Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex : exit les Oyster Perpetual turquoise, corail et jaune en 41 mm


Watches & Wonders 2022 : l’œil averti remarque que les Oyster Perpetual 41 mm avec cadrans de couleurs ne sont plus présentés dans les vitrines extérieures du stand Rolex… Hmmm… Bizarre. Pourtant, en interne, on nous assure que ces modèles restent bel et bien en collection. Mais que nenni ! La manufacture genevoise vient de les retirer du catalogue. Comme c’était d’ailleurs à prévoir.


Septembre 2020 : Baselworld n’a pas eu lieu ce printemps-là, comme chaque année. Mais en septembre, le ciel horloger s’éclaircit avec la présentation inattendue de quelques nouveautés Rolex que l’on découvre dans les salons feutrés de la manufacture genevoise qui jouxtent le Parc Monceau.
 
Parmi les Rolex de cette année 2020 plutôt sombre, la marque à la couronne dévoile une toute nouvelle version de l’Oyster, « la » Rolex par excellence, qui se dote alors de cadrans de couleurs et qui embarquent le calibre automatique COSC 3230. Disponibles en différentes tailles, notamment en 36 et 41 mm.
 
L’utilisation de la couleur vive n’est pas nouvelle en soi chez Rolex, mais elle s’était faite rare depuis les années 60/70… On avait cependant vu poindre un « timide » retour de cadrans de couleurs dans les versions Oyster Perpetual de 2014 avec du lie de vin ou « white grape », mais bon rien de plus… Et surtout, très discret.

Les réactions, de prime abord, sont globalement plutôt mitigées (« mais qui va donc porter ces Oyster avec ces cadrans aux couleurs vives ??? »… ». Et rapidement, comme pour toutes les Rolex, ces nouveautés font le tour des réseaux sociaux où certains se moquent de ce qu’ils considèrent comme des « non-nouveautés » justement.
 
Puis le temps passe, les premières pièces sont livrées et tout d’un coup, les détaillants sont submergés de demandes ! Un déclic s’est produit chez les amateurs. Finalement, dans cette ambiance grise de Covid-19, ces Oyster Perpetual sont de petits rayons de soleil au poignet. Les modèles les plus demandés sont les tailles de 41mm en turquoise, corail et jaune. Viennent ensuite les mêmes coloris mais dans la version de 36 mm !
 
Pendant deux ans, ces montres vont être livrées au compte-goutte et leurs tarifs vont vite s’emballer sur le marché parallèle ! Entre quatre à cinq fois le prix d’achat quand vous sortez du magasin. La « palme » revenant à l’Oyster 41mm turquoise dont les tarifs se sont enflammés (dans les 50.000 euros pour une montre qui en valait 6.000) après la vente de la Nautilus au cadran bleu Tiffany.

On savait dès le départ que ces Rolex n’étaient pas appelées à rester en catalogue, mais comme toujours, on ne savait pas combien de temps cela allait durer... Eh bien, la vie du modèle de 41 mm n’aura pas duré longtemps ! Dix-huit mois seulement.
 
En effet, les Oyster Perpertual 124300 -41 mm en turquoise, corail et jaune- de même que les 126000, les 36 mm en corail et jaune et les 277200, les 31 mm en corail et jaune, sont arrêtées ; ne seront plus produites. Ce qui devrait énerver ceux qui sont sur liste d’attente et ravir les spéculateurs ou ceux qui les ont déjà… Inutile de vous dire que ces modèles deviennent de fait hautement « collectors » ! 
 
« Last but not least », il est amusant de noter que Rolex arrête d’un coup les modèles les plus demandés… N’importe quelle autre marque cesserait la production des couleurs de cadrans qui se vendent mal. Normal.

La marque à la couronne fait l’inverse. Elle stoppe toutes les références qui se vendaient le mieux sauf la 36 mm avec cadran turquoise. Le cadran "silver" dont personne ne veut reste aussi en collection. A n’y rien comprendre, mais bon…

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Avril 2022 | Lu 22895 fois