Omega : la montre de James Bond vendue 120.000 euros


L’horloger Omega vient d’annoncer que le « proto » de la montre Seamaster 300 porté par l’acteur Daniel Craig dans le dernier James Bond, Spectre, a été vendu le 18 février 2016 à Londres pour la somme de 92.500 livres, soit plus de 120.000 euros dont les bénéfices seront reversés à Médecins sans Frontières.



Omega : la montre de James Bond vendue 120.000 euros
En 1957, Omega présentait sa Seamaster 300, une montre spécialement conçue pour les plongeurs et les professionnels travaillant en immersion. Plus d'un demi-siècle plus tard, en 2014, la Seamaster 300 a fait son grand retour dans une version légèrement revisitée (mais très fidèle au modèle d’origine) et équipe désormais une nouvelle génération d'aventuriers... et d’espions !
 
Comme son prédécesseur, la Seamaster 300 revisitée est dotée d'un boîtier et de cornes symétriques ainsi que d'un cadran sombre, d'index clairs et de chiffres et aiguilles de grande taille qui offrent une excellente lisibilité quelles que soient les conditions de luminosité. Grosse différence toutefois sur le modèle de James Bond, la lunette bidirectionnelle en céramique noire mat et Liquidmetal (sur 12h) ne sert pas à indiquer les temps de plongée mais peut afficher un second fuseau horaire.

Omega : la montre de James Bond vendue 120.000 euros
A noter que son calibre Co-Axial 8400 automatique résiste à des champs magnétiques supérieurs à 15 000 gauss. Autres spécificités : l’aiguille des secondes "lollipop" se termine par un rond en Superluminova alors que la trotteuse du modèle Seamaster 300 d’origine est en flèche. Idem, le 12h a disparu. Le logo Omega est légèrement plus grand que dans les modèles de la collection classique. C’est aussi la première fois que James Bond porte son Omega Seamaster sur un bracelet Nato (Omega). Naturellement, dans Goldfinger, Sean Connery portait une Rolex Submariner en acier, verre plexi sur bracelet Nato RAF, mais ça n’était jamais arrivé sur une Omega !
 
Ce garde-temps porte gravé sous l’une de ses quatre cornes : Proto n°1, ce qui en fait un modèle totalement unique. Cette Seamaster 300 a donc été adjugée hier, le 18 février 2016, pour la somme de 92.500 livres, soit plus de 120.000 euros. Cet argent sera reversé à l’association caritative Médecin sans Frontières. Pour rappel, cette montre a été produite pour le grand public, à 7.007 exemplaires.  


Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Février 2016 | Lu 2553 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos