois récompensé pour ses créations épurées par des jurys internationaux. L’objectif de Manfred Brassler fut, dès le début, de créer une montre-bracelet à la fois contemporaine et authentique, un garde-temps qui, sans rompre avec la tradition, prenne la pleine « mesure » de son époque.

Ici, le but recherché n’est pas d’avoir l’heure à la seconde, mais d’obtenir une estimation du temps à quelques minutes près. Toutefois, cette imprécision subjective de la lecture ne remet pas en cause la précision rigoureuse du calcul du temps du fait de l’utilisation de mouvements haut de gamme.

Le mode d’affichage de l’heure renoue avec les premières origines de la montre. En effet à leurs origines, les premières montres n’avaient qu’une seule aiguille, celle des heures. La lecture de l’heure via un seul segment remonte à l’antiquité et aux tous premiers cadrans solaires. MeisterSinger effectue donc un retour aux sources en réintroduisant une lecture simplifiée du temps avec des montres de grande précision, instituant ainsi un paradoxe contemporain poétique.

De prime abord, le premier contact avec un garde-temps MeisterSinger peut s’avérer déroutant. Les derniers siècles d’horlogerie nous ont accoutumé culturellement à la présence de deux aiguilles. Pourtant après une légère adaptation, la lecture de l’heure s’avère aussi aisée que sur une montre classique.

Par ailleurs, il existe une multitude d’objets du quotidien avec une lecture similaire des indications : compteur de voiture, manomètre, balance, qui sont également des instruments de précision. Les cadrans des modèles MeisterSinger sont composés au total de 144 segments de 5 minutes, soit 12 segments par heures. La position de la mono-aiguille, selon qu’elle soit en face ou décalée de l’un des segments, permet d’avoir une bonne estimation du temps à quelques minutes près.

Il fallait à MeisterSinger (en allemand : le maître de chant) un emblème qui évoque à la fois la signification de la marque et la philosophie des modèles. Le logo MeisterSinger prend alors tout son sens quand on sait qu’il s’agit du même symbole musical que celui du point d’orgue… Ce symbole à été tout simplement inversé en forme de sourire pour vous rendre le temps agréable au porter. Imaginez que vous soyez maître de votre temps. Tel le Maître de chant, il vous appartient de faire durer la dernière mesure d’une partition à votre guise. L’écriture du temps vous échappe à l’instar de l’œuvre musicale qui revient au compositeur, cependant vous en êtes l’interprète.

Chaque garde-temps MeisterSinger est nécessairement une montre mécanique dont chaque oscillation du balancier vous rend plus proche du défilement du temps, alors que l’affichage de votre régulateur vous offre le luxe ultime, élégant et impertinent de vous accorder quelques minutes pour vous différencier de ceux qui recherchent vainement la quête de la précision absolue. « Ainsi ne subissez-vous plus totalement le temps, il vous appartient ! » souligne la marque dans son communiqué.

La collection ne comporte que des mouvements mécaniques à remontage manuel ou automatique. La présence de mouvement quartz eut été contradictoire avec l’affichage mono aiguille et la philosophie recherchée. La terminaison des différents calibres, sur la plupart des modèles, comportent des détails dignes des plus grandes marques horlogères : vis bleuies, côtes de Genève, perlage, masses et couronnes siglés. De manière singulière et du fait de la particularité de ses cadrans pour la lecture de l’heure, MeisterSinger est l’une des rares marques à manufacturer ces derniers pour satisfaire à ses exigences.

Spécificités techniques de la Meistersinger N 03 Black PVD Edition Spéciale

MeisterSinger N° 03 Black PVD Edition Spéciale : noire et bronze
Mouvement mécanique Swiss-made à remontage automatique

Boîtier de 43 mm en acier (316L) traitement PVD noir mat
Lunette en acier (316L) traitement PVD noir poli
Fond à vis transparent
Couronne et boucle en PVD noir
Verre saphir bombé anti-reflets et résistant aux rayures

Étanche jusqu’à 50 mètres

Cadran émaillé manufacturé (144 segments, de 5 minutes, de couleur bronze)
Lecture de l’heure par mono-aiguille de couleur bronze

Proposé avec bracelet en cuir noir. En option : bracelet crocodile Louisiane piqué main boucle déployante

Prix de vente public conseillé : 1.450 euros (juillet 2010)

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Juillet 2010 | Lu 10043 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques