Omega : le calibre 321 revient dans une Speedmaster en acier


En juillet 2019, le fameux calibre 321 d’Omega faisait son grand retour dans une édition limitée Speedmaster en platine. Aujourd’hui, début 2020, ce « moteur de légende » revient s’installer au sein de ce fameux chrono, mais cette fois-ci, dans une version acier. Compter dans les 13.200 euros par contre...



L’astronaute Edward White portait une Speedmaster ST 105.003 lorsqu’il devint, en 1965, le premier Américain à effectuer une sortie dans l’espace. La dernière création d’Omega tire son design de ce modèle emblématique.
 
Le boîtier de 39,70 mm en acier s'inspire du modèle de 3e génération porté par Ed White. Mais il est doté d’une lunette en céramique [ZrO2] noire polie et d’une échelle tachymétrique en émail blanc. Le cadran noir à degrés est orné d'aiguilles Moonwatch signature, d'un compteur de petite seconde, d'un compteur des 30 minutes, d'un compteur des 12 heures et de l'aiguille centrale du chronographe.
 
Les collectionneurs seront ravis d’observer le célèbre point au-dessus du chiffre 90 et d'autres clins d’œil au passé, y compris les logos Omega vintage que compte cette pièce. L'emblématique calibre 321 est visible à travers le fond en verre saphir, ce qui permet au propriétaire d'admirer à tout moment et comme il se doit ce magnifique mouvement.

Tous les amateurs d’horlogerie connaissent ces trois chiffres : 321. Pour eux, ils sont à jamais associés aux premières Speedmaster qui étaient équipées -entre 57 et 69 qui voit l’arrivée du calibre 821- de ce mouvement chronographe à remontage manuel avec roue à colonne ; un « moteur » de légende ».
 
Un calibre conçu à l’origine par Albert Piguet et fabriqué par la société SSIH (Tissot, Omega et Louis Brandt). Un mouvement de 27 mm qui sera dénommé CH27 chez Lemania et 321 chez Omega. Rapidement, il va acquérir une réputation de robustesse, de précision et de solidité à toute épreuve. Il équipera d’une part les Speedmaster -il ira sur la Lune- mais on le retrouvera également dans d’autres modèles de l’époque d’Omega.

On considère que ce mouvement fut produit du milieu des années 40 jusqu’à 1968, pratiquement 25 ans de production au total. Dès le début, en 1945 ce calibre sera équipé d'un anti-choc Incabloc et d'un système balancier/spiral non magnétique. En 1946 il est muni d'un nouveau sautoir ajustable sur le compteur des minutes. En 1947, une version automatique aurait même été mise au point…
 
Le calibre 321 original a entraîné toute une série de modèles qui ont voyagé dans l’espace, dont la Speedmaster ST 105.003 (le modèle testé et approuvé par la NASA et porté par l’astronaute Ed White lors de la première sortie américaine dans l’espace) et la Speedmaster ST 105.012 (la première montre portée sur la Lune le 21 juillet 1969).

Une belle montre et un calibre somptueux mais un tarif dissuasif ! 

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Janvier 2020 | Lu 3218 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos