Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Swatch Group : tout va bien !


Selon le dernier rapport semestriel du Swatch Group, qui concerne la première partie de l’année 2018, tout va bien ! En effet, le chiffre d’affaires semestriel s’annonce comme un « record dans l’histoire de Swatch Group », le CA net a grimpé de 14.7%, les résultats opérationnels ont bondi de 69.5%, les bénéfices nets de 66.5% avec une croissance dans toutes les régions du monde (Asie et Amérique en tête). Et les perspectives de croissance semblent prometteuses pour le second semestre.



« La très solide performance du premier semestre 2018 confirme une fois de plus la pertinence de la stratégie de Swatch Group » indique le communiqué précisant qu’il s’agissait : de conserver le personnel en place durant les périodes difficiles et préserver les capacités de production afin d’être prêt pour la reprise (ce qu’a toujours essayé de faire le SW dans la mesure du possible ; de réaliser des investissements à long terme dans les innovations produit et le marketing ; et de considérer les stocks comme un prérequis absolu pour la croissance et les gains de parts de marché.
 
La très forte accélération du dernier trimestre 2017 s’est poursuivie au premier semestre 2018. Comment ? Grâce à ses marques solidement implantées et son propre réseau de retail, y compris l’e-commerce, ainsi que l’efficacité de son service à la clientèle. Ceci lui a permis de réaliser un chiffre d’affaires record de 4,26 milliards de francs suisses au cours du premier semestre (+14.7% aux taux de change actuels, soit +12.6% à taux de change constants).
 
En outre, Swatch Group maintient sa politique défensive en matière de prix, favorable au consommateur, et n’adapte pas systématiquement les prix de vente locaux aux taux de change volatils par rapport au franc suisse surévalué.
 
Tous les segments de prix ont porté l’accélération impressionnante tant du chiffre d’affaires que des volumes non seulement dans le segment prestige et luxe, mais aussi dans les segments de prix moyen et inférieur. Cela a entraîné une forte hausse pour la production, intégrée dans le segment Montres & Bijoux, pour laquelle les limites des capacités étaient à nouveau atteintes dans certains secteurs.
 
Toutes les régions ont contribué à la réalisation au premier semestre d’un CA record dans l’histoire du Groupe, l’Asie en tête avec des taux de croissance très élevés, aussi bien dans le « gros » que dans chez les détaillants du Groupe, y compris l’e-commerce. En Amérique du Nord, les CA ont également affiché une hausse à deux chiffres. De même, sur le marché suisse, le Groupe a pu réaliser une augmentation comparable du chiffre d’affaires. L’Europe a également affiché une croissance, toutefois très contrastée selon la région.
 
Outre les activités de marketing habituelles, le premier semestre 2018 a été marqué par des investissements massifs réalisés dans le cadre de deux événements exceptionnels, les 23ème Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang en Corée du Sud avec Omega et les Jeux du Commonwealth en Australie avec Longines.
 
Au vu de la croissance saine et l’introduction de nombreux nouveaux produits, le Groupe a été en mesure d’engager plus de 800 nouveaux collaborateurs, pour la plupart dans les sociétés de production en Suisse. Les effectifs ont ainsi augmenté à 36 200 collaborateurs, par rapport à 35 400 collaborateurs à fin décembre et 35 000 à fin juin 2017. Par ailleurs, et depuis longtemps, SG encourage la formation à tous les niveaux. Rappelons que le groupe possède six écoles horlogères internationales à Miami, Kuala Lumpur, Shanghai, Hong Kong, Pforzheim et Manchester.
 
L’utilisation des matériaux et les stocks de marchandises ont naturellement augmenté en lien direct avec le fort taux d’utilisation des capacités de production. Pour une entreprise industrielle, qui fabrique des biens de consommation durables, avec des garanties de long terme pour les clients et une disponibilité de livraison de pièces de rechange parfois sur plus de trente ans, des stocks appropriés constituent la condition sine qua non à une croissance saine. D’autant plus lorsque de nombreuses innovations sont mises au point chaque année.
 
Toujours selon le communiqué du groupe, « le mois de juillet s’inscrit dans le sillage de la tendance très positive. La seconde moitié de l’année offre de vastes perspectives de poursuite d’une forte croissance et de gain de nouvelles parts de marché. La demande des consommateurs, surtout de la génération appelée les millenials, pour des produits de marques authentiques et innovants connaît une forte progression dans le monde entier, indépendamment des régions ou des segments de prix. Les consommateurs privilégient les valeurs authentiques, non seulement matérielles, mais également émotionnelles ».
 
« Ce qu’il faut voir comme une tendance nettement à contre-courant de la « commoditisation » générale (c.-à-d. tout est interchangeable et de valeur éphémère) dans le monde entier. L’intérêt croissant pour des produits dits pre-owned ou vintage favorise les marques solidement implantées, innovantes et authentiques. Ce qui constitue une immense opportunité pour les 18 marques de Swatch Group ».
 
SG s'annonce comme l'un des groupes les mieux positionnés avec les marques emblématiques telles que Breguet, Harry Winston, Blancpain, Omega, Longines ou encore Tissot, dont certaines existent depuis plus de 250 ans, avec des archives numériques et des musées dédiés aux marques qui témoignent de cet héritage culturel unique et de la substance de chaque marque horlogère.
 
Les consommateurs dans le monde entier souhaitent être mieux informés sur la fabrication et l’origine des produits (Swiss made), non seulement au sens de la durabilité, mais également parce qu’ils s’intéressent au caractère unique du produit, ainsi à sa crédibilité. Outre l’histoire, cela inclut la technologie comme les mouvements, les nouveaux matériaux, le design et l’esthétique ainsi que la précision, comme dans le cas de la Master Chronometer d’Omega ou de la V.H.P. à quartz de Longines.
 
Le second semestre est marqué chez Blancpain par le lancement de la Fifty Fathoms Bathyscaphe, avec affichage du jour et de la date, dans le style des années 1970 et d’autres classiques comme la Villeret Tourbillon. Omega commercialise pour sa part sa Seamaster Professional 300m. La marque a lancé le 10 juillet 2018, avec le deuxième « Speedy Tuesday », la vente de 2.012 Speedmaster Limited Edition « Ultraman » qui ont trouvé preneur en un temps record : seulement 1 heure et 53 minutes (dix millions d’euros de CA en moins de deux heures, c’est pas mal. Avec marge confortable puisque les montres sont vendues en ligne).
 
De son coté, Longines va élargir sa collection Conquest avec une autre montre V.H.P (Very High Precision, horloge à quartz extrêmement précise et calendrier presque infini), avec la fonction GMT Flash Setting. Quant à Rado, elle arrive sur le marché avec une nouvelle collection DiaMaster baptisée Ceramos offrant des combinaisons innovantes de matériaux céramique et or rose.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Juillet 2018 | Lu 1688 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos