Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Vacheron Constantin Métiers d'Art Copernic : l'héliocentrisme à l'honneur


Sublime édition Métiers d’Art cette année chez Vacheron Constantin. En effet, la manufacture genevoise a dévoilé à l’occasion du dernier SIHH, un trio de montres inspiré par Nicolas Copernic et l’héliocentrisme. Trois montres dotées d’un boitier de 43 mm en or qui représentent trois métiers d’art bien différents et qui accueillent un nouveau calibre manufacture. Disponible uniquement dans les boutiques VC.



Mathématicien et astronome, Nicolas Copernic publie en 1543 « De revolutionibus orbium coelestium », un ouvrage qui annonce une révolution astronomique majeure dans l’histoire de la science. En effet, son hypothèse remet en cause le géocentrisme, le système cosmologique ancré depuis l’Antiquité, défendu par Aristote et Ptolémée, selon lequel la Terre est immobile et se trouve au centre de l’Univers.
 
Dans ce contexte, Copernic va proposer sa théorie de l’héliocentrisme et démontrer non seulement que la Terre tourne sur elle-même et qu’elle possède un satellite, la Lune, mais surtout, qu’elle gravite autour du Soleil ! Une révolution à l’époque et une théorie qui ne plaisait pas à tout le monde, notamment à l’Eglise catholique… 
 
Quelques décennies plus tard, cette théorie sera complétée par l’ajout des trajectoires elliptiques des astres. Cette nouvelle vision spatiale aura un impact philosophique considérable sur la perception de notre Humanité. Elle renverse en effet toutes les croyances et fait passer l’Humanité d’un monde clos et central à un monde infini.
 
Cette année, VC a donc décidé de rendre hommage à ces découvertes emblématiques qui ont changé définitivement la face du monde. La manufacture a imaginé sur cette thématique, trois cadrans aux exécutions différentes. Les décors sont inspirés des mises en scène graphiques d’Andreas Cellarius, un cartographe néerlando-allemand du 17eme siècle, auteur du plus important atlas céleste coloré, Harmonia Macrocosmica, au style fastueusement baroque.
 
Plus concrètement, ces cadrans s’articulent en deux parties. L’ovale central est ponctué d’un Soleil au visage rayonnant en or rose frappé et gravé main. Le disque extérieur est plus largement dédié aux trois variations d’artisanats d’art. Entre les deux, un petit sillon en ellipse offre un espace à la course orbitale de la Terre. Cette dernière représentée par un minuscule disque d’or légèrement bombé d’à peine 6,8 mm de diamètre, propose une vue polaire des continents selon une projection cartographique conique de Lambert.

L’art de l’émail Grand Feu
La première pièce de ce trio fait la part belle aux différentes techniques d’émaillage. L’émailleur s’est largement inspiré de la carte astronomique du système copernicien dessinée par Andreas Cellarius. La Terre en émail Grand Feu champlevé révèle le bleu des océans et la géographie des continents, véritable prouesse technique à l’échelle représentée.
 
En arrière-plan, sur une base en or, une carte du ciel est émaillée aux couleurs pastel. Elle est jalonnée de traits fins illustrant l’orbite des cinq planètes. Chaque astre, représenté par une étoile, est mentionné par son nom latin, de même que les deux solstices. La partie extérieure du cadran est rythmée par les 12 signes du zodiaque en émail polychrome. Ils sont réalisés à l’aide d’un pochoir, terminés à la plume et remplis au pinceau.
 
Ce cadran a nécessité plus d’un mois de travail et de nombreux passages au four pouvant aller jusqu’à 850° C avant d’être pierré, lapidé et poli. Ces mêmes gestes qui depuis des siècles contribuent à l’excellence de l’horlogerie genevoise.
 
L’art de la gravure
Le second cadran, d’une inspiration plus baroque encore, est gravé à la main. Les 12 signes du zodiaque s’entremêlent sur un disque d’or blanc. Le graveur a multiplié les détails du ramolayé, mettant en valeur les volumes dans la matière creusée à la main et mis en lumière par le jeu subtil des inclinaisons et des profondeurs du relief.
 
À la loupe, les muscles saillants du Sagittaire ou encore la crinière ondulante du Capricorne sont extrêmement réalistes. Autour d’un Soleil en or flamboyant, la finesse de la Terre est poussée à l’extrême : les océans se couvrent d’ondes microscopiques par des effets de gravure et, en contraste, les continents sont polis pour laisser apparaître la luminosité de l’or. Un travail d’orfèvre exceptionnel.
 
L’art combiné de la gravure laser et de la gravure main sur verre saphir
Le troisième cadran intègre des techniques de décoration teintées de nouveautés. Pour accompagner le bal de la Terre et du Soleil, les signes du zodiaque se complètent d’un ciel étoilé dans un effet 3D. La Terre est gravée à la main et reprend ce contraste entre le grené des vagues sur les océans et la brillance des continents. Un sous-cadran bleu nuit peint à la main est recouvert d’un disque en verre saphir transparent gravé sur son verso.
 
Vacheron Constantin a utilisé la technique du laser pour sculpter les symboles. Ensuite, le graveur les a entièrement repris à la main afin d’en accentuer les reliefs et jouer avec les effets opalins du saphir. Au recto, les constellations sont gravées au laser puis mises en valeur au Superluminova. Le spectacle de la voûte céleste faisant écho à l’immensité du ciel nocturne se révèle ainsi pleinement dans la pénombre.

Ces garde-temps certifiés du Poinçon de Genève sont animés par un mouvement manufacture à remontage automatique, le calibre 2460 RT. Entièrement conçu, développé et réalisé par Vacheron Constantin durant trois ans, il offre cette possibilité de scénographie du ciel en reproduisant le système héliocentrique.
 
L’affichage du temps s’effectue par le biais de deux aiguilles périphériques triangulaires en or ajourée pour les heures et pleine pour les minutes, qui survolent le pourtour extérieur du cadran. Elles sont actionnées par de larges roues spécifiques positionnées sur la partie extérieure du calibre.
 
Véritable temps fort de la montre, la course elliptique de la Terre autour du Soleil révèle toute sa présence et égrène ses informations au fil des jours. Première complication, la Terre pivote sur elle-même avec une durée de rotation de 24 heures, soit un jour solaire moyen. Seconde complication réalisée grâce à un rouage tropique, la Terre tourne autour du Soleil de manière elliptique en 365,2421898 jours, soit une année tropique. Un mécanisme extrêmement précis puisque le dispositif qui actionne ce mouvement réaliste de la Terre requiert une correction d’un jour tous les 8.000 ans - autant dire une éternité !
 
Au dos de la montre, protégée par un verre saphir, la masse oscillante en or révèle une gravure sur cette même thématique : un Soleil rayonnant cerclé d’ellipses. La réserve de marche de ce calibre automatique de 352 composants s’élève à 36 heures seulement. Les finitions sont entièrement réalisées à la main selon des méthodes horlogères traditionnelles. Douze signes du zodiaque stylisés sont gravés sur le pourtour de la lunette. Pour un confort optimal, le réglage de toutes les fonctions s’effectue par la couronne : heures, minutes ainsi que les deux mouvements de la Terre.
 
Les trois modèles se portent sur un bracelet en alligator doté d’une boucle en or. Ils sont livrés dans un coffret en bois précieux contenant une loupe pour admirer la finesse du travail artistique accompli. Disponibles uniquement dans les Boutiques Vacheron Constantin. 



Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Janvier 2017 | Lu 2324 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos