Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Mido partenaire du Red Bull Cliff Diving : "plongeuse" et plongeurs de haut vol


Alors que les World Series 2021 des Red Bull Cliff Diving viennent de se terminer le week-end dernier à Polignano a mare dans les Pouilles dans le sud de l’Italie, revenons plus en détail sur ce partenariat entre l’horloger suisse Mido et cette impressionnante compétition de plongeons où hommes et femmes s’élancent respectivement de 27 et 21 mètres de hauteur.


Pas toujours simple pour une marque horlogère de s’associer avec un évènement sportif. En effet, il faut que celui lui convienne et soit cohérent avec son positionnement produit et prix.
 
Le moins qu’on puisse dire, c’est que Mido, horloger suisse du Swatch Group, a trouvé « LA » compétition qui lui convenait en devenant, en 2018, partenaire officiel « performance » (puisqu’il n’y a pas de chronométrage proprement dit dans cette discipline) du Red Bull Cliff Diving.
 
Cette compétition comprend 12 plongeurs et 12 plongeuses qui se challengent lors de six étapes dans le monde ; en l’occurrence, il s’agissait de Saint Raphael (France) en juin, d’Oslo (Norvège) en aout, de Mostar (Bosnie Herzegovine) en septembre, de Puglia (Italie) en septembre également et de Polignano a mare (Italie), le week-end dernier.

Cette dernière étape italienne venant conclure cette édition 2021 durant laquelle Mido a été présente à chaque moment aux côtés de Red Bull qui, en plus de ses boissons énergétiques, et connue et reconnue pour l’organisation de compétitions sportives « extrêmes » et toujours spectaculaires.  
 
Pour cette dernière série, les plongeurs ont eu la météo de leur côté. Une trentaine de degrés et une mer Adriatique encore agréable pour la saison (22 degrés). Pendant tout un week-end, le somptueux village de Polignano a mare (16.000 habitants) a été envahi de spectateurs qui sont venus assistés à cette compétition particulièrement impressionnante.
 
Des spectateurs présents sur toutes les terrasses du village, sur le pont qui le traverse, sur la plage où se trouvent les juges mais également, en mer où une multitude d’amateurs s’était regroupé qui, sur des paddles (bien rangés en arc-de-cercle), qui, sur des barques, qui, sur des bateaux gonflables, qui sur des… vélos-pédalo, qui, sur de petits hors-bord, qui, sur des bateaux de pêche ou encore sur de gros yachts.

Le tout, dans une ambiance bon enfant, en maillot de bain, où la musique tourne à fond, où la bière Peroni coule à flot, où certains passent d’un bateau à l’autre pour livrer un sandwich ou faire connaissance et admirer ce spectacle étonnant et rare où 24 plongeurs hommes et femmes se confrontent dans cette lutte ultime pour le titre 2021.
 
De 27 mètres pour les messieurs. De 21 mètres pour les femmes. Avant chaque plongeon, les sportifs s’échauffent sur le ponton, n’hésitant pas à faire le show et chauffer la foule qui les entoure. En bas, deux jets d’eau continus leur indiquent où atterrir. Et une fois leur rituel effectué, ils s’élancent…  
 
Chaque plongeon dure dans les trois secondes environ (ils peuvent prendre jusqu’à 10G) : deux secondes de figures et une seconde pour se rétablir et préparer son entrée dans l’élément liquide qui, à cette vitesse peut s’avérer aussi dur que l’asphalte si l’on se réceptionne mal !

Les cinq juges prennent en compte l’élancement (pieds joints ou en poirier par exemple), la position dans les airs et la réception dans l’eau. Les notes allant de 0 à 10. A chaque compétition, le plongeur réalise quatre sauts sur deux jours : deux le samedi (de difficulté moyenne) et deux sauts la seconde journée ; cette fois-ci avec un degré de difficulté plus élevé.
 
Pour cette édition 2021, les deux vainqueurs du trophée King kahekili sont Rhiannan Iffland, l'Australienne a prouvé une fois de plus qu'elle était la reine du plongeon en gagnant le titre pour la 5ème fois consécutive et Gary Hunt (Anglais naturalisé français) qui remporte ce championnat pour la 9ème fois en douze saisons (avec notamment un plongeon parfait à 10 points).

C’est le maitre incontesté de cette discipline. Alessandro De Rose, ami de Mido, a terminé quant à lui à la 4ème place du classement général.

Sur le plongeoir à deux niveaux, installé sur la falaise qui surplombe la plage de Polignano a mare, trônent des horloges Mido ; on reconnait le modèle Ocean Star 600 Chronometer (disponible chez Emile Leon), une montre de plongée haut de gamme d’un excellent rapport qualité-prix (1.490 euros).
 
Son boitier de 43,5 mm est étanche à 600 mètres (avec valve à hélium) et lunette céramique ; il embarque de surcroit le calibre du Swatch Group d’une exceptionnelle réserve de marche de 80 heures, certifié COSC.
 
Bref, une plongeuse de haut vol portée par ces plongeurs des hauteurs !
 
Jean-Philippe Tarot





Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Septembre 2021 | Lu 3333 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances