Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


TAG Heuer mise massivement sur la Recherche et Développement : The future is now


La marque horlogère TAG Heuer annonce dans un récent communiqué qu’elle « investit massivement dans la R&D et développe son propre mouvement chronographe mécanique à remontage automatique, le calibre 18, en parallèle à l’industrialisation du fameux V4 qui fut présenté comme concept watch à Baselworld 2004. Afin d’abriter ce nouvel outil industriel, TAG Heuer vient d’inaugurer à La Chaux de Fonds une surface additionnelle de 3000 m2 et prévoit une extension prochaine de son site de fabrication de Cornol ». Détails.


TAG Heuer mise massivement sur la Recherche et Développement : The future is now
Fondée par Edouard Heuer en 1860, TAG Heuer est l’une des marques à l'avant-garde de l'horlogerie suisse depuis bientôt 150 ans. Ses compteurs, montres et chronographes de sport ont écrit quelques unes parmi les plus belles pages de l'histoire horlogère suisse, notamment dans le domaine de la précision et du chronométrage (1/10ème, 1/100ème et 1/1000ème de seconde).

Aujourd’hui, la marque est l’un des leaders mondiaux des chronographes de luxe et s’annonce comme « la 4ème marque mondiale dans l'horlogerie haut-de-gamme ». Elle emploie plus de 1.000 personnes sur ses sites suisses de La Chaux de Fonds et de Cornol, ainsi que dans ses 17 filiales internationales. Forte de son succès horloger, TAG Heuer a également entrepris de diversifier son offre avec sa ligne de lunettes ophtalmiques et solaires, lancée avec réussite en 2002, et son premier instrument de communication, le téléphone mobile haut-de-gamme Meridiist, commercialisé depuis quelques mois.

Le site de La Chaux de Fonds accueille, depuis 2006, l’ensemble des activités de la marque, dont les différentes unités d’assemblage (T1, T2 et T3), la logistique, la R&D ainsi que tous les services à la clientèle.

En janvier 2008, TAG Heuer a inauguré un musée innovant, intitulé 360o, qui permet aux visiteurs une immersion totale dans l’univers de la marque. En septembre 2008, une nouvelle surface dédiée a été inaugurée dans ce même site, afin de répondre au succès de la marque au niveau mondial. C’est ainsi que 3.000 m2 supplémentaires sont venus s’ajouter aux quelques 10.000 m2 déjà existants. En plus des surfaces et des machines, il fallait bien entendu le savoir-faire pour pouvoir perpétuer un siècle et demi de maîtrise de l’infiniment petit. TAG Heuer s’est donc dotée des cartes-métier indispensables à de telles ambitions industrielles : ingénieurs concepteurs, ingénieurs de méthodes industrielles, constructeurs, prototypistes, etc., ont récemment été engagés.

TAG Heuer mise massivement sur la Recherche et Développement : The future is now
Au cours de ces dernières années, TAG Heuer a développé un pôle de compétences spécialisé en design et engineering doté d’un budget annuel de plusieurs millions de francs suisses pour assurer sa mission d’intégrateur industriel et augmenter sa réactivité.

Totalement autonome en termes de prototypage et d’essais, le département R&D entend rester à la pointe de la technologie et développe actuellement des partenariats avec les meilleures universités, les centres de recherche privés et les instituts de recherche de l’industrie aérospatiale.

Les axes de développement du département R&D se concentrent simultanément sur la recherche de nouveaux matériaux biocompatibles et performants mécaniquement, sur le transfert de technologie du domaine aérospatial et automobile ainsi que le développement de nouveaux organes mécaniques d’échappement.

« C’est ainsi que le rythme des brevets déposés par TAG Heuer s’est subitement accéléré ces dernières années » affirme le communiqué : « de 60 brevets déposés depuis 1860, seize l’ont été ces quatre dernières années et douze le seront avant la fin de l’année. De même, TAG Heuer travaille actuellement sur 150 innovations majeures qui verront le jour ces cinq prochaines années ».

Côté mouvements, TAG Heuer se fournit auprès des plus grands noms de l’horlogerie et développe en collaboration avec Zenith ou Dubois-Depraz, par exemple, des calibres d’exception.

Parallèlement, la marque s’apprête à industrialiser son 4ème mouvement, le calibre 18, après 1) le Calibre 360, le seul mouvement mécanique capable de mesurer et d’afficher le 100ème de seconde, 2) le Calibre S, le mouvement électromécanique composé de plus de 230 pièces et 3) le V4, le révolutionnaire mouvement mécanique actionné par des courroies de transmission, dont le développement et l’industrialisation se poursuivent activement.

Ce nouveau Calibre 18 vise à répondre aux attentes les plus élevées en termes de chronométrage et de précision. Développé en interne, ce chronographe à colonne verra le jour près du site industriel actuel de Cornol qui accueillera, à terme, un nouvel atelier dédié à la fabrication des éléments mécaniques du futur mouvement.

Celui-ci sera ensuite assemblé dans les locaux de TAG Heuer à La Chaux de Fonds et permettra à la marque de disposer d’un volume additionnel de mouvements mécaniques pour équiper les pièces haut de gamme de sa collection, ceci à horizon 2010.

TAG Heuer mise massivement sur la Recherche et Développement : The future is now

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Février 2009 | Lu 1808 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances



Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail