Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Richard Mille RM62-01 Tourbillon Alarme vibrante ACJ : la plus compliquée de toutes les RM


Il y a quelques mois de cela, Richard Mille et Airbus Corporate Jets (ACJ) présentaient une nouvelle montre à grande complication : une montre pour voyageurs hors norme mais une montre pensée pour un porter quotidien et fonctionnel. La RM 62-01 Tourbillon Alarme Vibrante ACJ sera produite à 30 exemplaires. Compter 1.271.500 euros.



Deuxième volet de la collaboration entre Richard Mille et Airbus Corporate Jets, filiale d’Airbus qui
commercialise des avions privés sur mesure, la RM 62-01 Tourbillon Alarme Vibrante ACJ se veut être « une montre de vie, plus particulièrement destinée aux voyageurs ».
 
Bon, elle ne s’adresse clairement pas au premier backpacker venu, ni même aux passagers fréquentant fréquemment les lounges Air France puisqu’elle coute tout de même la bagatelle de 1.271.500 euros ! Un garde-temps à réserver à ceux qui voyagent en jet-privés…  
 
« La RM 62-01 est pensée pour la discrétion liée aux univers feutrés. Transmise par vibrations, son alarme reflète un savoir-vivre respectueux, rendu possible par une approche technique unique en son genre. Facile d’utilisation, cette complication n’en constitue pas moins un véritable paradoxe. Habituellement, une alarme efficace doit pouvoir s’entendre de loin... » explique Salvador Arbona, directeur technique mouvement de Richard Mille.
 
Et de préciser : « à l’inverse, la nôtre ne devait pas excéder un rayon d’action de quelques millimètres. Nous qui déployons des trésors d’ingénierie pour protéger nos montres des chocs et des vibrations, voilà que nous invitons ces dernières à l’intérieur même du mouvement ! C’est cette quête audacieuse qui a dicté le choix des matières et des dimensions qui font tout l’agrément et la rareté de ce modèle. »

Contrairement aux réveils et alarmes classiques de l’horlogerie, celle de la RM 62-01 est totalement et paradoxalement… silencieuse ! De fait, elle signale discrètement que l’heure est venue par une légère  vibration, imperceptible au-delà de quelques centimètres. On est proche de l’esprit des montres à tact qui permettait de lire l’heure au touché en toute discrétion.  
 
La seule personne susceptible de percevoir que l’alarme s’est déclenchée est le porteur « himself ». Dans l’atmosphère concentrée d’une salle de réunion aussi bien que dans l’espace confiné d’une cabine de première classe, une telle délicatesse est de bon aloi.
 
Toutefois, cette alarme par vibration ne doit pas altérer le fonctionnement du mouvement. Ainsi est née l’idée d’utiliser une masse excentrée en or massif, semblable à un rotor d’automatique et inspirée des anciens vibreurs… de téléphone portable.
 
« Avant de réaliser un mouvement entier, diverses questions techniques liées aux vibrations dans le cœur même du mouvement ont dû être résolues. Quatre prototypes partiels, beaucoup de travail sur les maquettes et les contraintes d’encombrement ont été nécessaires pour pouvoir intégrer autant de composants et de fonctions dans un volume contenu » précise encore Salvador Arbona.
 
En effet, il fallait loger 816 composants (c’est énorme), 2 barillets, 7 aiguilles, 11 affichages et une cage de tourbillon. L’un de nos constructeurs a donc travaillé pendant cinq ans à plein temps, parfois avec l’aide d’un autre constructeur, avec réunion de suivi chaque quinzaine », explique Salvador Arbona, directeur technique mouvement de Richard Mille.
 
Pour toutes ces raisons, la RM 62-01 est la montre la plus complexe que Richard Mille ait jamais créée. Elle est ainsi dotée d’un ensemble de complications qui servent les professionnels en déplacement, tout en sortant du cadre traditionnel de la montre de voyage.
 
Elle comporte bien évidemment l’indication UTC, qui correspond à un second fuseau horaire, indiqué par l’aiguille verte au centre. À 9h, sous le cadran en saphir transparent, le tourbillon possède un balancier à inertie variable oscillant à la fréquence de 3 Hz. La date surdimensionnée est située à 12h et signalée par le cartouche rouge hachuré typique du design Richard Mille. Ici, la réserve de marche du mouvement, qui est de 70 heures, est située à 11h.

L’ensemble des fonctions de l’alarme est regroupé dans la partie inférieure de la montre. Sur ce
modèle, le sélecteur de fonctions affiche pour la première fois cinq fonctions afin de permettre tous
ses réglages.
 
Ajustable à la minute près et sur 24h par une position spécifique du sélecteur de fonctions, elle intègre trois indicateurs dédiés : on/off, AM/PM et réserve de marche. Le poussoir de remontage du barillet secondaire dédié au vibreur est à 8h. Ainsi, la RM 62-01 s’annonce comme la seule alarme remontée non en tournant une couronne mais par simples pressions sur le poussoir, douze suffisant à recharger entièrement la réserve de l’alarme.
 
La RM 62-01 s’inscrit dans la lignée de la RM 50-02 Tourbillon Chronographe à Rattrapante ACJ, présentée en 2016, dont elle reprend les dessins distinctifs. Là où la RM 50-02 retenait la blancheur des long-courriers, la RM 62-01 semble inspirée de l’habillage sombre de bois veiné noir d’une cabine sur-mesure dessinée par Sylvain Mariat, responsable du bureau de design créatif, ACJ.
 
Le verre saphir en forme de hublot surplombe les indications nombreuses et néanmoins bien lisibles grâce à leur code couleur et à un fort contraste. Le décor de la couronne de grand diamètre en titane rappelle des pales de réacteur tandis que les poussoirs reprennent le profil des pylônes reliant les voilures aux réacteurs.
 
La RM 62-01 (42mm x 49.94mm x 16.90 mm) présente une double lunette, une en titane poli et satiné, la seconde lunette est usinée dans un bloc de Carbone TPT de seulement 1,8 mm d’épaisseur. Le choix de ces matériaux va au-delà de la seule quête esthétique : la combinaison titane/Carbone TPT offre également le meilleur rapport poids-rigidité dans le contexte fonctionnel de la RM 62-01. Elle assure que les vibrations de l’alarme seront bien transmises au poignet, moyen de les dévier du mouvement qui est ainsi protégé par la structure même de la montre.

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Avril 2020 | Lu 7485 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos