Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Trilobe : un autre regard sur le temps qui passe


Gautier Massonneau vient de lancer une nouvelle marque horlogère. Baptisée Trilobe, elle propose une nouvelle approche de la lecture du temps par le biais d’un calibre mécanique automatique breveté et mis au point par Jean-François Mojon. Cette série inaugurale de cent exemplaires dénommée « Les Matinaux » sera commercialisée au prix de 7.320 euros.



Il faut surement être un peu fou de nos jours pour lancer une nouvelle marque de montres mécaniques. Le marché reprend du poil de la bête certes, mais doucement, et puis, chaque semaine voit l’arrivée sur les sites de financements participatifs, d’une nouvelle marque qui « réinvente » l’horlogerie à des prix défiants toute concurrence.
 
Malgré tout, certains osent encore. Comme Gautier Massonneau (un ex des Ponts-et-Chaussées) qui présente cette semaine sa propre marque : Trilobe. Pas sûr que le nom soit le plus sexy qui soit pour une marque horlogère de luxe, mais passons.   
 
Dans la pratique, il s’agit d’une montre heure, minute et seconde qui affiche le temps qui passe d’une autre manière ; et notamment sans aiguille. Une grande tendance sur le marché depuis une vingtaine d’années avec l’arrivée d’une nouvelle génération d’horlogers indépendants qui a décidé de faire « exploser » la lecture traditionnelle de l’heure.  

Doté d’un boitier de 41.5 mm en acier microbillé, satiné et poli (c’est un peu grand pour une montre habillée mais de nos jours, c’est devenu la « norme »), ce dernier est étanche à 50 mètres. Il accueille un calibre mécanique automatique sur base ETA 2892 « hautement modifié » (4 Hz) précise le communiqué de la marque. Sa réserve de marche, standard, s’élève à 42h.

De fait, on doit ce mouvement à Jean-François Mojon, l’une des « stars » de l’horlogerie contemporaine qui a travaillé pour Harry Winston, MB&F, HYT ou encore Czapek. « La montre renverse le référentiel d’affichage de l’heure en mettant le temps en mouvement, tandis que ses indicateurs deviennent fixes » précise Gautier Massonneau.
 
Plus concrètement, le temps prend la forme de trois anneaux rotatifs portant des échelles graduées marquant les heures à l’extérieur, les minutes au centre et les secondes  à l’intérieur ; trois trilobes fixes pointant sur ces anneaux en mouvement. Une lecture de l’heure compliquée de prime abord mais qui s’avère très intuitive et qui s’apprivoise en quelques minutes.
 
S’il existe déjà des montres remplaçant les aiguilles par des disques tournants autour de l’axe central du cadran (même dans l’entrée de gamme et notamment sur Kickstarter), le principe est ici très différent puisque les anneaux sont excentrés et glissent sur des rubis grâce au mécanisme mis au point par Jean-François Mojon, pour lequel un brevet a été déposé.  
 
L’ouverture pratiquée dans le cadran (assez élégante) permet de distinguer le pont de rouage des secondes. Ce squelettage prend la forme de la rose occidentale de la Sainte Chapelle à Paris, chef d’oeuvre d’architecture, d’un style dit « rayonnant », clin d’oeil à l’histoire qui se prolonge dans le dessin des index. Ceux-ci adoptent en effet le contour d’un trilobe, figure géométrique triple dont l’esthétique a traversé les siècles et les civilisations.
 
Cette collection est disponible sur cadran argent, gris et bleu soleillé protégé par un verre saphir traité antireflet. Elle se porte sur un bracelet en alligator.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Septembre 2018 | Lu 4331 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos