Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Nord Zeitmaschine Quickindicator : à en perdre le.... Nord !


L’horloger Daniel Nebel, installé dans le nord de la Suisse, propose avec cette Quickindicator, une montre tout à fait étonnante. En effet, après avoir retravaillé un calibre ETA 2824 de base, il parvient à faire tourner trois fois l’aiguille des minutes en 60 minutes dans trois compteurs ! Quant aux heures, elles apparaissent dans un guichet à 9h et la date à 3h. De la très belle mécanique.



Daniel Nebel. L’homme fait tout à la main. Tout seul. Avec passion. Dans son atelier suisse. Il a commencé à s’intéresser à l’horlogerie en 1995, mais sa marque Nord Zeitmaschine est née quelques années plus tard, en 1998. Son moto ? Proposer des montres avec une aiguille des minutes différente, évoluant selon des tracés un peu fous !
 
Dans ce modèle Quickindicator, Daniel Nebel parvient une fois encore à imposer à l’aiguille des minutes, une course totalement décalée. Cette fois-ci, elle parcourt les soixante minutes dans trois compteurs ovoïdes de vingt minutes. L’imposante aiguille en acier bleui effectue donc trois rotations en cercle complet en une heure. De quoi perdre la notion du temps, mais qu’importe !

Elle parcourt ainsi, 205 mm par heure ; ce qui en fait probablement l’aiguille des minutes la plus « rapide » au monde. D’où son nom de Quickindicator d’ailleurs. Quant à l’heure, elle s’affiche de manière trainante par le biais d’un disque situé à 9h et la date est placée traditionnellement à 3h (voir la vidéo ci-dessous, beaucoup plus explicite).
 
La montre est dotée d’un boitier acier de 44,3 mm, étanche 100 mètres, relativement épais (15.6 mm) qui abrite donc un calibre ETA 2824 entièrement modifié (modèle déposé) par Daniel Nebel. A part le mouvement de base, tous les composants additionnels (rouages, aiguilles et disques) ont été fabriqués artisanalement par Daniel Nebel lui-même.
 
Quatre versions (non limitées) sont disponibles à la vente. A découvrir chez Fréret-Roy à Paris. Comptez dans les 15.000 euros.


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Août 2015 | Lu 1262 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques