Poinçon Patek Philippe : un label qualité exclusif qui concerne l’intégralité de la montre


On connaissait le Poinçon de Genève, le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) ou encore le Master 1000 hours de Jaeger-LeCoultre… Cette année, la prestigieuse manufacture genevoise Patek Philippe lance le Poinçon Patek Philippe… Un nouveau label qualité exclusif et ultra-rigoureux propre à la marque. Pour une « qualité allant bien au-delà de ce qu’édictent des prescriptions externes et normes officielles ». Explications.



Poinçon Patek Philippe : un label qualité exclusif qui concerne l’intégralité de la montre
Poinçon Patek Philippe : un aboutissement logique

Tout évolue avec le temps. Depuis plus d’un siècle, les critères du Poinçon de Genève ont été partie intégrante du développement et de la fabrication des mouvements mécaniques Patek Philippe, ces critères étant utilisés comme norme de bienfacture minimale par les ingénieurs et horlogers de la firme. Cultivant une tradition d’innovation, Patek Philippe n’a cessé cependant d’améliorer les performances et la fiabilité de ses montres.

Patek Philippe est par ailleurs une manufacture « complète » qui ne se distingue pas uniquement par sa verticalisation très poussée au niveau de la production des mouvements, mais fabrique elle-même ses boîtiers ainsi que l’essentiel des composants de l’habillage. De ce fait, les exigences de qualité propres à la marque genevoise ne se rapportent pas seulement aux mouvements; elles touchent à l’ensemble de la montre finie.

Au cours des dernières années, il est donc apparu, avec toujours plus d’évidence, que le label de qualité devrait couvrir l’ensemble de la montre. Ce constat a amené à la création d’un nouveau poinçon qui intègre tous les savoir-faire et signes distinctifs liés à la fabrication, à la précision et à l’entretien à long terme d’un garde-temps Patek Philippe.

Poinçon Patek Philippe : un label s’appliquant à la montre tout entière

En annonçant le lancement du Poinçon Patek Philippe, la manufacture genevoise propose un nouveau label de qualité exclusif. Les prescriptions de cette distinction s’étendent à la totalité des montres mécaniques de la manufacture, quel que soit leur degré de complication.

Les critères du Poinçon Patek Philippe ne se limitent pas au mouvement, mais prennent également en compte l’ensemble de la montre. Les exigences englobent désormais les composants de l’habillage (boîtiers, cadrans, aiguilles, poussoirs, attaches de bracelets, etc.) ainsi que les aspects esthétiques et fonctionnels des montres finies.

Le règlement du Poinçon Patek Philippe inclut un engagement concernant la précision de marche de la montre, car une montre Patek Philippe est avant tout un instrument de mesure du temps. La précision de marche des montres est contrôlée à plusieurs étapes de la production, sur les mouvements seuls puis emboîtés. Le contrôle final de la précision de marche de la montre emboîtée se déroule sur un simulateur de porter et doit répondre aux normes de précision Patek Philippe suivantes :

- pour les calibres dont le diamètre est supérieur ou égal à 20 mm, la précision de marche doit être comprise dans la plage de [-3; +2] s/24h.

- pour les calibres dont le diamètre est inférieur à 20 mm, la précision de marche doit être comprise dans la plage de [-5; +4] s/24h.

Les montres de la marque dotées d’un tourbillon sont soumises aux mêmes contrôles de production que l’ensemble des montres mécaniques, mais avec des tolérances spécifiques plus serrées, à savoir :

- la précision de marche, mesurée lors du contrôle final, qui se déroule sur un simulateur de porter, doit être comprise dans la plage de (-2; +1) s/24h

- l’écart maximal entre les marches mesurées dans chacune des 6 positions de contrôle de la montre et la moyenne de ces marches, doit être inférieur ou égal à 4s/24h.

La précision de marche des montres Patek Philippe dotées d’un tourbillon est attestée par un bulletin de marche individuel livré avec la montre.

Autre aspect important : comme il est spécifié dans les critères de précision de marche des montres Patek Philippe, les contrôles de marche finaux sont exécutés chez Patek Philippe sur les montres finies, alors que les épreuves de marche usuelles ne s’appliquent qu’aux mouvements non emboîtés.

Poinçon Patek Philippe : un label qualité exclusif qui concerne l’intégralité de la montre
Poinçon Patek Philippe : le reflet d’une tradition d’innovation

La marque s’est toujours efforcée d’optimiser la qualité de ses produits afin d’offrir aux clients davantage de valeur et de fiabilité à long terme. Le règlement du Poinçon Patek Philippe, label de qualité dynamique, « doit refléter tous les développements contribuant à améliorer le fonctionnement des montres et tenir compte des évolutions techniques présentes et futures » précise Patek Philippe dans son communiqué.

Poinçon Patek Philippe : l’engagement personnel d’une entreprise en mains familiales

Le Poinçon Patek Philippe est une promesse dont se portent personnellement garants l’actuel président de la manufacture Philippe Stern et le vice-président et successeur désigné Thierry Stern.

Nés au sein de la famille qui est propriétaire de Patek Philippe depuis 1932, ils représentent la troisième et quatrième générations. Ils ont grandi avec et dans la manufacture. Ils portent en eux les gènes de la marque et se dédient avec passion à leur mission au sein de la maison, avec la ferme volonté de transmettre ce patrimoine familial de génération en génération, comme le font les clients de la manufacture avec leurs garde-temps.

Poinçon Patek Philippe : un label de qualité globale

Le Poinçon Patek Philippe définit les exigences de qualité se rapportant à la montre depuis sa création jusqu’à sa livraison. C’est aussi le premier label horloger à englober le service lié au produit pendant toute sa durée de vie. Ainsi Patek Philippe garantit-elle le service après-vente, l’entretien et la restauration de toutes les montres fabriquées par la manufacture depuis sa fondation en 1839.

Le Poinçon Patek Philippe représente une garantie de qualité pour les matériaux mis en œuvre dans la fabrication des garde-temps, qu’il s’agisse des divers alliages et métaux précieux ou des pierres précieuses utilisées pour les montres-bijoux, qui sont toutes de qualité supérieure. Pour les diamants, la manufacture ne sélectionne que des pierres de très grande pureté, de couleur Top Wesselton Pur et de taille irréprochable. Les pierres sont serties selon les règles de l’art et jamais collées.

Parmi les exigences de qualité les plus importantes liées au Poinçon Patek Philippe figure -outre l’aspect esthétique- le respect absolu de la géométrie de tous les composants horlogers. Les procédés d’usinage ou de finitions manuelles, comme l’ébavurage et le polissage, ne doivent jamais entraîner une réduction de taille ou une modification de forme par rapport au dessin original et à la fonction. Les boîtiers, par exemple, ne doivent présenter aucune arête coupante et les sertissages aucune pierre faisant saillie –quelle que soit la complexité de la forme. Aucune terminaison esthétique ne doit s’effectuer aux dépens de la qualité fonctionnelle, qu’il s’agisse de l’habillage ou du mouvement.

Lors du développement et de la fabrication des mouvements, Patek Philippe accorde la priorité à leur fonction de mesure du temps.

Exemple : la forme et la disposition des ponts servant à maintenir le rouage ne sont pas définies a priori selon des critères esthétiques ; le but est avant tout de garantir une transmission de l’énergie la plus efficace possible, avec un minimum de frottements, depuis le barillet jusqu’à l’organe réglant de la montre. Le défi consiste, pour chaque mouvement, à obtenir le meilleur résultat esthétique sur la base des prescriptions techniques, et c’est là l’un des aspects essentiels du grand art horloger tel que le conçoit Patek Philippe.

Ensuite entrent en jeu les spécialistes de la décoration du mouvement. Les arêtes des ponts et des platines sont anglées, puis polies. Les faces visibles des ponts sont ornées de Côtes de Genève, tandis que leurs faces cachées ainsi que les platines sont entièrement perlées. Ainsi naissent tous ces mouvements qui, par leur extrême fonctionnalité, leur fiabilité à long terme, leur régularité de marche et leur esthétique hors pair, font figure de références dans l’industrie horlogère.

Les boîtiers des garde-temps Patek Philippe sont conçus eux aussi avant tout de manière à remplir leur rôle essentiel: protéger leur précieux cœur mécanique et faciliter l’utilisation quotidienne de la montre et de ses différentes fonctions.

Cette quête de qualité s’applique à tous les composants de l’habillage, en premier lieu aux boîtiers.

Exemple : la production des boîtiers s’effectue de manière traditionnelle par étampage à froid à des pressions de plusieurs tonnes, à partir d’une barre de métal. Les étampes (poinçons et matrices) sont fabriquées au millième de millimètre à partir d’acier ultra-dur ; la manufacture possède pour cela son propre atelier d’outillage. Patek Philippe accorde le même soin minutieux à toutes les étapes ultérieures de fabrication des boîtiers : finitions manuelles, mesures répétées, etc. Le processus se termine par un polissage à la main exigeant, selon le type de boîtier et le matériau utilisé, jusqu’à huit heures de travail intensif.

Un processus de contrôle pleinement intégré à la fabrication

Le Poinçon Patek Philippe édicte des exigences très élevées concernant la qualité des composants destinés aux mouvements et à l’habillage ; pour ce faire, il exige également un protocole de contrôle ultra-rigoureux permettant de vérifier le respect du cahier des charges après chaque étape de fabrication.

Exemple : pour un mouvement automatique dont la fabrication des composants nécessite près de 1.200 opérations, la manufacture effectue plusieurs centaines d’heures de contrôle en cours de production (autocontrôle des composants aux postes de travail, contrôle statistique, contrôle final).

Même au stade de l’assemblage, les composants préassemblés sont minutieusement contrôlés. Les mouvements de montres terminés subissent de nouveaux tests qui peuvent durer jusqu’à 30 jours selon la complexité du mécanisme. Après l’emboîtage, la montre complète passe encore jusqu’à 20 jours de contrôles –précision, tests de simulation au porter, tests des fonctions– afin de garantir que le montage final a été réalisé selon toutes les règles de l’art horloger. Le contrôle de l’étanchéité s’effectue à la fois à l’air et à l’eau ; dans ce dernier cas, la montre immergée doit subir –selon le degré d’étanchéité désiré– une pression allant de 3 à 12 ATM. Le contrôle d’étanchéité se conclut par un test de condensation.

La montre terminée ayant subi avec succès l’ensemble des contrôles et répondant aux normes de précision Patek Philippe est soumise à un ultime contrôle esthétique pour vérifier que son aspect est irréprochable, puis elle est emballée sous vide pour rejoindre le stock destiné aux livraisons.

Le Poinçon Patek Philippe s’attache par ailleurs à la conception même de la montre. Le développement de nouveaux produits ne doit jamais perdre de vue leur fonction première d’instruments de mesure du temps, ce qui suppose notamment une lisibilité optimale de tous les affichages.

Autre point à souligner: en dépit de la vogue actuelle des montres-bracelets toujours plus volumineuses, Patek Philippe privilégie techniquement l’élégance intemporelle, liée à une certaine finesse des boîtiers ainsi qu’à une construction de mouvements la plus plate possible et dans le diamètre le plus restreint possible. Les préférences esthétiques du marché peuvent être perçues différemment à court terme, mais forte de ses 170 ans d’expérience, Patek Philippe sait que l’on ne crée des valeurs pérennes qu’avec un sens du style au-delà des modes et dans le respect des meilleurs principes de l’horlogerie traditionnelle.

Poinçon Patek Philippe : un label sous haute surveillance

Un label de qualité n’a de valeur que s’il s’accompagne d’un organe de contrôle garantissant le respect de toutes ses prescriptions. En plus de la rédaction d’un règlement, la manufacture a donc mis sur pied des instances veillant à l’observation de ces règles. Cette structure se compose d’un organe législatif et d’un organe exécutif fonctionnant de manière indépendante.

Le Comité du Poinçon Patek Philippe tient lieu d’organe législatif. Son rôle est de définir les prescriptions du Poinçon, de modifier le règlement en fonction des innovations contribuant à améliorer la qualité du produit et de préparer les décisions stratégiques. Le Comité du Poinçon Patek Philippe se compose de deux cellules, l’une technique, l’autre esthétique. Ces deux entités se réunissent une fois par mois, voire plus souvent si nécessaire.

Pour garantir le respect des règles du Poinçon Patek Philippe, la manufacture doit contrôler en permanence leur application à toutes les étapes de fabrication. Elle doit aussi intégrer sans cesse de nouvelles prescriptions en fonction des nouveaux développements. Cette tâche est confiée à la Commission de surveillance, l’organe exécutif, dont les membres sont distincts de ceux du Comité du Poinçon Patek Philippe. La Commission de surveillance est à l’oeuvre tous les jours au sein de la manufacture et elle est chargée d’établir des rapports pour le Comité du Poinçon Patek Philippe.

Ces deux entités sont chapeautées par une instance suprême en les personnes de Messieurs Philippe et Thierry Stern, respectivement président et vice-président de la manufacture, qui sont les garants du Poinçon Patek Philippe.

Poinçon Patek Philippe : une manifestation d’indépendance

A l’heure où de nombreuses marques renommées ont été intégrées à des groupes toujours plus importants, Patek Philippe continue à défendre son indépendance. La maison est en effet l’une des dernières manufactures horlogères « complètes » à même de décider de son avenir de manière autonome, sans pressions extérieures. Cette vision à long terme est indispensable au succès de la marque et à l’exclusivité de son offre produits.

Ainsi, le Poinçon de Genève appliqué à l’ensemble des mouvements mécaniques Patek Philippe sera progressivement remplacé, à partir du printemps 2009, par le nouveau Poinçon Patek Philippe.

Durant le printemps 2009, le lancement du Poinçon Patek Philippe sera accompagné par une nouvelle campagne institutionnelle diffusée dans une sélection de médias. Dans ces annonces, les président et vice-président de la manufacture –photographiés par le célèbre artiste britannique John Swannell– expliqueront comment le Poinçon Patek Philippe incarne toutes les valeurs et exigences de qualité de l’entreprise.

Poinçon Patek Philippe : un label qualité exclusif qui concerne l’intégralité de la montre

Montres-de-luxe.com | Publié le 15 Avril 2009 | Lu 7855 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos