Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Patek Philippe Heure Universelle réf. 5230 : pour globetrotteurs raffinés


Du nouveau chez Patek en matière d’H.U.… En effet, la fameuse réf. 5130 est désormais arrêtée. Impossible donc désormais de s’offrir cette pièce qui pendant des années, fut « la » montre des globetrotteurs raffinés… et fortunés ! Depuis cette année, P.P. propose la réf. 5230, évolution logique du modèle précédent qui sera proposée dans un premier temps en or gris ou rose sur boitier de 38,5 mm. Détails.



Rappelons que depuis la « Conférence internationale du méridien » de Washington, en 1884, qui instaura le système de l’heure universelle et la division officielle du globe en 24 fuseaux horaires, les horlogers ont rivalisé d’ingéniosité pour développer des montres permettant de lire simultanément l’heure sous plusieurs cieux.
 
Dans les années 1930, Patek Philippe s’est illustrée en lançant ses très célèbres montres-bracelets à « Heure Universelle », dotées de deux disques mobiles affichant simultanément et en permanence l’heure dans les 24 fuseaux horaires. Ces garde-temps produits dans les années 1930 à 1960 atteignent aujourd’hui des sommes astronomiques lors des ventes aux enchères.
 
En 2000, la manufacture genevoise a franchi un pas de plus vers la fonctionnalité en proposant un mécanisme inédit permettant, lorsqu’on change de fuseau horaire, de corriger d’une seule pression sur un poussoir l’ensemble des affichages –sans affecter d’une seconde la précision du mouvement. Ce mécanisme breveté, qui a demandé quatre ans de développement, a valu à l’Heure Universelle un nouveau succès sur tous les continents.
 
De fait, l’H.U. de P.P. (également connue sous le nom de Worldtime) fait partie depuis bientôt quatre-vingts ans, des montres à complication les plus recherchées de la manufacture genevoise. La désignation officielle des 24 lieux représentant chacun des fuseaux horaires ayant connu récemment plusieurs modifications, le salon Baselworld 2016 est le moment idéal pour dévoiler une nouvelle Patek Philippe Heure Universelle référence 5230 qui va remplacer tous les modèles existants (exit les 5130 donc qui deviennent de facto « discontinued »…). L’occasion également de retravailler le design du boîtier, du cadran et des aiguilles.  

Le découpage de la planète en 24 fuseaux horaires couvrant chacun 15 degrés de longitude peut paraître simple sur le papier, mais sa mise en œuvre sur le plan politique s’avère nettement plus complexe. Certains fuseaux horaires sont désormais définis par de nouveaux noms de lieux (Dubaï au lieu de Riyad, Brisbane au lieu de Nouméa, pour ne citer que deux exemples).
 
Après avoir longtemps vécu à l’heure UTC+4, Moscou s’est rapproché de l’Europe occidentale en adoptant l’heure locale UTC+3. De telles modifications exigent d’adapter de temps à autre les inscriptions figurant sur le disque des villes des montres à Heure Universelle. C’est pourquoi Patek a décidé de cesser la production des modèles précédents pour lancer la référence 5230, avec une nouvelle échelle valable pour le monde entier. 
 
Sur le boîtier de cette nouvelle référence 5230 en or gris ou rose de 38,5 mm, on remarquera notamment les attaches de bracelet en forme d’ailes et la fine lunette lisse polie –deux détails distinguant cette montre des modèles qui l’ont directement précédée. Le design des aiguilles a également évolué.
 
L’aiguille des heures en anneau et l’aiguille des minutes de type « dauphine » ornant depuis longtemps les modèles à HU font ici place à une aiguille des heures ajourée dont la forme s’inspire de la fameuse constellation de la « Croix du Sud », tandis que l’aiguille des minutes présente une découpe en losange. Les deux aiguilles possèdent une arête centrale bien marquée, entre deux faces obliques soigneusement lapidées. Elles sont fabriquées, tout comme les index « bâtons » des heures, en or gris ou rose 18 carats 5N accordé au boîtier. 
 
Le centre du cadran met à l’honneur une autre tradition PP : le guillochage. C’est le cas de cette réf. 5230, rehaussée par un fin guillochage de type « panier » en son centre. Rappelons que ce motif a été inspiré par une montre de poche du Patek Philippe Museum, sur laquelle le guillochage a été recouvert d’émail bleu translucide (émail flinqué). Si la manufacture maîtrise encore ces artisanats quasiment tombés dans l’oubli, c’est parce qu’elle a eu soin de préserver dans ses ateliers le savoir-faire nécessaire et de le transmettre de génération en génération. C’est aussi parce qu’elle a conservé l’outillage indispensable –comme le « tour à flinquer » actionné à la main et presque centenaire utilisé pour guillocher ce cadran, une machine soigneusement entretenue qui fonctionne aujourd’hui de manière aussi fiable qu’au premier jour.  

Le centre du cadran met en vedette l’heure locale du fuseau dont le « nom » se trouve au-dessus de la petite flèche rouge à 12h, indiquée de manière classique avec des aiguilles des heures et des minutes. Les heures locales des 23 autres fuseaux se lisent quant à elles sur le disque des 24 heures, tournant dans le sens antihoraire à l’intérieur du disque des villes. L’aiguille des minutes vaut pour tous les fuseaux (en heures pleines uniquement).
 
Les deux version (or gris ou rose) possèdent le même cadran avec disque des villes blanc, disque des 24 heures doté d’une indication jour/nuit par la couleur et par les symboles du soleil et de la lune et centre noir orné d’un motif « panier » guilloché à la main. Seule différence : les index appliques et les aiguilles déclinés en or gris ou rose en accord avec la couleur du boîtier. 

Rendons à César… Cette simplicité d’emploi trouve son origine dans une invention de l’horloger genevois Louis Cottier remontant aux années 1930, optimisée et brevetée plus tard par Patek. Quand l’utilisateur arrive dans un autre fuseau horaire, il lui suffit d’appuyer sur le poussoir à 10h autant de fois que nécessaire pour que le nom de la ville représentant le nouveau fuseau se trouve au-dessus de la flèche rouge à 12h. A chaque pression, l’aiguille des heures avance d’une heure, tandis que les disques des villes et des 24 heures reculent d’un cran dans le sens antihoraire. Pendant ce temps, le mécanisme d’HU est déconnecté du mouvement de base afin que l’opération ne perturbe ni la marche de l’aiguille des minutes, ni l’amplitude du balancier.
 
Côté moteur, cette montre embarque le calibre Patek Philippe 240 HU, un mouvement extra-plat à remontage automatique. Malgré son mécanisme de fuseaux horaires sophistiqué et son système de remontage automatique, ce mouvement ne mesure que 3,88 mm de hauteur. Le dispositif de remontage se base sur une construction brevetée en 1977, avec un mini-rotor en or rose 22 carats (plus dense) intégré au niveau des ponts.
 
Ce calibre 240 HU se distingue, en outre, par des caractéristiques résolument modernes comme son spiral breveté Spiromax en Silinvar (un dérivé du silicium lui aussi breveté), sa réserve de marche de minimum 48 heures et sa haute précision, laquelle, avec une tolérance de –3 à +2 secondes par jour, dépasse toutes les normes chronométriques usuelles.
 
Les finitions du mouvement remplissent également toutes les exigences du Poinçon Patek Philippe. Les ponts sont anglés et ornés de Côtes de Genève. Le mini-rotor en or arbore également des Côtes de Genève, ainsi qu’une Croix de Calatrava gravée – l’emblème de la manufacture. La platine est perlée à la main et les rayons des roues en laiton doré sont moulurés et anglés. A cela s’ajoutent les gravures dorées sur les ponts rhodiés et les touches rouges brillantes de dix des 33 rubis. Le tout visible à travers le fond en verre saphir. 
 
Les deux modèles se portent sur un bracelet en alligator grandes écailles carrées, cousu main, muni d’une boucle déployante Calatrava – noir brillant avec boucle en or gris 18 carats sur la version en or gris et brun chocolat brillant avec boucle en or rose 18 carats sur la version en or rose.   

​Spécificités techniques

Boitier or gris ou rose de 38,5 mm
Largeur (9h à 3h avec couronne): 41,45 mm 
Epaisseur (glace à glace): 10,23 mm 
Entre-cornes: 20 mm
Fond en verre saphir 
 
Etanche à 30 mètres (3 bars) 
     
Cadran 3 zones
• disque des villes avec décalques noires 
• disque des 24 heures avec indication jour/nuit par la couleur et les symboles soleil/lune (jour : chiffres noirs sur fond argenté ; nuit : chiffres blancs sur fond noir) 
• centre guilloché à la main avec motif « panier » 
 
Aiguilles : 
• aiguille des heures ajourée reprenant la forme de la constellation de la « Croix du Sud », avec faces lapidées, en or gris ou rose
• aiguille des minutes de forme « losange », avec faces lapidées, en or gris ou rose
• Index des heures appliques de type « bâton » en or gris ou rose
 
Calibre 240 HU 
Mouvement mécanique à remontage automatique, indication des 24 fuseaux horaires, indication jour/nuit 
Diamètre : 27,50 mm
Hauteur : 3,88 mm
Nombre de composants : 239
Nombre de rubis : 33
Masse oscillante : Mini-rotor en or 22 carats, remontage unidirectionnel
Balancier : Gyromax
Fréquence : 21.600 alternances par heure (3 Hz)
Spiral : Spiromax
Piton : mobile

Réserve de marche : min. 48 heures
  
Signe distinctif : Poinçon Patek Philippe 
 
Fonctions de la couronne
Couronne à deux positions : 
- poussée : remontage du mouvement
- tirée: mise à l’heure 
 
Poussoir :
Correction des fuseaux horaires à 10h (correction synchronisée des indications par sauts d’une heure pour l’aiguille des heures et par 1/24 de tour dans le sens antihoraire pour les disques des villes et des 24 heures) 
 
Affichages :
Par aiguilles : heures et minutes de l’heure locale 
 Par disques : 24 villes / 24 heures avec indication jour/nuit par la couleur et les symboles soleil/lune 
 
Bracelet alligator grandes écailles carrées, cousu main, noir brillant avec boucle déployante Calatrava en or gris sur le modèle en or gris, brun chocolat brillant avec boucle déployante Calatrava en or rose sur la montre en or rose  


Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Août 2016 | Lu 2514 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos