Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Swiss Made : quand Moser en fait tout un fromage !


Excellent coup de com’ de la part de Moser à quelques jours de l’ouverture du SIHH. En effet, la marque indépendante célèbre pour ses calibres suisses « in house » et ses cadrans fumés vient de présenter la Swiss Mad Watch, une pièce unique totalement dingue puisque son boitier intègre du… fromage suisse ! Une montre vendue environ un million de francs suisses dont les bénéfices seront intégralement reversés à un fonds de soutien en faveur des fournisseurs horlogers suisses indépendants.



D’une manière générale, la marque Moser est excellente pour les coups d’éclat médiatique. On se souvient de sa montre mécanique dont la forme rappelait celle de l’Apple Watch. Depuis quelques temps, cette belle maison indépendante revendique également un renforcement du Swiss Made, afin d’assurer la pérennité de cette branche en Suisse, mais également, afin de respecter ses clients qui dépensent souvent des fortunes pour des montres censées être intégralement fabriquées en Suisse ; or, certaines marques font parfois fabriquer des composants à l’étranger, les importent, les intègrent à leurs montres qui deviennent dès lors helvétiques.
 
La « Swiss Mad Watch » (beau jeu de mot en passant entre Swiss Mad et swiss made : folie suisse et fabriquée en Suisse) vient donc, avec ce concept totalement unique, symbolique et décalée, mais surtout 100% suisse et fière de l’être, mettre un bon coup de pied aux fesses de certaines marques et/ou grands groupes de luxe qui respectent les règles certes, mais a minima...
 
De fait, alors que la législation autour du label horloger Swiss Made vient d’être révisée, exigeant depuis le 1er janvier que 60% des composants d’une montre soient d’origine suisse, Moser dénonce les failles d’un label insuffisant, se positionnant en chef de file des vraies manufactures horlogères suisses indépendantes.
 
Pour la manufacture de Schaffhouse, dont les créations sont suisses à plus de 95%, ce label considéré par les dirigeants de la marque comme « laxiste » n’est plus garant de rien, prête à confusion et engendre des dérives... Ce sont d’ailleurs les raisons pour lesquelles Moser a décidé de ne plus apposer la mention Swiss Made sur le cadran de ses nouvelles créations dès 2017. Un acte très fort, symboliquement. Créée en Suisse, par des Suisses, avec des matériaux suisses, la Swiss Mad Watch se présente comme un symbole ; de fait, elle vise à relancer le débat autour de ce fameux Swiss Made et à soulever le voile sur ce label.

Avec cette pièce unique, la marque souhaite montrer « à quel point il est urgent et essentiel de redonner de la valeur au Swiss Made ». A travers une approche satirique, « qui se fait l’écho de l’absurdité du Swiss Made et du changement risible apporté à la législation » indique la marque dans son communiqué, Moser met à l’honneur, avec une bonne dose d’humour et de dérision, une ressource naturelle 100% suisse, la plus précieuse qui soit : les vaches.
 
Ainsi, le boîtier est fabriqué à base d’authentique fromage, un Vacherin Mont d’Or médaille d’or, qui a été intégré à un matériau composite innovant, l’itr2, puis usiné et poli avec les finitions propres à Moser. Pour le bracelet, Moser a opté pour de la peau de vache… suisse, forcément. Le tout est complété par un cadran rouge fumé et des index doubles à 12, 3, 6 et 9 heures, évoquant l’étendard helvétique.
 
 « Avec la Swiss Mad Watch, indique Edouard Meylan, le sémillant PDG de Moser, c’est un message que nous adressons à l’industrie horlogère suisse, aux autorités et à tous les amateurs de montres : le label Swiss Made ne signifie plus rien. Pire, il permet de justifier toutes les dérives de notre  industrie. A ce label laxiste et insuffisant, nous répondons par la dérision. Chez H. Moser & Cie., nous produisons des montres réellement suisses, riches d’une tradition horlogère et d’un savoir-faire centenaire, dont la qualité parle d’elle-même, et qui peuvent très bien se passer de tout label. Nous ne faisons pas du Swiss Made : nous sommes suisses. A 100% avec la Swiss Mad Watch, à plus de 95% avec tous nos autres modèles ». C’est dit. Une montre qui devrait susciter bien des réactions voire même quelques polémiques dans les couloirs feutrés du prestigieux salon horloger genevois.
 
Cette pièce unique sera vendue pour la somme de 1.081.291 francs suisses. C’est extrêmement cher, mais c’est pour la bonne cause puisque les bénéfices obtenus lors de la vente de cette pièce seront intégralement reversés dans un fonds de soutien en faveur des fournisseurs horlogers suisses indépendants, qui souffrent actuellement de la situation économique difficile et de la délocalisation de la production de certaines marques en Asie. Ce sont ces artisans qui contribuent à faire vivre et évoluer l’horlogerie suisse traditionnelle.

​Spécificité techniques

Boîtier de 42 mm en fromage intégré au matériau composite itr2
Epaisseur : 9,4 mm
Verre saphir
Fond de boîte transparent avec glace saphir
Couronne ornée d’un « M »
 
Cadran rouge fumé avec décor rayons de soleil
Index appliques et aiguilles des heures et des minutes en forme de queue d’hirondelle avec une finition blanche
 
Calibre manufacture à remontage manuel HMC 327
Dimensions : 32,0 mm ou 14 ¼ lignes / hauteur : 4,5 mm
Fréquence : 18'000 a/h
29 rubis
Denture Moser pour la totalité des roues et pignons
Spiral Straumann original avec courbe terminale de Breguet stabilisée
 
Réserve de marche : minimum 3 jours
 
Bracelet en cuir de vache cousu main sur boucle ardillon en acier, avec logo Moser gravé 

Référence 8327-1400


Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Janvier 2017 | Lu 3192 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos