Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Swissness : 60% au moins de valeur suisse pour les produits industriels


En approuvant un taux minimum de 60% de valeur suisse pour les produits industriels, la Commission des affaires juridiques du Conseil national défend les postes de travail en Suisse. La FH, qui compte plus de 500 petites, moyennes et grandes entreprises, a salué cette décision importante pour le projet Swissness. Plutôt que de délocaliser de plus en plus en Chine, la Suisse a besoin de postes de travail en Suisse.



Swissness : 60% au moins de valeur suisse pour les produits industriels
Par sa décision du 11 janvier 2013, la Commission des affaires juridiques du Conseil national aide la Fédération de l’industrie horlogère (FH) à conserver durablement ses 53.000 emplois en Suisse, dont 1.000 places d’apprentissage.

S’agissant des produits industriels, et les montres en particulier, la Commission des affaires juridiques admet dans le projet « Swissness » que 60% au moins du prix de revient doivent être réalisés en Suisse. Les frais de recherche et de développement peuvent dorénavant aussi être pris en compte. La Commission des affaires juridiques du Conseil National s’oppose en cela à la décision du Conseil des Etats du 10 décembre 2012, lequel a approuvé une règle de 50% pour les produits industriels…

« Aujourd’hui, des montres presque entièrement produites en Chine sont vendues légalement sous le label Swiss made » déplore la FH dans son communiqué. Et de préciser : « c’est un abus contre lequel s’élève la présente décision. Dans le contexte des délibérations parlementaires, la règle des 60% est donc aussi combattue par des entreprises qui ont 90% de leurs emplois en Asie. Cela doit changer. Les nombreuses petites, moyennes et grandes entreprises de la FH ont à cœur de maintenir l’existence d’un tissu industriel de fabricants et de sous-traitants en Suisse. Une marque Suisse forte et crédible crée des emplois dans toute la chaîne de création de valeur, tant chez les horlogers que chez les sous-traitants, ce qui permettra également de développer et de renforcer durablement la production en Suisse ».

Une marque Suisse bien protégée empêche aussi que des sociétés étrangères achètent des entreprises horlogères suisses, délocalisent la production dans des pays étrangers à bas salaires et puissent malgré tout offrir légalement leurs produits avec le label Swiss made. La mise en œuvre du projet « Swissness » n’empêchera pas le déroulement de processus de travail dans des pays où les salaires sont moins élevés et l’importation de pièces détachées en provenance de ces pays. « Mais le label Swiss made ne doit plus être utilisé de façon abusive » conclut la FH dans son communiqué.

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Janvier 2013 | Lu 1192 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos