Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Philippe Dufour : légende vivante de l'horlogerie contemporaine


Alors qu’aura lieu le 26 novembre prochain, la vente de la « pièce unique Philippe Dufour* », organisée et gérée par Christie's HK pour soutenir la naissance de la Fondation « Philippe et Elisabeth Dufour », revenons sur l’histoire et la vie de cet horloger contemporain de légende.


Considéré comme une légende vivante, et sans aucun doute l'un des ambassadeurs les plus vénérés de l’horlogerie indépendante, la philosophie de Philippe Dufour, "no compromise, no limit", a été le fil conducteur de ses 45 ans de carrière en tant qu'horloger indépendant.
 
En effet, il serait peut-être plus juste de décrire la dévotion de Philippe Dufour à la conception et à la création de montres-bracelets comme une vocation, une vocation naturelle à laquelle il a consacré sa vie et, ce faisant, a apporté une contribution incalculable à l'avancement de l'art et du métier de l'horlogerie de haute précision.
 
Dans son atelier du village de Solliat, dans la Vallée de Joux, chaque montre est fabriquée entièrement à la main, souvent à l'aide d'outils manuels traditionnels, selon les normes artisanales les plus exigeantes qui soient.
 
Chaque montre est commandée directement par le client (la liste de commande est longue et les délais également). Il faut dire qu’une montre Philippe Dufour, c’est un chef-d'œuvre mécanique qui représente la définition même du vrai luxe : le nec plus ultra de l’horlogerie, mais en toute discrètion.
 
Né en Suisse en 1948, Philippe Dufour a obtenu son diplôme de l'Ecole d'Horlogerie de la Vallée de Joux en 1967 et a été engagé la même année par Jaeger-LeCoultre.
 
Cependant, son parcours horloger personnel suit les traces de plusieurs grands génies de l'horlogerie moderne, dont George Daniels et François-Paul Journe, par la réparation et la restauration de montres de poche anciennes.
 
Sa réputation d'excellence est telle qu'en 1982, Philippe Dufour est chargé par Audemars Piguet de créer cinq mouvements de montres de poche Grande Sonnerie, dont le dernier sera livré en 1988.
 
Un an plus tard, grâce à sa maîtrise de la complication Grande Sonnerie, Philippe Dufour a créé la montre-bracelet qui allait marquer un tournant dans la reconnaissance de son talent horloger suprême et dans l'établissement de la marque Philippe Dufour.
 
Cette montre-bracelet fut la première au monde à être équipée d'un mouvement à répétition minutes Grande et Petite Sonnerie, l'une des complications horlogères les plus difficiles à construire pour un horloger et, dans l'espace restreint tout à fait inédit d'un boîtier de montre-bracelet.
 
Née du désir de créer quelque chose qui n'avait jamais été réalisé auparavant, sa Grande Sonnerie fut présentée à Baselworld en 1992, après deux ans et demi de travail.
 
Après le succès de cette extraordinaire première mondiale, Philippe Dufour en a développé et réalisé une autre. Son modèle de montre suivant, baptisé "Duality", fut lancé en 1996 et fut la première montre-bracelet dotée d'un double échappement.
 
Le mouvement est construit avec deux balanciers compensés par un différentiel central, un système basé sur le principe que le différentiel fait la moyenne des erreurs entre les deux échappements et réduit de moitié les erreurs potentielles. Seuls neuf exemplaires de la "Duality" seront fabriqués.
 
Lors de Baselworld en 2000, Philippe Dufour a présenté le modèle qui est peut-être le plus connu des collectionneurs, "Simplicity". A l’image de la quête incessante de perfection de Philippe Dufour, ce modèle a été créé à l'origine pour répondre à la forte demande de ses montres au Japon, et c'est le seul modèle de production actuel.
 
Environ 200 exemplaires ont été fabriqués à ce jour, en or ou en platine et la demande est telle, qu'aucune commande ne peut plus être honorée.
 
Interviewé, il y a quelques années sur les qualités essentielles requises pour devenir un maitre horloger, Philippe Dufour répondait alors : « il faut tout d’abord être un peu fou. Mais il faut aussi être très patient et faire preuve d’abnégation. Il faut effacer certains mots de votre vocabulaire, des mots comme « week-end, vacances ou retraite » ».
 
Et d’ajouter : « Enfin, il faut faire preuve de curiosité. Les horlogers sont souvent des enfants qui ont démonté leurs jouets… Même s’ils ne savent pas toujours les remonter d’ailleurs ! Oui, dans notre métier, il faut incontestablement une bonne dose de curiosité ».
 
Philippe Dufour a reçu à l'unanimité le Prix spécial du jury 2013 du Grand Prix d'Horlogerie de Genève. Suite à cet honneur, il fut invité à devenir l'un des membres du Jury de ce prix horloger.

Les montres-bracelets de Philippe Dufour

Au cours de sa longue carrière, Philippe Dufour n'a fabriqué qu'environ 230 montres. Hormis quelques commandes spéciales individuelles, les montres-bracelets appartiennent à l'un des trois modèles clés : Grande & Petite Sonnerie répétition minutes, Duality et Simplicity.
 
Chaque modèle a été conçu et réalisé par le maître lui-même, avec une assistance moindre de l'atelier.

L'importance et la désirabilité des montres-bracelets de Philippe Dufour ont été reconnues lorsqu'une montre-bracelet Grande & Petite Sonnerie à répétition minute eut la distinction d'être la montre-bracelet « indépendante » la plus chère jamais vendue au public.
 
Grande et Petite Sonnerie Répétition Minutes
Première montre-bracelet fabriquée sous le nom de Philippe Dufour, la Grande et Petite Sonnerie à répétition minutes est, sans surprise, considérée par M. Dufour comme l'une de ses plus grandes réalisations.
 
Lancée à BaselWorld en 1992 en quatre exemplaires, un dans chaque couleur d'or et un en platine, tous avec des cadrans en émail blanc. Première mondiale pour une montre-bracelet, elle a immédiatement propulsé Philippe Dufour au premier rang de l'horlogerie indépendante.
 
En 1999, pour une montre-bracelet aussi incroyablement compliquée, M. Dufour a conçu deux autres montres de la série avec un cadran en cristal de saphir entièrement transparent, afin de mettre en valeur la complexité du mécanisme de la sonnerie.
 
Cette montre se distingue par sa facilité d'utilisation : le mode silencieux ou sonnerie peut être utilisé à l'aide du curseur situé à 12 heures, tandis que le curseur situé à 6 heures permet de choisir entre le mode Grande ou Petite sonnerie.
 
En mode Grande Sonnerie, les heures et les quarts sont frappés à chaque heure et à chaque quart. En mode Petite Sonnerie, les heures et les quarts ne sont frappés qu'à l'heure et les quarts qu'au quart d'heure.
 
Duality
Autre première mondiale, la "Duality" est la première montre-bracelet à intégrer deux échappements reliés par un système différentiel.
 
La philosophie qui sous-tendait la Duality était de créer une montre d'une étonnante simplicité visuelle tout en abritant un mouvement hautement sophistiqué, conçu non pas comme une nouveauté accrocheuse, mais comme un mouvement de haute précision qui avait un effet direct sur les performances de chronométrage de la montre.
 
La Duality n'a été fabriquée qu'en 9 exemplaires.
 
Simplicity
Le design pur et minimaliste de Simplicity suit de près celui de Duality. Tour de force des finitions de haute horlogerie, Simplicity est une montre-bracelet à heure fixe qui a d'abord été conçue pour le marché japonais. C'est la seule montre-bracelet de Philippe Dufour encore fabriquée aujourd'hui. Et le carnet de commande est plein…

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Novembre 2023 | Lu 10120 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail