Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Pequignet Royal Saphir Le Temps des Couleurs : de la couleur dans la grisaille de l'hiver


La manufacture horlogère française avait dévoilé en catimini, à l’occasion de Watches & Wonders 2023, cette collection Royal Saphir « Le Temps des Couleurs » qui comprend cinq modèles de 42 mm avec boitiers DLC (Jaune Ambre, Rouge Rubis, Vert Jade, Bleu Topaze et Bleu Lapis-lazuli) et calibre manufacture « made in France » en édition limitée de 50 exemplaires chacune. Compter 13.500 euros.



Pequignet présentait début 2019 une très belle nouveauté : la Royale Saphir, une pièce qui allait s’imposer, assez rapidement, au sein des collections de la maison de Morteau comme un futur classique. Et qui poursuit son bonhomme de chemin au fil du temps avec l’arrivée régulièrement de nouvelles versions.
 
On y retrouve, forcément, le fameux calibre Royal, digne des plus grands, qui s’intègre dans un boitier de 42 mm (étanche à 50 mètres) que l’on peut deviner en transparence grâce à la présence sur le cadran d’un saphir teinté. C’est ce qui fait la grande spécificité de cette pièce.
 
En cette fin d’année, « Le Temps des Couleurs » et ses cinq nouveaux coloris complètent la collection « Ombres et Lumières  », première déclinaison de la gamme Royale Saphir lancée en juin 2023. Cette série de six modèles s’habillait alors de nuances de blanc, gris et noir.

Ces cinq nouvelles pièces s’inspirent de la palette de coloris des pierres précieuses, en écho au cadran saphir de ce modèle. A ce titre, elle emprunte pour chacune de ces nouvelles créations, le nom de ces gemmes d’exception : ambre, rubis, jade, topaze et lapis-lazuli.
 
Plus concrètement, la couleur est intégrée en différentes nuances à l’ensemble des composants de la montre : du bracelet au disques date et Lune en passant par le cadran, le boitier et les aiguilles. Pour un effet « color block » précise la marque dans son communiqué.
 
Le boitier est en acier poli et a reçu un traitement DLC. « Pour obtenir une grande justesse dans le rendu des couleurs, la manufacture a mis au point un procédé exclusif innovant » assure encore Pequignet.

Comment ? Par une pulvérisation cathodique, la partie métallique de la montre se retrouve parfaitement colorée. La couleur est « bombardée » sous vide, avec des atomes accélérés par un champ magnétique qui forme un « nuage ». Il se dépose ensuite sur la partie métallique de la montre.
 
Le mouvement permet quant à lui, l’affichage d’une phase de Lune à 6h, d’une réserve de marche (très confortable de 88h !) à 8h30, d’une petite seconde à 4h et d’une grande date associée aux jours de la semaine à midi. Beaucoup d’infos sur ce cadran qui sait rester très lisible, l’un des tours de force de cette montre !
 
Pour rappel, ce calibre s’annonce comme étant « le premier et seul mécanisme de fabrication française à intégrer ses complications horlogères dans la même platine. Sa création a justifié le dépôt de 8 brevets internationaux ».

Mais ce qui séduit, c’est incontestablement ce cadran qui joue la transparence grâce à la présence d’un verre saphir teinté avec son insert en métal… On aime aussi le jour et la date (triple saut) qui laissent apparaitre leurs « dessous » grâce aux disques transparents ou semi-opaques.
 
La Lune (disque creusé) est également de toute beauté. Enfin, la fleur de Lys complète la réserve de marche tout en rappelant les origines françaises de cette montre. Index et aiguilles heures et minutes sont recouverts de Luminova BGW9 (bleu) et l’ensemble est protégé par un verre saphir antireflet.

A noter que cette Royale Saphir « Le Temps des Couleurs » est présentée dans de superbes coffrets (2, 3 ou 5 montres) en bois laqué blanc, créés spécifiquement. A découvrir dans la boutique parisienne de Pequignet, au 60 de la rue de Rennes dans le 6ème arrondissement.


Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Décembre 2023 | Lu 10328 fois