F.P. JOURNE


Only Watch 2019 : 1,8 million de francs suisses, nouveau record du monde pour une F.P. Journe

La 8ème vente Only Watch a eu lieu le 9 novembre dernier au Four Seasons Hôtel des Bergues Genève : elle a totalisé la somme incroyable de 38'593'000 francs suisses dont 31 millions rien pour la Patek Philippe -80% du montant total. Mais l’autre grande gagnante de cette vente est incontestablement la F.P. Journe qui a été vendue pour 1,8 million de francs suisses, le record mondial pour une Journe et le meilleur score d’Only Watch 2019, Patek mis à part. Une formidable reconnaissance.


Only Watch est un très bon baromètre de la désirabilité -ou pas- des marques horlogères. Pour s’en convaincre, il suffit de voir le résultat de la Patek Philippe Grandmaster Chime référence 6300A-010 (lot 28) en acier qui a été vendue pour la somme totalement incroyable de 31 millions de francs suisses.
 
Ce qui en fait la montre la plus chère au monde jamais vendue : en l’occurrence, elle dépasse largement (pas loin du double) la Rolex Daytona ayant appartenu à Paul Newman ! Mais si l’on considère que Patek est « hors catégorie », puisque la vente de cette pièce unique représente 80% de la vente Only Watch 2019, la montre la plus chère s’avère être une F.P. Journe qui a totalisé la somme de 1,8 million de francs suisses (23% du montant de la vente hors Patek), un record mondial pour une Journe !
 
Une splendide reconnaissance totalement méritée pour l’horloger français qui, pour l’occasion, avait présenté une montre véritablement hors norme : jugez vous-même ! L’Astronomic Blue, est un prototype unique, doté de 18 fonctions et complications… Elle a été développée spécifiquement pour cette grande vente caritative (F.P. Journe n’est jamais avare lorsqu’il s’agit de créer et/ou d’offrir une montre pour une belle cause).
 
Avec son mouvement prototype unique, son cadran unique bleu chrome et son boîtier unique en tantale, l’Astronomic Blue F.P. Journe est une grande complication à tourbillon et répétition minutes, avec temps sidéral, équation du temps, lever et coucher du soleil, phases de lune, 2ème fuseau horaire et calendrier annuel.
 
Elle est vouée à renouer avec un geste oublié… Celui de se perdre dans les étoiles pour mieux se repérer sur Terre. Il fut un temps où cette envolée paradoxale était une évidence. Et à l’instar des instruments jadis dédiés à l’observation des étoiles, l’Astronomic Blue est avant tout un outil. Mais plutôt que d’ouvrir une fenêtre sur la voûte céleste, elle met en scène le temps dans tous ses états. On peut imaginer -et espérer- qu'un tel développement donne naissance à terme, à un modèle de série. 
 
Pour l’occasion, François-Paul Journe a déclaré : « Je suis heureux que notre montre ait obtenu un prix aussi élevé pour une œuvre caritative. Nous nous sommes totalement impliqués avec cette création unique qui a permis de rapporter une somme d’argent conséquente à l’Association Monégasque contre les Myopathies pour les recherches médicales sur la dystrophie musculaire de Duchenne ».
 
Pour le reste, précisons que les 50 pièces uniques ont été vendues dans une salle de vente bondée (avec tout le gratin de l’horlogerie mondiale), en présence de collectionneurs (Claude Sfer), de philanthropes, de représentants de fabricants horlogers (Jean-Claude Biver qui s’est offert la Louis Vuitton) et de la presse. La vente a duré plus de deux heures et s'est conclue sur un résultat record.
 
Notons également les très bons scores de la Audemars Piguet Code 11.59 Tourbillon (CHF 1 million), de la Tudor Black Bay Ceramic One (CHF 350,000, objectivement un prix qui dépasse l’entendement pour un tel modèle), de la Richard Mille RM 11-03 McLaren (CHF 320,000, un bon score mais clairement en deçà de ce qu’aurait pu réaliser la marque), de la De Bethune Urwerk (CHF 300,000), de la Bovet Récital 23 (CHF 280,000), de la Hublot Classic Fusion Tourbillon Sapphire Orlinski (CHF 240,000), de la Hermès Arceau L’heure de la Lune (CHF 210.000), de la Breguet Type 20 (CHF 210,000) et enfin, de la Ferdinand Berthoud Chronomètre (CHF 150,000).
 
Une vingtaine de marques s’en tire avec des scores très honorables (Frédérique Constant, Jacob & Co, Fabergé, MB&F, Montblanc, Chanel, Carl F. Bucherer, Jaeger-LeCoultre, Konstantin Chaykin, Czapek, Voutilanein, Zenith), en revanche d’autres sont clairement en-dessous de ce qu’ils auraient pu réaliser (Girard Perregaux, Ulysse Nardin, Maurice Lacroix, Moritz Grossmann, Rebellion, RJ, Ateliers de Monaco, Speake-Marin, Artya et Arnold & Son).
 
Quand on vous dit qu’Only Watch est un véritable baromètre de la désirabilité des marques…

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Novembre 2019 | Lu 1563 fois