Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Ouverture du Musée Atelier Audemars Piguet dans la Vallée de Joux


Ca y est ! Les amateurs d’Audemars Piguet et de belle horlogerie en général, l’attendaient… Il vient d’ouvrir au Brassus le fameux Musée Atelier de la manufacture avec son architecture en spirale de verre et ses 300 montres qui racontent l’histoire de cette marque incontournable dans l’univers de la haute horlogerie.


Dans la pratique, le Musée Atelier d’AP réunit la Maison des Fondateurs, où Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet établirent leur premier atelier en 1875, à une spirale de verre ultra-contemporaine.
 
Au sein de cet écrin, le Musée Atelier réunit quelque 300 montres et raconte la richesse technique et esthétique des garde-temps nés dans la vallée de Joux depuis plus de deux siècles.
 
Au centre de la spirale, deux ateliers traditionnels, Grandes Complications et Métiers d’Art, offrent aux visiteurs une proximité avec les artisans pour une découverte de leur savoir-faire.
 
Rappelons que ce projet architectural ET muséographique est né de la créativité et de la collaboration d’une multitude d’experts. De fait, architectes, ingénieurs et artisans locaux ont étroitement œuvré aux côtés de nombreux départements et collaborateurs d’Audemars Piguet pour cette réalisation.

La scénographie de ce lieu raconte l’évolution de l’horlogerie dans la vallée de Joux –révélant comment elle est devenue l’un des berceaux de la Haute Horlogerie suisse– avant de présenter une sélection de pièces historiques et contemporaines du patrimoine Audemars Piguet.
 
Les facettes techniques et créatives de l’horlogerie se racontent à travers divers sculptures, automates, installations cinétiques, maquettes de mouvements mécaniques complexes et tables didactiques. Cette expérience se prolonge pour le visiteur jusqu’à l’établi qui l’invite à découvrir certaines des techniques ancestrales, comme le satinage et le perlage.
 
Les vitrines retracent quant à elle plus de deux siècles d’histoire horlogère et présentent près de 300 montres. Elles racontent comment, au XIXe siècle, de modestes artisans d’une vallée isolée ont façonné ces garde-temps et séduit le monde, suscitant aujourd’hui encore la fascination des amateurs d’horlogerie.
 
Au cœur de la spirale, on retrouve les montres à complications historiques et contemporaines de la manufacture du Brassus. Des montres à sonnerie, à calendrier et à chronographe, gravitent autour de « L’Universelle », cette montre de poche datant de 1899 demeure la montre la plus compliquée produite à ce jour par AP.

Audemars Piguet (Re)master01 : un bel hommage au passé

En hommage aux cycles astronomiques qui ont modelé l’histoire de l’horlogerie, les montres à complications sont présentées dans des vitrines sphériques, inspirées du système solaire. L’exposition se termine par une grande collection de Royal Oak (l’un des prototypes, il y en aurait eu trois, se trouve à Singapour), Royal Oak Offshore et Royal Oak Concept.
 
La spirale du Musée Atelier a été imaginée par BIG et réalisée par le bureau d’architecture suisse CCHE. Entièrement portée par ses murs de verre incurvés, elle représente une prouesse d’ingénierie et de design, une première mondiale à cette altitude. Le vitrage incurvé soutient entièrement le toit en acier, tandis qu’un subtil treillis en laiton encercle la surface extérieure pour réguler lumière et température.
 
Végétalisé, le toit permet de neutraliser les variations de température, tout en absorbant l’eau. Ce pavillon a été conçu pour s’intégrer parfaitement à son environnement. Les sols, suivent différentes inclinaisons, s’adaptant à la pente naturelle du terrain, et ont dicté l’aménagement intérieur du musée.
 
À l’intérieur, les parois de verre incurvées convergent dans le sens des aiguilles d’une montre vers le centre de la spirale, avant de se dérouler dans le sens inverse : les visiteurs traversent le bâtiment dans un mouvement similaire à celui du ressort spiral d’une montre.

Distinctive et avant-gardiste, la spirale exprime l’engagement de la manufacture en faveur de l’environnement et de l’innovation, tant dans ses projets industriels que culturels. Précisons que ce lieu répond aux dernières exigences Minergie suisse en matière d’efficience énergétique et d’excellence de construction.
 
Par ailleurs, sur les terres du Brassus, se dessine déjà le nouvel Hôtel des Horlogers, qui ouvrira ses portes, à l’automne 2021. Le bâtiment historique, datant de 1868, a été entièrement rénové pour accueillir les visiteurs dans un univers de boiseries et de pierres anciennes. C’est là, au dernier étage où la lumière est la plus abondante, que Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet ont créé leur atelier en 1875.
 
Ce projet de rénovation a réuni de nombreux talents qui ont œuvré à restituer l’âme et l’architecture vernaculaire de la Maison des Fondateurs. Le bureau d’architectes suisse CCHE a étroitement collaboré avec des artisans locaux et le département du Patrimoine d’Audemars Piguet. Se basant sur des documents d’archives, ils ont notamment habillé les murs de parois en bois provenant de maisons villageoises traditionnelles de la Vallée.
 
Connecté à la spirale de verre, la Maison des Fondateurs abrite les registres et les archives de la manufacture ainsi que le département du Patrimoine, la Fondation Audemars Piguet et l’Atelier de
Restauration.

Ce dernier, a symboliquement trouvé sa place au sommet de la bâtisse, à l’endroit même où Audemars Piguet est né il y a 145 ans. C’est là que chaque jour, quelques maîtres-horlogers perpétuent le rare savoir-faire ancestral nécessaire à la restauration des pièces les plus compliquées.

Les établis des horlogers ont été entièrement recréés par des artisans locaux, qui ont su retranscrire le rendu et la patine des établis de l’époque. Au sous-sol, sous un plafond voûté, les visiteurs découvriront le rayonnement mondial de la marque au travers d’expositions temporaires et
d’expériences immersives.
 
Le Musée Atelier abrite aussi la Fondation Audemars Piguet. Depuis 1992, celle-ci contribue à la conservation des forêts, en soutenant des programmes de protection de l’environnement et de sensibilisation à la jeunesse.  
 
Reflétant l’engagement culturel et artistique de la Manufacture, le Musée Atelier accueillera également certaines œuvres itinérantes réalisées par les artistes qu’elle commissionne.

A travers le prisme de l’art contemporain – la photographie de Dan Holdsworth «Vallée de Joux n° 10» de sa série The Vallée de Joux, la photographie de Quayola « Remains #A_027 » extraite de son œuvre Remains : Vallée de Joux et l’installation sonore in situ d’Alexandre Joly Subliminal Moving Shapes – plongeront le visiteur au cœur de l’univers géographique, culturel et technique d’Audemars Piguet.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Juin 2020 | Lu 2856 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos