Belles Montres 2012 : bilan de cette 6ème édition par Jean-Jacques Weber, PDG de Templus


Alors que la sixième édition du salon horloger Belles Montres vient tout juste de fermer ses portes, Jean-Jacques Weber, PDG du groupe Templus, qui distribue entre autres, les marques Frédérique Constant, Alpina et Eterna, revient sur ces trois journées entièrement dédiées à l’horlogerie de prestige.



Jean-Jacques Weber, PDG du groupe Templus
Quel bilan tirez-vous de votre présence à Belles Montres cette année ?

L’année 2012 a été pour Templus synonyme de notre première participation à Belles Montres. Je dois dire que nous sommes ravis de cette expérience, que nous allons reconduire dès l’an prochain !

Quelles sont les montres qui ont recueilli le plus de succès auprès des visiteurs et pourquoi ?

Pour Eterna : la KonTiki, qui reste un grand classique de la marque ! Puis la nouveauté Tangaroa et ensuite, les montres « manufacture » dont la Vaughan et la Madison. Ces deux nouveaux produits ont été développés récemment et étaient présentés pour la première fois au grand public.

Pour Frédérique Constant : incontestablement, la Worldtimer, qui avec son nouveau calibre « manufacture » est remarquable de simplicité fonctionnelle. Puis ensuite, la Slimline et la Runabout, deux des grands best-sellers de la marque.

Pour Alpina : là encore, la Worldtimer a remporté tous les suffrages avec son nouveau calibre « manufacture », puis la Chrono Sailing avec sa complication « manufacture » utile aux marins et enfin, la Startimer Heritage, belle montre de pilote au design vintage.


Que pensez-vous de la situation du marché horloger français actuel ?

Le marché français est incontestablement en train de se restructurer, au profit de points de vente de plus en plus professionnels et importants. Les gros progressent et les plus petits souffrent. Mais les difficultés qui s’annoncent ne seront pas ressenties de la même façon par tout le monde…

Quant au consommateur français, il développe une connaissance de plus en plus grande de l’horlogerie. Après avoir suivi les marques institutionnelles, il se rapproche de plus en plus des marques indépendantes, seules capables d’offrir une alternative esthétique, technique et culturelle aux groupes.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Novembre 2012 | Lu 796 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos