Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

BRM Full Floating : temps flottant en trapèze isocèle


Voici très certainement l’une des montres de l’année. Qu’on aime ou pas, cette nouvelle BRM est radicalement différente de tout ce que l’on peut trouver sur le marché. Un garde-temps au boitier de forme en titane ou en bronze, en trapèze isocèle, doté d’un calibre automatique dont la protection aux chocs est régulée sur le plan vertical et horizontal. Son nom ? FF pour Full Floating. A partir de 9.800 euros.



Petite révolution chez l’horloger français indépendant BRM qui abandonne (pour cette collection) ses fameux boitiers ronds pour présenter cette année, un boitier de forme. Et pas n’importe laquelle. Pas de carré, ni de rectangle, mais une forme en trapèze isocèle !
 
Pour les matheux, dans un trapèze isocèle, les côtés adjacents aux bases sont isométriques et il possède deux paires d’angles adjacents isométriques. A noter également que le trapèze isocèle est symétrique par rapport à la médiatrice d’une de ses bases.
 
Pour les non-matheux, le trapèze isocèle peut être défini comme un trapèze dans lequel les deux jambes et les deux angles de base sont de mesure égale. En gros, c’est un triangle dont on aurait coupé la partie la plus pointue à l’horizontal pour ne conserver que la base.

Voilà pour la forme de cette boite étonnante aux angles arrondis, taillée dans la masse, disponible en titane ou en bronze de 39 x 40 mm (étanche à 30 mètres). La lunette et le fond sont en acier usiné au carbure et les cornes rapportées (une caractéristique BRM) sont en acier ou en bronze selon la version. La couronne est déportée à 5h ; elle est en acier brossé avec laque posée à la main. Les deux verres (fond et lunette) sont en saphir décoré à la résine et durci aux UV.

Pour le reste, la manufacture française à l’ADN sportif offre une nouvelle réinterprétation de deux éléments issus de l’univers mécanique : les silent-blocs et les courroies. Des innovations qui outre leur côté esthétique, participent à faire de la FF39-40, ce qui s’annonce comme « la première montre automatique dont la protection aux chocs est régulée sur le plan vertical et horizontal ».
 
Plus concrètement, cinq silent-blocs en ogive d’une épaisseur de 1,2mm et deux courroies d’1mm, conçus en nitrile dans des moules spécialement développés par la manufacture, assurent l’isolation des vibrations pour protéger ce qui s’apparente au moteur de la montre : son calibre flottant.
 
Le cercle d’emboîtage autoportant en Fortal HR anodisé dur permet aux cinq silent-blocs de tenir le plan vertical. Les micros vis 6 pans creux en inox usinés par enlèvement de matière compressent la barre anti-rapprochement en carbone microfilaire de 0,5 mm, ceci afin de limiter le déplacement latéral de la cage à l’intérieur du boîtier.

La stabilisation horizontale du mouvement flottant arrimé par des brides auto centrées puis vissées, est quant à elle réalisée grâce aux deux courroies. Le roulement chassé à force dans un puit en bronze est vissé dans la masse de rotor, ceci afin d’assurer la concentricité de l’ensemble.
 
Le barillet du mouvement percé et équilibré doté d’un déroulement à mouvement constant optimise la force du ressort, ce qui garantit une réserve de marche standard de 38h environ (seul petit bémol de ce modèle).
 
Le rochet percé équilibré et décoré offre une vue plongeante sur le calibre. Le balancier en Fortal HR taillé dans la barre puis éloxé, bénéficie d’un équilibrage dynamique réalisé dans les six positions, ceci afin d’offrir une chronométrie parfaite.
 
Ce garde-temps (garantie de 3 ans) à la géométrie et à la mécanique déposées est disponible en titane ou en bronze. Il est doté d’un bracelet confectionné en Alcantara, dont les finitions sont faites à la main et monté sur une boucle simple usinée dans la masse. Cette nouvelle gamme FF39-40 se décline en 36 modèles qui, comme toujours chez B.R.M Chronographes seront personnalisables.

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Février 2022 | Lu 9650 fois