Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Richard Mille RM 47 Tourbillon, le Temps du Samouraï : le bushido et ses valeurs ancestrales à l'honneur


La marque horlogère Richard Mille vient de dévoiler une pièce d’exception : sa RM 47 Tourbillon, le Temps du Samouraï qui ne sera produite qu’à 75 exemplaires pour le monde. Un garde-temps nettement plus « cérébral » que la plupart des créations RM, inspirée d’une conversation entre Fernando Alonso et Richard Mille dissertant sur la spiritualité et les valeurs du bushido…



Souvent, les montres Richard Mille s’inspirent de l’univers du sport. Souvent mais pas toujours. Certains modèles s’avèrent plus « arty » ; on se souvient par exemple de la série limitée RM 68-01 qui avait été réalisée avec Kongo en 2016.
 
Cette année, cette montre puise son inspiration dans une discussion entre Richard Mille « himself » et le pilote de Formule 1 espagnol Fernando Alonso, double champion du monde de F1 et partenaire de la marque horlogère.
 
Ce modèle est donc né au détour de cette conversation amicale ; Fernando Alonso étant passionné d’arts traditionnels japonais et de la philosophie des samouraïs. Cette montre d’art d’un genre inédit, intègre ainsi un calibre très compact, spécialement conçu pour permettre l’incorporation d’une armure de samouraï stylisée entièrement façonnée à la main ! Fruit d’une intense réflexion et de près de quatre ans de conception.

Entièrement sculptée à la main par le graveur Pierre-Alain Lozeron et peinte par son épouse Valérie Lozeron, l’armure du samouraï illustre les multiples dimensions de la culture ancestrale japonaise.
 
Evocatrice de l’esprit du bushido*, code éthique des samouraïs dont les valeurs continuent de prévaloir dans la société japonaise, cette armure prend vie dans de l’or jaune 3N (plus clair), rappelant les feuilles d’or utilisées dans le Japon ancien pour embellir les plus beaux sanctuaires du pays mais également, certains objets d’artisanat traditionnel.
 
Les amateurs remarqueront les nombreux détails faisant référence au clan Asano, une famille emblématique de l’âme du bushido. Chef du domaine familial au XVIIIe siècle, Asano Naganori fut en effet le seigneur des 47 rônins qui vengèrent sa mort avant de le suivre dans l’au-delà !

Leur Kamon, signe héraldique propre à chaque clan de samouraïs, figure avec fierté sur le tourbillon, à six heures. Stylisant deux plumes de faucon croisées et exprimant la force guerrière et l’autorité du suzerain, cet emblème est également très finement gravé sur les ailettes du casque du combattant.
 
La couronne en titane, Carbone TPT et or jaune 3N poli, a quant à elle pour motif une feuille d’érable palmé, symbole des saisons mais aussi de la grâce et de la beauté comme de la brièveté de la vie. Enfin, présents dans la partie inférieure, les deux sabres abrités dans leur fourreau orientent vers le haut le tranchant de leur lame afin de permettre un dégainage rapide en cas de danger.
 
Le décor, qu’il soit lié à la sculpture autant qu’à la gravure, a exigé patience, méticulosité, dextérité et passion. « Entre sabre et burin, entre le coupant de la lame et les entailles de la gravure dictées par la précision du geste, les parallèles qui évoquent des similarités entre les qualités de ces guerriers et celles exigées par nos métiers d’art sont nombreux » explique Pierre-Alain Lozeron.

Au total, il aura fallu pas moins de seize heures de gravure et neuf heures de peinture –soit plus d’une journée entière– pour obtenir les onze éléments que composent le samouraï, parfaitement intégré de face comme de dos au mouvement de la RM 47 Tourbillon.
 
Côté « moteur », le calibre RM47 à remontage manuel affiche sobrement les heures et les minutes. Pour assurer le fonctionnement du mouvement, la platine et les ponts squelettés sont réalisés en titane grade 5 traité PVD noir, un alliage biocompatible souvent utilisé dans l’aérospatiale.
 
Cette combinaison offre une grande résistance à la corrosion, une rigidité remarquable et une parfaite planéité des surfaces. Quant au boitier de forme tonneau (caractéristique des montres RM), il s’articule en trois parties avec une carrure en or jaune 3N, où prennent place une lunette et un fond en céramique noire TZP.
 
*Bushidō, l'âme du Japon ou encore Bushidō, the Soul of Japan en anglais est un livre paru en 1900. Ecrit par l'intellectuel japonaise Inazō Nitobe (1862-1933), il est considéré comme une référence en matière de philosophie morale et martiale. Il est aussi connu pour l’éclairage spirituel qu'il rendit au bushido et plus largement de la culture et de la mentalité japonaises.



Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Avril 2022 | Lu 15677 fois