Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Spirit Flyback : très beau retour en vol pour Longines


L’histoire de la maison Longines, installée à Saint-Imier en Suisse est intimement liée à celle de l’aviation. Dans cet esprit et en ce début de printemps 2023, voici donc une nouvelle montre de la collection Spirit qui s’inscrit parfaitement dans l’héritage de la marque puisqu’il s’agit d’un chronographe chronomètre en acier de 42 mm avec retour en vol. A partir de 4.800 euros.



Le flyback, ou retour en vol, est une fonction additionnelle des chronographes d’aviateurs présentant un intérêt certain en termes de temps et de rapidité.
 
En effet, une simple pression sur un bouton poussoir permet immédiatement la remise à zéro de la trotteuse du chronographe, qui reprend sans attendre sa marche pour un nouveau chronométrage.
 
Une seule pression rend ainsi possible trois manipulations (arrêt de la mesure, remise à zéro et enclenchement d’un nouveau chronométrage), contrairement aux chronographes usuels, dont les fonctions arrêt et remise à zéro doivent être activées avant de relancer la mesure du temps.

Ceci étant, en ce printemps 2023, Longines poursuit de belle manière le développement de sa collection Spirit avec l’arrivée de ce chronographe chronomètre en acier de 42 mm, avec fonction retour en vol.
 
Pour rappel, Longines produisit ses premiers modèles équipés d’une fonction retour en vol en 1925, assure la marque dans son communiqué et déposa à cet effet, un brevet relatif à cette complication, le 12 juin 1935. Ce dernier sera enregistré le 16 juin 1936 : une première mondiale.
 
Dans la pratique, le flyback offre -notamment aux pilotes- un dispositif pratique et rapide pour chronométrer successivement différentes étapes de vol et faciliter ainsi leur navigation (à une époque où il n’y avait pas d’ordinateurs de bord).

De fait, de nombreux pionniers de l’aviation accordèrent leur confiance à Longines. Lindbergh lors de sa traversée de l’Atlantique, mais aussi Richard Byrd (qui forma Lindbergh) qui bénéficia aussi de l’expertise de la marque. Equipé d’instruments Longines, il fut le premier homme à survoler le Pôle Sud.
 
Ce nouveau garde-temps, garanti cinq ans, se distingue par des finitions soignées qui alternent les détails satinés, mats, polis ou gravés. Il arbore une lunette bidirectionnelle rehaussée d’un insert en céramique doté de marqueurs luminescents.
 
Ce chronographe est proposé sur un cadran noir (le plus dans l’esprit « aviateur ») ou bleu soleillé. Ses aiguilles et chiffres aux tonalités de bronze, recouverts de Superluminova permettent une lecture optimale en toutes circonstances. L’ensemble est protégé par un verre saphir.

Au sein de cette pièce, un nouveau calibre exclusif Longines, résistant au magnétisme (cohérent pour une montre d’aviateur) et doté d’un spiral en silicium. La réserve de marche de cette montre COSC (symbolisé par les cinq étoiles sur le cadran), très confortable, s’élève à 68 heures.
 
Un fond transparent laisse apparaître toute la minutie du calibre, dont une masse personnalisée, gravée du globe représentatif de la collection Longines Spirit et du nom Longines Flyback. Une première pour cette ligne encore « jeune » de chez Longines.
 
Le bracelet en acier est interchangeable très facilement avec un strap en cuir brun ou en tissu bleu, ces derniers étant munis d’une boucle déployante dotée d’un système de micro-ajustement pour un confort et une tenue parfaite. Un bracelet de type NATO de couleur beige est également disponible. A découvrir chez Emile Leon à Paris.

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Mars 2023 | Lu 9648 fois