Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Pétanque : le cochonnet "horloger" de la Société de l'Horlogerie


Le club la Société de l’Horlogerie organise régulièrement à Paris des parties de pétanque. C’est à l’occasion de l’une de ces rencontres horlo-pétanque qu’est venue l’idée de créer un cochonnet qui permette de compter les points des deux équipes. Explications.



Amour de la bienfacture horlogère et croyance en l’amitié durable. Tels sont les deux piliers de la Société de l’Horlogerie qui n’est pas un club, ni une société secrète. De fait, cette association parisienne rassemble des amoureux de la belle horlogerie autour de la pratique de la pétanque.
 
Le Pétanque Club parisien de la Société de l’Horlogerie réunit donc régulièrement, presque toutes les semaines le jeudi soir, des journalistes horlogers, des dirigeants de marque, des directeurs marketing, des décideurs et, plus globalement, des femmes et des hommes qui aiment manier le second degré.
 
Cette Société de l’Horlogerie n’est pas une société secrète mais n’y rentre pas qui veut pour autant... Le "membership" est ainsi soumis à l’appréciation de ses fondateurs. Et les critères d’admission ne dépendent d’aucun algorithme et encore moins d’un nombre fantasmé de followers ! Bref, c’est l’humain qui prime avant tout et ensuite, la précision à la « pointe ».

A l’origine, tout est parti d’une envie, d’un désir, d’une amitié… Autour d’une partie de pétanque bien évidemment. L’idée ? Comment faire cohabiter la passion horlogère et celle de la pétanque ? Comment créer un objet qui soit authentiquement horloger pour ce jeu ?
 
C’est ici qu’intervint Roventha Henex, une manufacture suisse très discrète qui produit des garde-temps haut de gamme pour de nombreuses grandes marques. De la maîtrise complète de tous métiers de l’horlogerie (de la réception du premier brief jusqu’à la gestion du SAV et des pièces détachées), très peu de sociétés peuvent prétendre à une telle palette de services et d’expertise.
 
A Bienne, en Suisse, Roventa-Henex est de celles-là. Rapidement, l’idée de créer un cochonnet fit surface. L’idée ? Proposer un but en bois de buis qui respecte le cahier des charges technique de la Fédération Internationale de Pétanque et permet de compter les points des deux équipes en intégrant dans son corps une lunette bidirectionnelle comme celle des montres.

Conçu dans le respect des traditions horlogères helvétiques et intégrant une fonctionnalité propre à la pétanque, le Compte-Point Suisse (CPS) a été imaginé, prototypé et testé grandeur nature à Bienne. Il permet de jouer et grâce à sa bague en aluminium et d’aider à compter les points. Il a été testé « à la dure » dans les ateliers de Roventha-Henex pour supporter les chocs les plus sévères.
 
Certes, il n’affiche pas l’heure, mais il a été imaginé comme une montre dans tous ses détails : il pèse 16,5 grammes et présente un diamètre de 30 mm. Son corps est en bois de buis, comme il se doit. En revanche, il est différent des autres buts de pétanque par sa bague en aluminium graduée, conçue comme la lunette d’une montre de plongée et qui permet de compter les points.
 
Le CPS n’est pour l’instant qu’un prototype mais il possède les atouts du bel objet. On peut l’utiliser pour jouer bien évidemment, le conserver dans une poche, l’offrir à un ami ou simplement, l’exposer sur une étagère, entre deux livres.

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Juillet 2023 | Lu 3742 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail