Bell & Ross BR 03-92 Bi-Compass : un morceau de cockpit au poignet


En guise de pré-Bâle, Bell & Ross vient de dévoiler une édition limitée de 999 exemplaires de son modèle BR 03-92 Bi-Compass qui rend hommage, bien évidemment, au monde de l’aviation et surtout aux instruments de navigation, si chers à l’horloger franco-suisse. Doté d’un boitier de 42 mm en céramique noire matte, cette montre indique l’heure par le biais d’un disque tournant et non pas par le biais d’une aiguille. Compter 3.500 euros.



Depuis plus d’une vingtaine d’années, Bell & Ross s’inspire des instruments de navigation dans la création de ses montres. Avec certains modèles qui découle directement « du cockpit » pour se retrouver à votre poignet.
 
Cette nouveauté pré-Bâle 2019, s’inscrit parfaitement dans cette veine riche de quelques séries limitées qui ont marqué l’histoire et le développement de Bell & Ross (avec des affichages innovants) comme la Bell & Ross BR 01 Horizon, comme la BR01-92 Flight Compass ou encore comme la BR 01-97 Climb.
 
Fidèle à ce concept, Bell & Ross présente en 2019, une nouvelle version inspirée d’outils analogiques de cockpits d’avions : la BR03-92 Bi-Compass. Conçu sur deux niveaux, le cadran de cette montre en céramique noire matte de 42 mm étanche à 100 mètres, partage sa partie centrale principale avec l’extérieur – où se situe la minuterie – grâce à une petite « marche » dotée d’une minuterie circulaire.
 

Pour une lisibilité optimale, les graduations des heures et des minutes ont été séparées sur deux niveaux : les minutes en beige à l’extérieur et les heures en vert sur le cadran central. La lecture des heures est indiquée par un triangle vert qui apparaît au centre au moyen d’un disque concentrique indépendant, non-gradué.
 
Pour ce faire, il a fallu créer un disque ultra-léger pour garantir que ni la réserve de marche ni la précision de la montre ne soient réduites. De plus, ce disque devait être suffisamment résistant pour ne pas se déformer avec une planéité parfaite afin d’éviter tout risque de frictions.

Ce double défi a nécessité le développement de matériaux spécifiques et de nouvelles techniques. A noter également que la typographie utilisée pour les chiffres est identique à celle des compteurs analogiques d’aviation (Isonorm).

L’utilisation de couleurs est importante en aviation pour le chiffrement des signaux, d’où le besoin de choisir des couleurs adéquates pour s’assurer que le personnel navigant puisse identifier les informations au premier regard. Le vert Munsell qui indique les heures et la couche photoluminescente (Superluminova) dont elle est couverte, contraste avec le noir du cadran, pour garantir une lisibilité optimale de jour comme de nuit.

Le blanc cassé des aiguilles et les chiffres « coquille d’œuf » du cadran donnent les minutes et les secondes, tout en rappelant les principes de lisibilité des outils aéronautiques professionnels. Ce code couleur était couramment utilisé sur les instruments, notamment dans les avions de la marine américaine.
 
La finition en céramique noir matte du boîtier s’inspire de la couleur des tableaux de bord, pour que le cadran soit plus facile à lire en éliminant les reflets. Série limitée à 999 exemplaires.

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Janvier 2019 | Lu 2376 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos