Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic


Ce modèle « Titanic-DNA » fabriqué par la jeune firme horlogère RJ Watches, fait partie de la collection baptisée « DNA of Famous Legends » que la marque Romain Jérôme présentera prochainement en première mondiale. Selon le fabricant, ce garde-temps contient des parties authentiques du Titanic, tirées du fond de l’océan. Le modèle, très réussi, risque cependant de susciter quelques polémiques… Entre provoc' et réussite esthétique.



« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic
Comme le souligne le communiqué de la marque Romain Jérôme, il existe une « relation directe » entre cette montre et le légendaire Titanic disparu le 14 avril 1912 dans les eaux glacées de l'Atlantique… Et pour cause, chacun de ces modèles contient une petite partie d’acier provenant du paquebot qui gît par 3.840 mètres de fond.

Les créateurs de ce concept ont souhaité « insuffler une âme à un objet ». Il faut dire que cette marque est jeune -créée il y a deux ans seulement- et qu’elle n’a pas de longue tradition de savoir-faire à mettre en avant pour valoriser ses nouveaux produits. Qu’à cela ne tienne, puisque Romain Jérôme n’a pas d’histoire, c’est Romain Jérôme qui est allé à la rencontre de l’histoire.

Dans cet esprit, Yvan Arpa, jeune patron de Romain Jérôme (ancien du marketing chez Hublot) a eu l’idée de créer cette collection en s’inspirant du Titanic mais également en y introduisant des matériaux (du charbon pour les cadrans et de l’acier pour les boîtiers) provenant directement du tragique paquebot.

« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic

« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic
Toutefois, afin de couper court à toutes les critiques -qui pourraient considérer que l’emploi des matériaux provenant d’un naufrage qui a tout de même coûté la vie à 1.513 passagers n’est pas du meilleur goût- la marque a décidé de s’associer au chantier naval Harland & Wolff à Belfast, lieu ou le Titanic a été construit et qui œuvre à la mise en place de nombreux projets commémoratifs pour le centenaire de ce tragique accident, qui aura lieu en 2012.

Les aiguilles des heures et des minutes sont inspirées par l’ancre du Titanic et tournent sur un cadran d’un noir profond, obtenu grâce au charbon recueilli dans l’épave légendaire. La petite seconde à 9 heures rappelle quant à elle les compteurs de ses machines à vapeur.

Chaque version contient un mouvement Lajoux Perret et est limitée à 2'012 exemplaires : clin d’oeil à la célébration des 100 ans du Titanic. La « Titanic-DNA » peut également être sertie dans un boîtier en platine ou en or avec des éléments en titane, céramique, matériaux composites ou en acier oxydé.

« C’est ainsi qu’on capture l’ADN et qu’on crée la renaissance d’un mythe » concluent les concepteurs de ces garde-temps qui seront dévoilés lors du BaselWorld 2007.

« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic
Titanic-DNA - version acier oxydé
Calibre : Mouvement La Joux Perret 8235
Empierrage : 24 rubis
Réserve de marche : > 42 heures
Fréquence : 28'800 alternances/heure
Boîtier : Titane et matériaux composites
Diamètre : 44.5 mm.
Griffes : Céramique avec des vis en titane
Cadran : Noir, à base de charbon recueilli dans l’épave.
Petite seconde à 9h inspiré des compteurs des machines à vapeur du Titanic
Aiguilles : Inspiré autant du trident de Poséidon que de l’ancre du Titanic
Lunette : Acier oxydé forgé avec des parties authentiques du Titanic disparu en 1912
Fonds : Médaillon gravé par Kees Engelbarts. Ce médaillon peut à posteriori être personnalisé
Etanchéité : 5 Atm.
Bracelet : Caoutchouc ou crocodile pleine peau Hornback
Fermoir : Boucle ardillon
Série limitée: 2’012 pièces (2012 étant l’année prévu de la renaissance du paquebot Titanic II)

Titanic-DNA - version platine/acier oxydé
Calibre : Mouvement La Joux Perret 8235
Empierrage : 24 rubis
Réserve de marche : > 42 heures
Fréquence : 28'800 alternances/heure
Boîtier : Platine poli, titane et acier oxydé forgé avec des parties authentiques du Titanic disparu en 1912
Diamètre : 44.5 mm.
Griffes : Platine satiné avec des vis en titane
Cadran : Noir, à base de charbon recueilli dans l’épave
Petite seconde à 9h inspiré des compteurs des machines à vapeur du Titanic
Aiguilles : Inspiré autant du trident de Poséidon que de l’ancre du Titanic
Lunette : Platine poli. Peut être sertie de diamants, taille brillant ou trapèze
Fonds : Médaillon gravé par Kees Engelbarts. Ce médaillon peut à posteriori être personnalisé
Etanchéité : 5 Atm.
Bracelet : Caoutchouc ou crocodile pleine peau Hornback
Fermoir : Boucle ardillon en platine
Série limitée : 2’012 pièces (2012 étant l’année prévu de la renaissance du paquebot Titanic II)

« Titanic-DNA » de Romain Jérôme : une montre qui intègre de l’acier du Titanic
Titanic-DNA - version or rose
Calibre : Mouvement La Joux Perret 8235
Empierrage : 24 rubis
Réserve de marche : > 42 heures
Fréquence : 28'800 alternances/heure
Boîtier : Or rose poli 5N, titane et matériaux composites
Diamètre : 44.5 mm.
Griffes : Or rose 5N poli avec des vis en titane
Cadran : Noir, à base de charbon recueilli dans l’épave
Petite seconde à 9h inspiré des compteurs des machines à vapeur du Titanic
Aiguilles : Inspiré autant du trident de Poséidon que de l’ancre du Titanic
Lunette : Or rose 5N satiné. Peut être sertie de diamants, taille brillant ou trapèze
Fonds : Médaillon gravé par Kees Engelbarts. Ce médaillon peut à posteriori être personnalisé
Etanchéité : 5 Atm.
Bracelet : Caoutchouc ou crocodile pleine peau Hornback
Fermoir : Boucle ardillon en or rose
Série limitée : 2’012 pièces (2012 étant l’année prévu de la renaissance du paquebot Titanic II)

Titanic-DNA - version or gris
Calibre : Mouvement La Joux Perret 8235
Empierrage : 24 rubis
Réserve de marche : > 42 heures
Fréquence : 28'800 alternances/heure
Boîtier : Or gris poli, titane et matériaux composites
Diamètre : 44.5 mm.
Griffes : Céramic avec des vis en titane
Cadran : Noir, à base de charbon recueilli dans l’épave
Petite seconde à 9h inspiré des compteurs des machines à vapeur du Titanic
Aiguilles : Inspiré autant du trident de Poséidon que de l’ancre du Titanic
Lunette : Or gris poli. Peut être sertie de diamants, taille brillant ou trapèze
Fonds : Médaillon gravé par Kees Engelbarts. Ce médaillon peut à posteriori être personnalisé
Etanchéité : 5 Atm.
Bracelet : Caoutchouc ou crocodile pleine peau Hornback
Fermoir : Boucle ardillon en or gris
Série limitée : 2’012 pièces (2012 étant l’année prévu de la renaissance du paquebot Titanic II)

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Mars 2007 | Lu 26086 fois



Alpina | Anonimo | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques