Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Omega : chronométreur officiel de la 36ème édition de la Coupe de l'America


L’horloger suisse Omega, partenaire de l’équipage Emirates Team New Zealand depuis 1995, sera aussi le chronométreur officiel de la course de la Coupe de l’America qui se tiendra en Nouvelle-Zélande en mars 2021.


Omega : chronométreur officiel de la 36ème édition de la Coupe de l'America
La Coupe de l'America (exit Louis Vuitton), créée en 1851, est la plus ancienne compétition de sport international devant les jeux Olympiques d'Athènes en 1896, et reste à ce jour l'une des plus importantes compétitions de voile de tous les temps.
 
Forgée dans un esprit d'innovation, elle incarne la lutte pour la réalisation de défis sensationnels et, pour les vainqueurs, l'apogée absolu de leur carrière de marins.
 
L’année prochaine, en mars 2021, l’horloger chronométreurs des JO endossera ce rôle prestigieux pour la troisième fois depuis le début de son partenariat avec l’équipage Emirates Team New Zealand  (ETNZ) en 1995. A noter que la marque est bel et bien : et chronométreur officiel et partenaire de l'une des équipe en lice (le chronométreur officiel ne devrait-il pas ne pas participer pour éviter tout conflit d'intêret ?)
 
Et pour son retour sur les eaux néo-zélandaises en mars 2021, la marque biennoise mettra des technologies innovantes et des équipements inédits au service de ses performances en termes de chronométrage et de son expérience nautique, afin de suivre au plus près chaque seconde du championnat.
 
L’événement offre également une nouvelle occasion pour la marque de célébrer son partenariat de longue date avec Emirates Team New Zealand. Une relation née sous l’impulsion du navigateur de légende Sir Peter Blake (ancien ambassadeur de la marque) et articulée depuis 25 ans autour d’une même passion pour l’innovation, la technologie, la vitesse et la précision.
 
Pour la petite histoire, c'est à bord de la goélette « America » que les membres de l'équipe du New York Yacht Club (NYYC), portant les couleurs des États-Unis, en août 1851, lors de la Coupe des Cent Souverains organisée par le Royal Yacht Squadron, ont disputé la course autour de l'île anglaise de Wight.
 
Alors que la goélette approche du Royal Yacht Squadron, prête à remporter le trophée, la Reine Victoria demande qui est le second. Et l'un de ses officiers de répondre : « Votre Majesté, il n'y a pas de second ». Aujourd'hui encore, cette réponse continue de traduire l'esprit de la Coupe de l'America, soit une singulière poursuite de l'excellence.
 
Après la victoire des États-Unis sur les Anglais, le trophée prit, à juste titre, le nom de « Coupe de l'America », en hommage au navire vainqueur, ce qui fit l'objet d'un acte de donation au NYYC. L'acte de donation définit la Coupe comme une compétition perpétuelle et, durant plus d'un siècle, les États-Unis prouvèrent leurs compétences nautiques, régnant sur la course avec le plus grand nombre de victoires enregistrées tout au long de l'histoire de ce sport.



Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Mai 2020 | Lu 912 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos