Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Trophée Rolex : les Marconi à l'honneur de cette 10ème édition


Événement incontournable du calendrier des régates en Europe, les Voiles de Saint-Tropez accueillent chaque année plus de 300 voiliers pour une semaine de courses, qui se dérouleront en 2015 du samedi 26 septembre au dimanche 4 octobre.



Rappelons que depuis neuf ans, le Trophée Rolex met à chaque fois à l’honneur une catégorie de bateaux en particulier, et distingue le voilier ayant fait preuve de la plus grande régularité durant la semaine de compétition. Cette année, c’est le groupe des Marconi B qui aura le privilège de concourir pour remporter le Trophée sur lequel sont déjà gravés les noms d’illustres yachts classiques.
 
Peu de régates dans le monde peuvent se targuer de réunir une flotte aussi diversifiée et passionnante que celle qui se présente chaque année devant la cité du Bailli de Suffren. L’édition 2015 ne dérogera  pas à la règle. Parmi les 300 monocoques, pratiquement la moitié des inscrits sont répartis dans la catégorie des voiliers classiques.
 
Après avoir mis à l’honneur les voiliers classiques de plus de 16 mètres puis les centenaires auriques B, le Trophée Rolex s’intéresse donc cette année à des voiliers d’une cinquantaine d’années plus modernes dans leur conception. Un choix en adéquation avec le 90e anniversaire de la mythique Rolex Fastnet Race qui se déroulera au mois d’août prochain et à laquelle un grand nombre d’inscrits au
Trophée Rolex aujourd’hui y ont participé.
 
Treize Marconi dans la course au Trophée (à ce jour) : Argos, Crazy Life, Espar I I , Fantasque, I laria, Namib, Noryema IV, Oryx, Outlaw, Palynodie I I , Ratafia, St Christopher et Stiren. Tous seront sur la ligne de départ le 29 septembre pour la première manche du Trophée Rolex. Ces monocoques d’une longueur comprise entre 11 et 16 mètres et dont la particularité est de porter un mât unique, surmonté d’une grand-voile triangulaire, ont tiré leurs premiers bords dans les grands rassemblements de l’époque : Admiral’s Cup, Fastnet Race, course du RORC (Royal Ocean Racing Club).
 
Propriété de Francis Bouygues dans les années 1960, Oryx a défendu les couleurs de la France en 1967 aux côtés de Pen Duick III , le voilier d’Eric Tabarly. Outlaw, son sistership, appartient à Mike Horsley, dont le père était membre du jury de la Nioulargue. Quant au Marconi de Gaston Deferre – Palynodie I I, ce dernier a remporté la quasi-totalité des grandes classiques méditerranéennes dans les années 1960, excepté une, la Giraglia ! 

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Juillet 2015 | Lu 449 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos