Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Richard Mille Fife Regatta : un voyage dans le temps


Au-delà de son implication dans la compétition de bateaux modernes avec les Voiles de Saint Barth, Richard Mille accentue son implication dans le nautisme avec une régate exceptionnelle faisant honneur au voiliers historiques Fife, tous rassemblés en Ecosse, sur leur lieu de naissance. Une régate de toute beauté qui s’est déroulée autour de Fairlie du 10 au 17 juin 2022. Un retour aux sources du yachting.


Nulle part ailleurs que dans les lochs écossais ne se vérifie mieux le dicton : « Ici il fait beau plusieurs fois par jour. » Paysages sauvages et intacts, ciels magnifiques évoluant avec fulgurance du bleu limpide au noir, eaux abritées de la houle de l’Atlantique...
 
C’est là que, dès le début du XIXe siècle, les Écossais découvrent la navigation de plaisance. Très rapidement un petit chantier naval de Fairlie se crée une jolie réputation : William Fife, premier du nom, attire tous les gentlemen par la qualité de ses dessins et de ses constructions navales.

C’est un magicien et lorsque son fils le rejoint, ils reçoivent une consécration avec la commande par Sir Thomas Lipton de l’un de ses challengers, les fameux Shamrock, pour participer à la Coupe de
l’America !

Quelle que soit sa taille, un voilier Fife se reconnaît au premier coup d’œil : de par son élégance, ses performances et bien sûr sa signature – un dragon rageur sculpté dans le bordé (la coque) -à proximité de l’étrave et déroulant sa queue presque jusqu’à la poupe (l’arrière du bateau).
 
La Fife Regatta imaginée en 1998 par un passionné, Alistair Houston, entraîna une prise de conscience chez les amateurs du monde entier : ces voiliers étaient des chefs-d’œuvre à préserver pour les générations futures !
 
Si dix bateaux seulement s’étaient rassemblés pour la première édition, cette année, la cinquième édition de la Richard Mille Fife Regatta ne comptait pas moins de 22 voiliers, dont certains avaient traversé les océans pour se rendre en Écosse, à Fairlie sur la Clyde où a été donné le départ.

La flotte comprenait des yachts de course et de croisière et quelques day boats, tous dotés d’un pedigree spécifique lié à la dynastie Fife.

Parmi eux, six géants témoins des plus belles heures du yachting dont les légendaires Mariquita, Moon Beam III, et Moon Beam IV . Tous trois formant le « Team Fife » de Benoît Couturier, un esthète qui a succombé au charme de ces coursiers des mers.
 
Une première apparition couronnée de succès puisque Mariquita (1911) remportait la victoire en classe 1, tandis qu’en classe 2 le fameux Viola (1908) portait haut lui aussi les couleurs de la France.

En dehors des régates, les concurrents ont participé à des parades, des parcours de liaison, toujours dans le cadre idyllique des lochs écossais.
 
Mouillages d’étapes et journées de repos ont quant à eux ont été animés par des courses à la rame, le tout dans le chaleureux contexte de l’hospitalité écossaise.

Même à un ou deux siècles d’écart, célébrer le beau et le rare relève toujours d’une absolue nécessité.




Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Juin 2022 | Lu 1715 fois