Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Porsche Design 1919 Globetimer : tour du monde en Porsche


Toujours dans le cadre de son repositionnement tarifaire, Porsche Design présente cette année une nouvelle montre de la collection 1919, toujours dotée d’un boitier en titane de 42 mm, étanche 100 mètres, sur bracelet caoutchouc, mais équipée dans cette version d’un calibre mécanique automatique avec fonction GMT. Le tout pour moins de 3.500 euros. Un garde-temps d’un excellent rapport qualité-prix.



Crise oblige, le milieu de l’horlogerie de luxe est obligé de revoir ses politiques tarifaires. Terminés (ou presque) les prix stratosphériques. On revient à des niveaux nettement plus raisonnables. Et parmi les marques qui ont effectué un virages à 180°… Porsche Design.
 
Pendant des années, la marque a proposé de très belles montres, bien travaillées, bien finies et au design extrêmement soigné. Problème ? Ses tarifs qui s’étaient envolés et une clientèle qui, en quelques temps, avaient « lâché l’affaire ».
 
Certains diront que cette marque n’est pas une véritable marque horlogère… N’exagérons pas non plus. Porsche Design a tout de même créé quelques garde-temps mythiques : 1972, la première montre noire ; 1978, la première montre-boussole et 1980, la première montre en titane. Trois pièces qui ont clairement marqué leur époque et séduisent encore les amateurs de vintage. Leurs design est tout simplement indémodable.

Aujourd’hui, la marque commercialise principalement ses montres au sein de ses boutiques exclusives, terminés les détaillants. Parmi les dernières nouveautés ? La 1919 Globetimer Series 1 Titanium. Une montre dont le nom fait référence à l’année de création du mouvement Bauhaus. Côté look, cette « trois aiguilles/date/GMT » reprend le design du modèle P6752 commercialisé il y a quelques années, mais beaucoup plus cher.
 
On retrouve ici tous les codes identitaires de la marque allemande. Un boitier en titane de 42 mm microbillé de belle facture (couronne vissée/étanche 100 mètres), un cadran noir épuré ultra-lisible muni d’un discret guichet dateur à 4 heures et d’une indication 24h pour le second fuseau horaire indiqué par l’aiguille en triangle rouge. Ses aiguilles sont bien évidemment recouvertes de matière luminescente et les chiffres rappellent ceux des compteurs de Porsche. Côté moteur, cette pièce embarque un calibre automatique suisse Sellita SW 330 (42h de réserve de marche) et se porte sur un bracelet caoutchouc. Le tout pour 3.450 euros. A ce prix-là, une bien belle montre de voyageur.

Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Avril 2016 | Lu 1122 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques