Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex Air-King : le retour... en vol !


Grosse surprise à Bâle chez Rolex. En effet, la manufacture genevoise ressort son célèbre modèle Air-King dans une version entièrement revisitée –boitier acier de 40 mm amagnétique- avec un cadran totalement original qui rend hommage aux pionniers de l’aviation et surtout, au rôle de l’Oyster de Rolex dans la conquête de l’air. De plus, ce modèle entre dans les Professionnelles, et devient de fait, l’entrée de gamme de ces collections.



Lorsque les journalistes ont vu cette montre pour la première fois, le 16 mars dernier à la Foire de Bâle, tous ont cru que ce nouveau modèle d’Air-King faisait référence au concept-car Bloodhound dont Rolex est partenaire, tant l’horloge de bord de ce bolide est proche du design de cette Air-King.
 
Mais en réalité il n’en n’est rien… Cette Air-King réf 116900, comme son nom l’indique rend hommage aux pionniers de l’aviation et surtout, au rôle de l’Oyster de Rolex dans la conquête de l’air ! De fait, cette nouvelle Professionnelle incarne la relation privilégiée de la marque à la couronne avec l’aviation, à son âge d’or, dans les années 1930 –même si la première référence d’Air King, la 5500 est sortie bien plus tard, en 1957.
 
Cette époque des années 30 a connu un développement sans précédent des aéroplanes, qui permit de pousser toujours plus loin la conquête des airs et d’inaugurer, plus tard, les vols long-courriers. Pionnier de cette période prospère, l’aviateur anglais Charles Douglas Barnard établit à cette époque de nombreux records. Il déclare au sujet de l’Oyster : « Les qualités particulières de cette montre Rolex la rendent éminemment adaptée à l’aviation, et j’entends l’utiliser à l’avenir pour tous mes vols longue distance. »

De fait, en 1933, des montres Oyster équipent l’expédition Houston qui effectue le premier survol de l’Everest, dans des conditions climatiques extrêmes, à plus de 10.000 mètres d’altitude (naturellement, l'avion n’était pas pressurisé). En 1934, Owen Cathcart-Jones et Ken Waller accomplissent un vol aller-retour entre Londres et Melbourne en Australie en un temps record pour l’époque, à bord d’un bimoteur De Havilland « Comet », en utilisant une Rolex Oyster comme chronomètre de bord.
 
Cette année, Rolex fait évoluer la place de sa fameuse Air-King (qui depuis 57 a connu de nombreuses références et versions) pour lui offrir un rôle de choix : en effet, elle entre dans les collections de Professionnelles –premier prix à moins de 6.000 euros- et rend hommage aux montres de pilote.
 
Ce garde-temps est équipé d’un boîtier de 40 mm en acier 904L (le même que la Milgauss) et se distingue surtout par son cadran noir combinant de grands repères 3, 6 et 9 pour les heures et une échelle des minutes au premier plan pour la lecture des temps de navigation. Le cadran, protégé par un verre saphir, arbore le nom Air-King écrit dans les caractères créés spécifiquement pour ce modèle dans les années 1950. Cette montre  étanche à 100 mètres, bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif redéfinie par Rolex en 2015 pour garantir des performances hors norme au poignet.

L’Air-King est équipée du calibre 3131, un mouvement mécanique à remontage automatique entièrement développé et manufacturé par Rolex (réserve de marche de 48h). Et protégé des champs magnétiques comme toute montre de pilote digne de ce nom. L’Air-King est assortie d’un bracelet Oyster à maillons massifs en acier 904L avec fermoir Oysterclasp à boucle déployante. Ce bracelet dispose de la maille de rallonge rapide Easylink, un ingénieux système breveté par Rolex qui permet d’ajuster facilement la longueur d’environ 5 mm pour un surcroît de confort en toute circonstance.
 
L’Air-King bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre exclusif atteste que la montre a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires, selon ses propres critères, plus sévères que les normes horlogères. Cette certification porte sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté (le COSC porte sur le calibre seul non monté). La précision d’un Chronomètre Superlatif Rolex est ainsi de l’ordre de -2/+2 secondes par jour, soit plus de deux fois celle exigée par le COSC. Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert (vs rouge auparavant) dont est assortie chaque Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans. 

​Spécificités techniques

Rolex Air-King 116900
Boitier Oyster 40 mm en acier 904L finition satinée
Protection magnétique du mouvement par écran interne
Lunette lisse
Fond vissé à cannelures Rolex
Couronne de remontoir : vissée, système de double étanchéité Twinlock
Glace saphir résistant aux rayures
 
Etanchéité 100 mètres
 
Cadran noir finition satinée
Appliques : chiffres 3, 6, 9 en or gris et triangle à 12 h haute lisibilité Chromalight (luminescence longue durée) en or gris 18 ct
Chiffres des minutes décalqués en blanc
Aiguilles or gris 18 ct, Chromalight, aiguille des secondes verte
 
Calibre 3131, Manufacture Rolex
Mouvement mécanique à remontage automatique bidirectionnel par rotor Perpetual
Précision -2/+2 sec/jour, en montre
Oscillateur
Fréquence : 28 800 alt/h (4 Hz)
Spiral Parachrom bleu paramagnétique
Courbe Rolex
Balancier de grande taille à inertie variable
Réglage haute précision par 4 écrous Microstella en or
Pont de balancier traversant
Echappement : roue d’ancre paramagnétique en nickel-phosphore
Empierrage 31 rubis
 
Réserve de marche : environ 48 heures
 
Fonctions : heures, minutes et secondes au centre
Stop seconde pour mise à l’heure précise
 
Bracelet Oyster (3 mailles), maillons massifs en acier 904L, finition satinée avec tranche polie
Fermoir Oysterclasp à boucle déployante
Rallonge rapide de confort Easylink de 5 mm 

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Mars 2016 | Lu 13409 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques