Breitling au Bourget : une marque incontournable dans le monde de l’aviation


Montre officielle et partenaire horloger exclusif du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, qui vient de fermer ses portes, Breitling perpétue le lien authentique et privilégié avec l'aéronautique et l'élite mondiale des pilotes. La marque au « B » ailé qui a partagé les grandes heures de la conquête des airs grâce à ses instruments fiables, robustes et performants et qui fait voler sa propre patrouille, le Breitling Jet Team, a accueilli ses invités sous son chapiteau de 600m2, construit sur les Terrasses Sud du Musée de l’Air.



Patrouille de France
Les moments forts de Breitling au Bourget 2013 :

1. Présentation de l’édition limitée du Breitling Chronomat 44 ‐ 60 ans Patrouille de France en présence des pilotes de la fameuse formation, de Miss France 2013 et de Lara Fabian. Présentation suivie d’une signature mémorable à la Boutique Breitling au 10 rue de la Paix à Paris.
 
2. Accueil de Marine Lorphelin, Miss France 2013, et de Lara Fabian à bord du Breitling Super Constellation, juste avant son vol de démonstration, très attendu par les amateurs de cet avion mythique.
 
3. Présentation par Jean‐Paul Girardin, PDG Breitling, de la Breitling Emergency II, première montre-bracelet avec balise de détresse bi‐fréquence, en présence de la presse internationale et de nombreuses personnalités du monde aéronautique.
 
4. Breitling accueille Sergueï Bodgan, pilote d’essai émérite russe. Stefano Albinati, directeur du département aéronautique de Breitling, lui remet le fameux Chronographe Avenger en remerciement de son « air show exceptionnel » effectué aux commandes du nouveau chasseur russe polyvalent Soukhoï Su-35 (une première au
Salon du Bourget).
 
5. Voltiges aériennes à couper le souffle par Mikaël Brageot, 25 ans, le plus jeune pilote dans les compétitions internationales, qui a rejoint la patrouille Breitling en 2012.
 
6. Démonstrations époustouflantes par les Breitling Wingwalkers.
 
7. Pour célébrer la 50ème édition du Salon du Bourget, Breitling a lancé son nouveau modèle Transocean Unitime Pilot. Un vrai chronographe d’aviateur, la nouvelle Transocean Unitime Pilot allie un calibre manufacture avec système d’heure universelle à un look technique rappelant la grande tradition Breitling des montres pour aviateurs. Des premiers chronographes de bord Breitling des années 1930 à la mythique Navitimer de 1952, en passant par d’innombrables modèles dédiés aux as du ciel, les cadrans noirs avec indications blanches ont toujours été le signe de reconnaissance des meilleurs instruments pour pilotes.
 
La nouvelle Transocean Unitime Pilot met à l’honneur ce design sobre, lisible et fonctionnel en le mariant à un boîtier en acier satiné et un bracelet en acier tressé. Grâce à son affichage de l’heure universelle entièrement réglable par la couronne (un seul geste pour corriger toutes les indications, y compris la date, en avant comme en arrière), ce chronographe automatique s’affirme comme le complice idéal de tous ceux qui, dans le cockpit ou la cabine, jonglent avec les fuseaux horaires et tous les temps du monde.
 
Le Calibre manufacture B05, avec mécanisme breveté, est certifié chronomètre par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres), la plus haute référence en matière de précision et de fiabilité. La Transocean Unitime Pilot est également proposée avec un cadran bleu, avec un boîtier en or rouge poli, avec un bracelet en cuir ou en crocodile, ainsi que dans une série limitée à 1000 exemplaires avec boîtier et bracelet en acier noir.

Spécialiste des montres techniques, Breitling a joué un rôle capital dans le développement du chronographe bracelet et figure parmi les leaders de cette complication. Formée à la rude école de l’aviation, un domaine où la sécurité est d’importance vitale, Breitling manifeste la même obsession de la qualité dans tous ses «instruments pour professionnels », de fabrication 100% suisse. Qu’il s’agisse de la robustesse et de l’étanchéité des boîtiers, de la clarté et de la lisibilité des cadrans ou de la résistance et du confort des bracelets, chaque détail d’habillage est conçu pour répondre à un usage intensif, dans les conditions les plus éprouvantes, et soumis à d’innombrables contrôles en cours de fabrication. Tous les mouvements Breitling sont certifiés 100% chronomètres par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres). Breitling, qui possède ses propres calibres manufacture entièrement conçus et fabriqués dans ses ateliers en Suisse, reste l'une des dernières marques horlogères suisses indépendantes
 
En fondant son atelier, en 1884, dans le Jura suisse, Léon Breitling choisit de se consacrer à un domaine aussi exclusif qu’exigeant : celui des chronographes et des compteurs. Des instruments de précision destinés aux sports, aux sciences et à l’industrie. Grâce à ses produits de qualité et à sa quête constante d’innovation, la marque accompagne les premiers exploits des pionniers de l’aviation. En 1915, précurseur du chronographe‐bracelet, Breitling invente le premier poussoir de chronographe indépendant.
 
En 1923, Breitling perfectionne ce système en séparant les fonctions de « mise en marche/arrêt » de celle de « remise à zéro ». Cette innovation brevetée permet désormais d’additionner plusieurs temps successifs sans devoir remettre les aiguilles à zéro –qu’il s’agisse de chronométrer une compétition sportive ou un temps de vol. Au début des années 1930, s’appuyant sur sa renommée de précision et de robustesse, Breitling introduit dans sa gamme une « spécialité » qui va lui valoir une célébrité mondiale : les chronographes de bord destinés aux cockpits d’avions.
 
En 1952, Breitling, décide de créer un nouvel « instrument de poignet » conçu spécifiquement pour les besoins des aviateurs. Le chronographe Navitimer est né. Avec sa fameuse règle à calcul circulaire qui permet de manière simple et rapide, toutes les opérations liées à la navigation aérienne, il devient le modèle culte des pilotes et passionnés de l’aviation. Au cours des années 1950 et 1960, Breitling partage l’essor de l’aviation commerciale en équipant de ses chronographes de bord les avions à hélices, puis les jets de nombreux constructeurs et compagnies aériennes.
 
C’est ainsi que la marque devient le « fournisseur attitré de l’aviation mondiale ». En 1962, une Navitimer accompagne Scott Carpenter lors de son vol orbital à bord de la capsule Aurora 7 ; c’est le premier chronographe‐bracelet à voyager dans l’espace. En 1969, la marque relève un des grands défis horlogers du 20e
siècle en présentant le premier mouvement de chronographe à remontage automatique. En 1984, Breitling donne le coup d’envoi de la renaissance du chronographe mécanique en lançant le fameux Chronomat –devenu son modèle leader.
 
En 2009, les ingénieurs Breitling marquent, une fois de plus, l’histoire du chronographe en créant le Calibre 01 – mouvement de chronographe automatique, intégralement conçu et fabriqué dans les ateliers de Breitling Chronométrie. En avril 2012, Breitling offre la garantie de 5 ans pour tous les modèles équipés du mouvement manufacture. En mai 2012, Breitling est désignée montre officielle de la Fédération Aéronautique Internationale dans le cadre d’un accord de partenariat à long terme à l’échelle mondiale.
 
En septembre 2012, à l’occasion de l’inauguration de sa première boutique à Paris, au 10 rue de la Paix, Breitling lance la Navitimer Blue Sky, en série limitée à 500 pièces. En avril 2013, Breitling lance la première montre‐bracelet balise de détresse bi‐fréquence : Breitling réaffirme son rôle de pionnière dans le domaine des montres techniques et des  instruments pour professionnels en créant la première montre‐bracelet au monde avec balise de détresse bi‐fréquence. La Breitling Emergency II est dotée d’un émetteur bi-fréquence conforme aux spécifications du système international d’alerte par satellites Cospas‐Sarsat et permettant à la fois de lancer l’alerte et de guider les opérations de localisation et de sauvetage.
 
En mai 2013, pour célébrer ses 60 ans, la Patrouille de France a choisi naturellement Breitling pour concevoir leur montre officielle. Breitling a collaboré étroitement avec les pilotes et crée un authentique chronographe d'aviation : le Chronomat 44 – 60 ans Patrouille de France. Le 17 juin 2013, Montre officielle et partenaire horloger exclusif du Salon de l’Aéronautique et de l’Espace, Breitling prend ses quartiers au Bourget pour vivre une semaine au cœur de son élément de prédilection : l’aviation.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Juin 2013 | Lu 1017 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos