Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Pégase : Cartier soutient le projet de la voiture volante entre Paris et Londres


Etonnant défi sponsorisé par Cartier ! En effet, le célèbre joaillier parisien est partenaire de la voiture volante Pégase, qui est partie ce matin de Paris pour Londres. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de Santos-Dumont, aventurier de Louis Cartier. Détails.



C’est à la fois un défi et un rêve, digne des exploits des pionniers de l’aviation, que va réaliser Jérôme Dauffy ! En effet, sa voiture volante devra parcourir une distance de 35 km au-dessus des flots, soit environ 30 minutes de vol. Tout au long de ce vol, un véritable road trip aérien de paramoteurs et de drones l’accompagnera. Il immortalisera chaque seconde de cette traversée historique. Après un départ de Paris par la route, puis son vol historique au-dessus de la Manche, la Pégase et son pilote d’essai, Bruno Vezzoli, rejoindront Londres par la route.
 
Sur les traces du célèbre héros de Jules Verne, Philéas Fogg, Jérôme Dauffy rêvait d’effectuer la première tentative de tour du monde en voiture volante, si possible en moins de 80 jours. Un point commun avec un certain… Santos-Dumont (qui donna son nom à l’un des best-sellers de Cartier). En effet, durant ses années de scolarité, celui qui allait devenir l’un des plus grands pionniers de l’aviation se passionnait déjà pour les ouvrages oniriques et scientifiques de Jules Verne : Cinq semaines en ballon, De la terre à la Lune, Vingt mille lieues sous les mers ou encore Le tour du monde en 80 jours…
 
A la fois exploit sportif et aventure humaine hors du commun, le projet Pégase est organisé dans le but de dévoiler la beauté du monde mais aussi de faire face aux dangers qui menacent la planète. Ce défi de l’impossible entendait donner vie au dernier grand mythe issu de l’esprit visionnaire de Jules Verne : la voiture volante ! Une idée qui s’est transformée en projet de création d’entreprise, avec la création de Vaylon en 2010.

Pégase : Cartier soutient le projet de la voiture volante entre Paris et Londres
Quel meilleur « parrain » pour cet exploit qu’Alberto Santos-Dumont, lui qui au quotidien, préférait même se rendre à ses rendez-vous parisiens en ballon plutôt qu’en voiture ! Le pionnier franco-brésilien de la conquête du ciel aura ainsi été le seul homme à se déplacer avec son aéronef personnel dans les rues de Paris !
 
Aviateur et inventeur de génie, Santos-Dumont fut l’un des premiers à voler « au-dessus de l’herbe » au parc de Bagatelle, à Paris le 23 octobre 1906. Après avoir développé et commercialisé toute une gamme de ballons dirigeables, ses aéroplanes Demoiselles séduiront tous les pilotes de l’époque. Toujours innovant, Santos Dumont, faisant passer le progrès avant l’argent, en proposait même les plans gratuitement à tous ceux voulant les reproduire : un esprit « open source » avec un siècle d’avance ! Ce pacifiste dans l’âme s’engagera par la suite pour un usage non militaire des avions.
 
La première montre-bracelet dessinée pour être portée au poignet et non dans une poche de gilet, c’est également à Santos-Dumont et à Louis Cartier, qu’on la doit. C’est ainsi, à mi-chemin entre l’horlogerie et l’aéronautique que nait la Santos, incontestablement l’une des premières montre-bracelets au monde. Immédiatement reconnaissable à son boîtier carré, à ses angles arrondis et ses vis, elle sera commercialisée à partir de 1911, avant de devenir une véritable montre culte.
 
C’est un incroyable trait d’union, un rendez-vous à travers le temps qui devrait permettre à la Pégase de rencontrer la Demoiselle. En effet, le London Design Museum présente du 25 mai au 28 juillet 2017 une exposition placée sous le parrainage de Lord Foster, explorant l’esprit pionnier de Cartier, les liens indissociables entre Louis Cartier et l’essor de l’aviation. Pièce centrale de cette exposition : un exemplaire original parfaitement restauré d’une Demoiselle de Santos Dumont. Seront ainsi réunies exceptionnellement, en un seul et même lieu, la pionnière de l’aviation et la pionnière des voitures volantes.
 
Le soutien, aujourd’hui, du projet Pégase par Cartier s’inscrit dans une véritable continuité, un lien naturel entre le passé de la maison parisienne aux côtés des pionniers de l’aviation et son soutien permanent et inconditionnel à l’esprit d’innovation, si bien symbolisé par le projet Pégase. Autre raccourci de l’histoire : Alberto Santos-Dumont résida jadis au 114, Champs-Elysées, à deux pas de l’actuelle boutique Cartier, située au n°154 de de l’avenue. C’est devant cet immeuble qu’il fit atterrir en 1903 son dirigeable no 9. Une plaque à sa mémoire figure encore sur sa façade. Dans quelques semaines, plus d’un siècle plus tard, ce sera au tour de la Vaylon d’emprunter le même parcours.
 
La voiture volante ? Ce qui pouvait sembler une idée folle il y a quelques années s’est aujourd’hui taillée une vraie place dans les esprits. Aujourd’hui, c’est une réalité, portée par des pionniers visionnaires : marier la voiture et l’ULM. La Vaylon a besoin de seulement 100 mètres pour décoller, et de 30 mètres pour atterrir. Elle peut voler à 80 km/h, à une altitude de 3.000 mètres, pour une autonomie en vol de 3 heures. La Vaylon Pégase, est la première voiture volante à répondre à la fois aux homologations routières et aériennes ULM en Europe.

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Juin 2017 | Lu 2483 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos