Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



TAG Heuer Monaco série limitée Japon pour le Men's Club Japan


TAG Heuer a dévoilé il y a quelques semaines une très belle édition limitée (100 ex) réservée au marché nippon et plus spécifiquement au Men’s Club Japan, un magazine masculin historique au Japon publié depuis 1954. Il s’agit d’une Monaco Calibre 11 dotée boitier acier de 39 mm et d’un cadran vert olive du plus bel effet. Pour collectionneurs avertis.



On ne présente plus la Monaco de chez TAG Heuer. Depuis cinquante ans, ce chrono carré fait partie des montres mythiques. Pourtant, à l’origine, en 1969, cette montre était un « clou »… Comprendre dans le jargon horloger helvétique : un échec commercial ! C’est d’ailleurs pour cela que Jack Heuer la proposa aux producteurs du film Le Mans, histoire d’essayer de relancer le modèle.
 
Et bien lui en a pris ! En effet, c’est dans ce film que Steve McQueen -qui ne jurait que par sa Rolex Submariner sans date- porta une Monaco pour les besoins de ce long-métrage… Comme le souligne Jack Heuer, « la place privilégiée de la Monaco sur le poignet de l’acteur contribua à créer sa légende, mais c’est le design si particulier du chronographe et le côté résolument novateur du boîtier – aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur – qui la fit sortir du lot ».
 
Depuis, cette montre a été déclinée dans de très nombreuses versions, mais la plus mythique reste celle équipée du Calibre 11 (automatique / 40 h de réserve de marche) avec ses poussoirs situés à 2 et 4 heures, sa couronne à 9 heures, ses compteurs argentés à 9 et 3 heures et son guichet date à 6 heures. 

C’est donc ce modèle qui a servi de base pour cette série spéciale nippone réalisée en l’honneur de l’un des plus anciens magazines masculins japonais : Men’s Club Japan, une publication née en 1954 quand le Japon était en pleine reconstruction. Attention seulement cent exemplaires seront commercialisées. C’est très peu.
 
Les Japonais étant par ailleurs de fin connaisseurs en horlogerie (ce sont eux qui ont remis le cadran California à la mode) mais également des grands amateurs de beaux vêtements. On y trouve par exemple de gros collectionneurs de chaussures Weston. Mais ceci est une autre histoire.
 
Cette version embarque donc le fameux boitier en acier carré de 39 mm (étanche à 100 mètres) poli satiné et arbore un étonnant mais très beau cadran vert olive (vert opalin selon TH) ponctué d’index rouges. Couleurs que l’on retrouve partiellement sur les aiguilles heures et minutes et sur la trotteuse centrale.

Les compteurs conservant quant à eux leur couleur argentée. A noter la présence d’index rectangulaires placés horizontalement (comme sur le dernier modèle Gulf) et recouvert de Superluminova. Le tout étant protégé par la présence d’un verre saphir bombé.
 
Le Calibre 11 (chrono avec module Dubois-Depraz) est visible à travers le fond saphir et offre une réserve de marche standard de 40h. L’ensemble se porte sur un très beau bracelet en cuir vert également avec coutures ton sur ton et doublure en veau rouge avec trous.
 
Ce dernier se ferme par le biais d’une boucle déployante à deux boutons pressions. Une version étonnante de prime abord, mais très séduisante. Compter dans les 6.050 CHF. Attention futur collector en puissance.


Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Avril 2018 | Lu 1421 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos