Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Bell & Ross BR01 Laughing Skull : futur collector... sans rire !


Bell & Ross poursuit le développement de sa collection Skull initiée en 2009 avec l’arrivée d’une pièce d’exception. En effet, cette BR 01 Laughing Skull embarque dans son boitier de 46 mm en acier, un calibre mécanique à remontage manuel qui anime la mâchoire de la tête de mort lorsqu’on remonte le mouvement. Totalement étonnant ! Compter 8.900 euros pour cette série limitée à 500 exemplaires.



La montre a été présentée officiellement à Bâle, mais n’avait pas encore été dévoilée dans la presse. Pourtant, certains bons clients étaient au courant (les rumeurs vont vite) et s’étaient déjà positionnés sur les listes d’attente des détaillants pour être certains de pouvoir s’offrir ce nouveau modèle de Bell & Ross Skull qui vient compléter (terminer ?) cette collection démarrée en 2009.  
 
Cette nouvelle Skull ne dépareillerait pas au poignet de Jack Sparrow dans la saga « Pirates des caraïbes ». Nonobstant, bien évidemment, un certain anachronisme, voire un anachronisme certain ! Le fait est que de tout temps, les combattants les plus redoutables (des Vikings aux forces spéciales) ont affiché leur courage en arborant des têtes de mort, autant pour impressionner leurs adversaires que pour conjurer le mauvais sort, d’ailleurs.
 
De leur côté, chacune à leur manière, les collections BR 01 Skull de chez Bell & Ross rendent hommage à l’épopée des parachutistes de la Seconde guerre mondiale. A l’aube du 6 juin 1944, surgissant des airs, les troupes des 82e et 101e divisions aéroportées américaines eurent un rôle essentiel lors du débarquement en Normandie. Ces combattants d’élite portaient fièrement sur leur tenue de saut un écusson portant une tête de mort doublée de ces mots : « Death from Above » (la mort vient d’en haut)…

Aujourd’hui, si cette effigie continue de figurer sur de nombreux équipements militaires –uniformes, emblèmes, avions–, le célèbre « Jolly Rogers » (c’est le nom de ce crâne souligné de deux tibias) apparaît en élément de décoration comme un talisman ou un symbole rebelle.
 
On le retrouve d’ailleurs très régulièrement dans l’horlogerie depuis une dizaine d’années. Chez Bell & Ross bien évidemment, mais également chez RJ Romain Jerome, chez Speake-Marin, chez Corum, chez HYT, chez Richard Mille, chez Fiona Kruger, etc.
 
Mais il faut bien dire que Bell & Ross en a fait une « marque de fabrique » et que le Skull est désormais associé à l’horloger franco-suisse. De fait, suite au succès de la version de 2009, B&R proposera en 2011 deux nouveaux modèles en édition limitée, dont le fameuse BR 01 Tourbillon Skull. Une troisième série limitée apparaîtra en 2015 avec un boitier en bronze puis en 2016, c’est un boitier gravé d’une laque noire qui arrive sur le marché. Toutes ces séries limitées étant totalement cohérentes avec, non seulement le sujet, mais aussi avec l’esprit de Bell & Ross.

Aujourd’hui, l’horloger présente une nouvelle Skull dotée cette fois, d’un mouvement de type « automate ». En effet, la mâchoire de la tête de mort qui se trouve sur le cadran s’anime -comme si elle ricanait- lorsqu’on remonte le calibre à remontage manuel.
 
Pour ce faire, la marque a développé le BR-CAL.206, « un calibre 100% manufacture » qui prend la forme d’une tête de mort. Dans le prolongement des quatre os, les quatre ponts fixent la platine au boîtier. Tous deux s’assemblent pour former un seul ensemble qui flotte au centre de la montre. Les aiguilles conservent leur forme de sabre comme sur les autres modèles. 
 
Cette nouvelle pièce devrait s’affirmer comme un futur collector avec 500 exemplaires seulement. Certes le prix de 8.900 euros n’est pas à la portée de toutes les bourses mais les collectionneurs devraient s’arracher cette édition limitée en quelques jours. A noter qu’il existe également deux autres éditions limitées de 99 exemplaires plus joaillières.

​Spécificités techniques

Boîtier de 46mm en acier microbillé Clou de Paris
 
Étanchéité : 100 mètres
 
Cadran : crâne en applique métal
Aiguilles des heures et des minutes métalliques squelettées remplies de Superluminova
Verre : saphir traité antireflet
 
Calibre BR-CAL.206 à remontage manuel
 
Fonctions : heures et minutes et animation du crâne lors du remontage manuel
 
Bracelet alligator marron sur boucle ardillon en acier microbillé.


Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Juin 2018 | Lu 2266 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos