Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Speake-Marin Kennin-Ji Temple Masters Project : oeuvre d'art horlogère


L’horloger britannique Peter Speake-Marin vient de dévoiler une pièce unique tout à fait splendide : la Kennin-Ji Temple Masters Project. Un garde-temps en or blanc doté d’un boitier de 42 mm entièrement gravé. Une montre qui rend un superbe hommage au temple Kennin-Ji de Kyoto ; un lieu de culte qui fut bâti en 1202, considéré comme le temple zen le plus ancien du Japon.



Cette montre est unique. Et pour cause, elle a spécialement été commandée à Peter Speake-Marin par un collectionneur, par un homme passionné par les réalisations artisanales qui estime que l’âme d’un objet émane directement de ses créateurs…
 
Cette pièce unique baptisée Kennin-Ji Temple Masters a nécessité l’intervention de quatre personnes de nationalités différentes mais toutes basées en Suisse : Peter Speake-Marin, Anglais, chef de projet et horloger, développeur du mouvement SM2, développé in-house, qui bat à l’intérieur de la montre ; Kees Engelbarts, Hollandais, graveur pour le cadran et la boite ; Eddy Jaquet, Suisse, graveur pour le mouvement SM2 ; et Christophe Seewer, Suisse, graveur et estampeur du cuir de l’écrin.
 
L’inspiration qui a donné naissance à ce garde-temps prend sa source au temple Kennin-Ji (ou Zuiryusan Kennin-ji), un lieu de culte zen bouddhiste de Kyoto au Japon, district de Gion, bâti en 1202. Cet endroit est considéré comme le temple zen le plus ancien du pays. L’histoire raconte même que le fondateur, Eisai, y introduisit la philosophie zen au Pays du Soleil levant… Encore aujourd’hui, ce temple contrôle presque 70 temples annexes. Il contient aussi des jardins zen.

En 2002, pour fêter son 800ème, le plafond du temple a été décoré par le japonais Koizumi Junsaku. L’artiste a peint une œuvre spectaculaire représentant deux dragons. Cette peinture couvre environ 175 mètres carrés. Pour reproduire cette fresque monumentale à l’échelle d’une montre, tout en respectant et en transmettant sa puissance, ce garde-temps a été décoré de deux dragons jumeaux dont la gravure se poursuit du cadran à la boîte… Jusqu’à son écrin !
 
« C’est le projet de gravure le plus extraordinaire auquel j’ai été impliqué », confie Peter Speake-Marin. « En raison de la complexité du sujet -deux dragons au lieu d’un-, des détails incroyables des gravures, mais surtout, de la gravure qui ne couvre pas un seul composant, mais pratiquement toute la montre ». Soulignons que la lunette originale a du être redéveloppée afin d’obtenir un profil plus rond de manière à ce que les dragons puissent se fondre harmonieusement du cadran à la lunette en passant par les cornes.
 
De plus, cette gravure ne se limite pas à l’extérieur de cette pièce unique… Le mouvement est aussi entièrement gravé, de même que le cuir qui habille l’écrin, « sculpté » d’un motif similaire à celui de la montre. On retrouve bien évidemment, les fameuses aiguilles bleuies de style Foundation qui caractérisent les montres Speake-Marin. Bref, une véritable œuvre d’art horlogère. 




Montres-de-luxe.com | Publié le 31 Août 2015 | Lu 804 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos