Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Vulcain Trophy : victoire de Desjoyaux… récompensé par une Vulcain Nautical spécialement conçue pour l’évènement


Le navigateur français Michel Desjoyaux a remporté dimanche 25 septembre 2011, le Vulcain Trophy (régate de Decision 35), qui après s’être déroulé sur des lacs suisses, s’est terminé à Antibes, sur les eaux bleus de la mer Méditerranée. Pour cette occasion, le partenaire officiel de cet évènement, l’horloger Vulcain, a remis aux trois meilleures équipes, une série spéciale de son iconique montre de plongée, la fameuse et très vintage Nautical.


Michel Desjoyaux remporte le Vulcain Trophy 2011
Antibes, septembre 2011. L’automne est… estival. Pendant les trois jours de la finale du Grand Prix d’Antibes du Vulcain Trophy, le temps est au beau fixe.

A tel point que le vent ne souffle pas suffisamment pour permettre aux navigateurs, venus tout spécialement pour régater sur les eaux bleus de la mer Méditerranée, d’en découdre...

Heureusement, le dimanche 25 septembre, le vent se lève enfin ! Et les choses sérieuses peuvent (re)commencer.

Sacrée journée pour cette grande finale du Grand Prix d’Antibes ! Quatre manches ont été courues dans un vent de nord-est forcissant jusqu’à 10 nœuds.

Les Décision 35 ont levé leur coque, le spectacle était alors assuré. Mais cette dernière journée a également été celle des retournements de situation, puisque trois équipages pouvaient prétendre à la seconde place du classement général à deux manches de la fin...

Vulcain Trophy : victoire de Desjoyaux… récompensé par une Vulcain Nautical spécialement conçue pour l’évènement
Classement de la dernière étape

Au final, c’est le Decision 35 Foncia de Michel Desjoyeaux qui s’est imposé sur cette dernière étape. Il devance le jeune équipage du CER Carrefour Prévention qui a réalisé une belle prestation.

Second du Grand Prix d’Antibes, le multicoque barré par Jérôme Clerc confirme ses bonnes performances de la saison. Zen Too de Guy de Picciotto complète le podium en montant sur la troisième marche. Quant à Alinghi d’Ernesto Bertarelli, il termine au quatrième rang.

A la cinquième place, les Suédois d’Artemis Racing, de Torbjorn Tornqvist, ont réussi trois manches sur le podium. Okalys-Corum de Nicolas Grange se classe sixième.

Les équipiers du multicoque orange rentraient avec le sourire puisqu’il clôturait leur Grand Prix de la plus belle des manières –une victoire. Veltigroup de Marco Simeoni termine au septième rang du Grand Prix d’Antibes. Septième, Ladycat de Dona devance Nickel. L’équipage de Nyon emmené par Fred Moura a remporté une manche lors de ce Grand Prix d’Antibes. Il n’a pas pu courir deux manches en raison de la rupture de la drisse de grande voile.

Classement final

Le Grand Prix d’Antibes faisait office de « juge de paix » du Vulcain Trophy. En effet, à l’issue de cette ultime étape, le vainqueur de cette première édition est enfin connu. Il s’agit de Foncia de Michel Desjoyeaux, qui s’est adjugé le Vulcain Trophy après sept étapes, dont deux en mer Méditerranée.

Pour sa première participation au circuit des Décision 35, le skipper français Michel Desjoyeaux a su s’entourer et s’imposer. Il revient sur son incroyable saison (une seule manche en dehors du podium et trois victoires) : « Nous commençons très mal puisque nous terminons huitième du premier Grand Prix. Ensuite le Team Foncia réussit à gagner à Crans sans moi. La confiance est alors revenue. Nous remportons la Genève-Rolle-Genève quelques semaines après puis nous accumulons les podiums. C’est le jeu des championnats. Il faut viser la régularité. Il ne faut pas prendre de risque, mais être bon et incisif tout le temps. C’est ce que nous avons réussi à faire. Dès le départ l’équipage a été un grand bonheur. Le pari était audacieux, car nous n’avions jamais navigué tous ensemble. Ce n’est pas le tout de prendre des bons individus, il faut aussi que la mayonnaise prenne ». Alinghi d’Ernesto Bertarelli monte sur la seconde marche du podium. Veltigroup de Marco Simeoni complète le podium.

Vulcain Nautical pour le Vulcain Trophy

Pour sa première participation en tant que partenaire officiel, la manufacture horlogère chaux-de-fonnière Vulcain (connue pour son célèbre calibre réveil Cricket) a remis aux trois équipages vainqueurs, une série limitée de sa montre de plongée Nautical, lancée à l’origine dans les années 60.

Cette pièce est dotée d’un boitier acier de 42 mm et d’une épaisse glace en hésalite. Elle est étanche à 300 mètres. La lunette est décorée « clou de Paris ». Cette plongeuse affiche sur son cadran (noir avec chemin de fer bleu dans cette version) une échelle des paliers de décompression à respecter en fonction des temps de plongée.

Et nec plus ultra, cette montre est équipée d’une alarme mécanique qui sonne –vraiment- sous l’eau ! Cette série limitée est présentée avec un bracelet noir aux coutures bleus en tissu technique à trous doublé veau avec boucle déployante papillon. Enfin, un Decision 35 et le Vulcain Trophy sont gravés sur le fond de la boite.

Précisons que cette montre réservée aux vainqueurs du Vulcain Trophy sera rééditée en une série très limitée pour le grand public dans les semaines à venir…

Voir le reportage photo de la dernière journée

Vulcain Nautical (nb : il ne s'agit pas de la série limitée du Vulcain Trophy)

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Septembre 2011 | Lu 1881 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances