Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Omega : un chrono Seamaster Diver dédié à la Coupe de l'America


Depuis quelques années déjà, chaque coupe de l’America voit le développement de montres dédiées, souvent des chronos avec compte à rebours pour préparer le départ des régates. La prochaine édition (mars 2021) ne déroge donc pas à la règle avec l’arrivée de cette belle série limitée Seamaster (44mm, 300 mètres, chrono régate) dédiée à l’un des plus beaux évènements sportifs sur la planète. Et le plus ancien. Compter 10.100 euros.



L’horloger suisse Omega, partenaire de l’équipage Emirates Team New Zealand depuis 1995, sera aussi le chronométreur officiel de la 36ème course de la Coupe de l’America présentée par Prada -c’est Panerai est le partenaire de l’équipage Prada- qui se tiendra en Nouvelle-Zélande en mars 2021. « Demain » donc.
 
La Coupe de l'America (exit Louis Vuitton), créée en 1851, est la plus ancienne compétition de sport international devant les jeux Olympiques d'Athènes en 1896, et reste à ce jour l'une des plus importantes compétitions de voile de tous les temps.
 
Forgée dans un esprit d'innovation, elle incarne la lutte pour la réalisation de défis sensationnels et, pour les vainqueurs, l'apogée absolu de leur carrière de marins.
 
Cette année, en mars 2021, l’horloger chronométreurs des JO va endosser ce rôle pour la troisième fois depuis le début de son partenariat avec l’équipage Emirates Team New Zealand  (ETNZ) en 1995. A noter que la marque est bel et bien : et chronométreur officiel ET partenaire de l'une des équipe en lice.

En 2020, Omega présentait une édition limitée de sa Seamaster Planet Ocean « Édition Coupe de l’America » produite à 2021  exemplaires (6.500 euros). Aujourd’hui, la marque introduit une seconde série spéciale dédiée à cette grande course !
 
Caréné en acier, ce chronographe de 44mm arbore un très beau cadran en céramique bleue cerclé d’une lunette elle aussi monochrome, mais rehaussée d’une échelle de plongée en email blanc. A noter la présence de poussoirs en caoutchouc « soft touch » qui conjuguent une ergonomie profilée avec des boutons rouge et bleu.
 
Son cadran décoré de vagues, qui s’accordent parfaitement avec son usage, gravées au laser révèle un compte à rebours -un cercle, en aluminium anodisé rouge- qui égrène les heures avant le départ de la régate et dont l’architecture se compose d’un disque placé sous le compteur.

Parcourant le cadran, l’aiguille des minutes, en aluminium anodisé rouge, se démarque, de même que son pendant pour les petites secondes, inspiré des coques de bateau, à la finition plaquée rhodium. Quant à l’aiguille centrale des secondes, la trotteuse, également en aluminium anodisé rouge, elle est prolongée par l’Aiguière d’argent, l’emblème de la Coupe de l’America, en contrepoids.
 
Le système Chrono Lock exclusif verrouille, au besoin, les fonctions du chronographe. Un must have quand il faut mesurer les exploits au large, car tutoyer les 50 nœuds ne laisse pas de place à l’erreur. De nos jours, ces bateaux sont des bolides des mers !
 
Garde-temps commémoratif oblige, le nom de l’événement et la date sont mis en exergue sur le fond du boitier aux bords ondulés qui porte la double inscription, en caractères gravés et emplis de laque bleue, « 36th America’s Cup » et « Auckland 2021 ».

Un bracelet en acier et sa déclinaison en caoutchouc, tous deux équipés du nouveau système Omega Quick change, parachèvent ce qui permet, en un clic, de libérer les goupilles de la tête de la montre pour procéder à l’échange de bracelet, sans outils aucuns.
 
Cette édition spéciale embarque, contre vents et marées, le calibre Omega Master Chronometer CoAxial 9900. Présenté dans un coffret déclinant les couleurs de la Coupe de l’America.

Pour la petite histoire, c'est à bord de la goélette « America » que les membres de l'équipe du New York Yacht Club (NYYC), portant les couleurs des États-Unis, en août 1851, lors de la Coupe des Cent Souverains organisée par le Royal Yacht Squadron, ont disputé la course autour de l'île anglaise de Wight.

Alors que la goélette approche du Royal Yacht Squadron, prête à remporter le trophée, la Reine Victoria demande qui est le second. Et l'un de ses officiers de répondre : « Votre Majesté, il n'y a pas de second ». Aujourd'hui encore, cette réponse continue de traduire l'esprit de la Coupe de l'America, soit une singulière poursuite de l'excellence.
 
Après la victoire des États-Unis sur les Anglais, le trophée prit, à juste titre, le nom de « Coupe de l'America », en hommage au navire vainqueur, ce qui fit l'objet d'un acte de donation au NYYC.

L'acte de donation définit la Coupe comme une compétition perpétuelle et, durant plus d'un siècle, les États-Unis prouvèrent leurs compétences nautiques, régnant sur la course avec le plus grand nombre de victoires enregistrées tout au long de l'histoire de ce sport.


Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Février 2021 | Lu 3695 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances