Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Praesidius : deux montres en hommage au Débarquement du 6 juin 1944 en Normandie


La jeune marque horlogère américaine Praesidius, lancée en 2019, vient de dévoiler deux séries de montres réalisées en éditions spéciales et limitées, qui rendent hommage, chacune à leur manière, au Débarquement du 6 juin 1944.


A l’origine, rappelons que Praesidius est née en 2019 d’une rencontre ; celle de Tom Rice, parachutiste américain qui, le jour du débarquement sur les plages normandes perdit sa montre, une A-11 et un horloger français, Remi Chabrat qui, touché par son histoire, souhaita refabriquer sa montre perdue.
 
Dans le monde de l’horlogerie, les montres dites « militaires » ressemblent à s’y méprendre aux montres que nous portons au quotidien, à la différence qu’elles répondent à un cahier des charges très précis.
 
Ici, celui de l’US Army de 1942 qui prévoyait un mouvement robuste avec stop seconde, un verre incassable, un cadran lisible et des index luminescents. Même le diamètre de 32 mm était imposé.

C’est ainsi qu’est né le modèle A-11, souvent associé à la victoire des alliés car cette montre fut distribuée à la plupart des soldats américains qui furent parachutés ou qui débarquèrent sur les plages de Normandie, dont Tom Rice.
 
A l’occasion du 80ième anniversaire du D-Day, le 6 juin dernier, Praesidus a présenté deux nouvelles créations.
 
Rappelons que le 6 juin 1944, ce sont plus de 5.000 navires et péniches de débarquement transportant des troupes et du matériel qui quittèrent l’Angleterre pour traverser la Manche en direction de la France, tandis que plus de 11.000 aéronefs traversèrent la Manche en direction de la France pour apporter un soutien aérien à la plus grande force d’invasion de l’Histoire.

Les invasions amphibies débutèrent à 6h30 du matin, tandis que des milliers de parachutistes et de planeurs déjà sur le terrain et derrière les lignes ennemies sécurisaient les ponts et les routes de sortie.
 
Ensemble, ils prirent les Allemands par surprise. Au total, l’opération Overlord permit à cinq divisions d’assaut navales de débarquer sur les plages de Normandie, en France, sous les noms de code Utah, Omaha, Gold, Juno et Sword.
 
À la fin de la journée, environ 156.000 soldats alliés avaient réussi à prendre d’assaut les plages de Normandie. Hélas, les pertes en vies humaines furet extrêmement élevées : on dénombra jusqu’à 10.300 victimes.

L’opération Overlord a véritablement marqué le début de la fin de la guerre, l’invasion ayant permis de renverser la vapeur contre les nazis. La Normandie restera à jamais marquée par le Débarquement qui permit la libération de la France et de l’Europe, mais aussi, au début de la fin de la Seconde Guerre mondiale.
 
Étant donné que l’anniversaire du jour J (D-Day en anglais) n’est célébré que tous les dix ans, 2024 marque une année importante pour les vétérans qui sont encore parmi nous, car cette célébration fêtera très probablement, entre leur 98ème et leur 102ème année, ce qui fait que ce 80e anniversaire sera très probablement leur dernier.
 
Pour rendre hommage à ceux qui sont tombés au combat et aux vétérans qui se sont battus courageusement pour notre libération, Praesidus présente deux montres en édition limitée qui incarnent l’époque et le lieu, ainsi que le long été qui a suivi, et qui porteront à jamais les cicatrices du prix élevé que ces hommes et femmes courageux du monde entier ont payé pour nous libérer et rétablir nos valeurs universelles de paix et de liberté.

En collaboration avec le musée du Débarquement d’Utah Beach, Praesidus présente la Type 44 Sand Dial, un garde-temps de 38 mm en acier poli. Basée sur une Waltham A-11 originale de 1944 provenant d’archives, la Type 44 Sand Dial est l’ultime hommage à ce jour fatidique de juin 1944, grâce à l’incorporation du véritable sable d’Utah Beach dans son cadran.
 
Cette caractéristique est encore renforcée par le dessin de la carte des plages de Normandie où les forces américaines et leurs alliés ont débarqué le jour J, également incorporé dans le cadran. Composée de trois couches, la couche inférieure est constituée de sable provenant d’Utah Beach, généreusement fourni par le maire de Sainte-Marie Du Mont, également Directeur du musée du Débarquement d’Utah Beach.
 
Toutes les plages de Normandie sont des zones culturellement protégées et ont nécessité des autorisations spéciales pour l’extraction du sable par les archivistes. Celui-ci est recouvert d’une fine couche de verre qui maintient le sable en place, sur laquelle la moitié inférieure des détails du cadran est imprimée en Superluminova beige, y compris les grands chiffres arabes de style militaire.

Enfin, la couche supérieure représente une découpe imitant le littoral normand avec des repères de cadran en relief imprimés en Super-LumiNova. Les grands chiffres arabes en caractères militaires sont quant à eux évidés pour laisser apparaître le sable en dessous.
 
Un détail intéressant est l’absence de contre-poids sur la trotteuse du cadran sable de la Type 44. Cette absence rend hommage à la même Waltham A-11 de 1944 qui fut utilisée comme pièce de référence et dont le contre-poids de la trotteuse fut cassé au cours de sa longue et riche existence.
 
La Type 44 Sand Dial est disponible en trois variantes avec cadran vert, noir ou bleu mat. Elle est assortie d’un bracelet NATO vert ou de bracelet Tropic noir ou bleu foncé selon le modèle. Chaque modèle est doté d’un solide fond de boîte poli, légèrement bombé pour plus d’authenticité.

Et pour rendre hommage aux courageux héros qui ont débarqué en Normandie le jour J, chaque modèle porte sur le fond du boîtier les inscriptions : « Praesidius TYPE A-11 » et « D-DAY 80TH Anniversary Type 44 Limited Edition Utah Beach War Sand Dial 06-06-1944 ».
 
La Type 44 Sand Dial est animée par un mouvement Miyota 9039 à remontage manuel. Chaque variante est limitée à 500 exemplaires. Compter 550 euros.
 
L’autre montre est dotée d’un boitier en acier de 38 mm, basé sur la Praesidus A-11 Tom Rice. Il s’agit d’une une édition spéciale de l’A-11 dédiée aux exploits de Tom Rice, qui a participé à l’opération Overlord en tant que membre de la 101e unité aéroportée, et qui a été largué en Normandie le 6 juin 1944 d’un C-47 Skytrain.
 
Un morceau de la porte en aluminium de l’un des C-47 qui ont participé au jour J constitue le cadran sans ornement de l’édition spéciale de la Tom Rice C-47. Gardé brut et nu pour une plus grande authenticité, ce morceau d’aluminium présente toutes les rayures et les impacts qu’il a subis lors de cette journée fatidique de juin 1944.
 
Pour ceux qui préfèrent une pièce plus sombre, une deuxième version, avec un cadran en aluminium peint vert mat ; de la même couleurs que les fuselages des C-47 du Jour J est également disponible avec toutes les altérations d’origine.
 
Edition spéciale limitée à 500 pièces numérotées par modèle, la Tom Rice C-47 est animée par un mouvement mécanique Miyota 9039 à remontage automatique.

​Elle est accompagnée au choix d’un bracelet en cuir brun vintage, d’un bracelet en cuir marron ou d’un bracelet NATO en nylon tissé, noir ou vert. Le NATO reprend les « invasion stripes », les bandes blanches et noires peintes sur les C-47 pour le Jour J afin d’éviter les tirs amis. Son prix de vente est 610 euros.

Deux collections chargées d’émotion qui devraient ravir les amateurs de garde-temps militaires et tous ceux qui se remémorent chaque année, le destin de ces soldats qui ont donné leur vie pour que nous soyons libres aujourd’hui.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Juin 2024 | Lu 3402 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail